1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diner en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah Smith
Invité
avatar


MessageSujet: Diner en ville    Dim 10 Nov - 13:45

Installée sur une chaise Sarah se préparait pour le diner que lui avait proposé Adrien. Elle se maquilla, et décida de porter une robe mauve.

Elle était pressée d'arriver au diner, Sarah ne savait pas trop quoi en penser de leur relation, mais elle trouvait qu'elle avançait bien.

Sarah se leva de sa chaise, se regarda dans le miroir, elle était habillée, mais ne savait pas si elle devait laisser ses cheveux détacher ou les mettre en chignon. En cours, elle les avait toujours en chignon, elle décida donc de les laisser détacher. En plus, pour une fois, ses cheveux n'en faisaient pas qu'à leur tête, ils étaient doux et soyeux, tout ce qui allait plaire à Adrien.

Elle prit son sac à main, son manteaux et partit en direction du hall d'entrée du pensionnat. Adrien n'étais pas encore là, normal, Sarah avait dix bonnes minutes d'avance. Elle espérait que la soirée aller bien se passer, mais elle ne voyait pas pourquoi ça se passerait mal. Sarah s'assit sur une chaise et attendit.

Elle regarda dans son sac, elle y vit une photo de sa petite sœur, Alice. Elle sourit à cette photo, elle en gardait toujours une dans son sac pour ne pas l'oublier, car chaque minute passées, est un moment de bonheur. Elle fouilla encore dans son sac et vit une petite boite de maquillage, toujours nécessaire pour ce remaquiller un peu dans les toilettes.

Sarah entendit des pas, elle releva la tête et vit Adrien qui arrivait, il était très beau ! Elle lui sourit :

- Bonsoir, j'espère que vous allez bien ? En tout cas, vous êtes très beau.

Sarah rougit puis continua :

- On va prendre ma voiture, je ne sais pas si vous connaissez un restaurant, mais je vous emmène à Gray, je connais un bon restaurant.

Elle lui prit la main, et se dirigea vers sa voiture : une Audi Zwickau, une voiture qu'elle avait mis du temps à acheter, mais qu'elle était contente d'avoir. Elle lui montra de s'installer à coter d'elle et s'installa à son tour, elle adorait cette voiture, c'était une voiture très confortable.

Tout en roulant, Sarah lui dit :

-
J'espère que vous ne voyez pas d'inconvénient à ce que je conduise, mais je préfère.

Elle n'insista pas pour le froisser, mais elle savait que l'alcool serait là ce soir. Quand ils furent arrivés à Gray, Sarah se dirigea vers le meilleur restaurant : Le Crato, un restaurant qui fait de la cuisine moderne, qui accueil chaleureusement. Elle y avait été auparavant avec une de ces amis, elles l'avaient trouvé superbe. Une fois garée, ils descendirent de la voiture :

- J'espère que ce restaurant vous convient, vous verrez, on y est bien accueilli et ils servent du bon vin !

Elle lui fit un clin d’œil, lui prit la main et rentrèrent dans le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Sora
Infirmier
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 472

Âge RPG : 35 ans

MessageSujet: Re: Diner en ville    Mer 13 Nov - 15:07

Le jeune Karinof ne s'était même pas enfui de l'infirmerie lorsqu'Adrien revint. Ô miracle ? Mais ne jamais crier victoire trop vite... Il avait une marque bien rouge à la joue et semblait avoir pleuré. Hum. Pas besoin d'être devin pour savoir ce qui s'était passé... L'infirmier ne fit néanmoins aucun commentaire, se contentant de lui fournir un pyjama pour la nuit et le forcer à manger quelque chose. Qu'il se repose, au moins !

Retournant dans son petit appartement, derrière son bureau, il se doucha avec soin, se rasa, et s'habilla avec un soin tout particulier. Voilà longtemps qu'il n'avait plus invité une femme au restaurant et tenait à être présentable ! Pochtron, oui, mais il avait des manières. Il hésita longtemps devant ses chemises, puis choisit finalement quelque chose d'assez sobre. Ressortant, il s'assura que le jeune Karinof se tenait toujours tranquille, puis prit portefeuille et manteau.

Il descendit les escaliers, grimaçant au passage à une vieille prof qui s'était arrêtée nette en le voyant habillé comme ça. De l'air, la vieille, ce soir, il partait en Roi, au bras de sa Reine. Il retrouva Sarah, l'attendant dans le hall d'entrée. Tentante... C'était ça, le vrai pouvoir des femmes. Elles pouvaient vous faire tourner la tête en un instant ! Et lui préférait les femmes de son genre, douces et tranquilles, avec juste le caractère qu'il faut. Pas comme sa supérieure hiérarchique qui était un peu trop nerveuse à son goût.

- Bonsoir, j'espère que vous allez bien ? En tout cas, vous êtes très beau.

Il faillit sourire comme un adolescent idiot, puis la salua galamment.

- On va prendre ma voiture, je ne sais pas si vous connaissez un restaurant, mais je vous emmène à Gray, je connais un bon restaurant.

Oh, lui, il voulait bien aller où elle le voulait ! Il la suivrait jusqu'à la Lune si nécessaire, aucun souci là-dessus. Ils montèrent dans sa voiture, en se tenant la main comme deux jeunes amoureux. Il flottait sur un nuage. Il la regardait en biais, alors qu'ils quittaient le Pensionnat, après avoir passé les contrôles de l'armée. Il adressa un bras d'honneur discrètement à un des gardiens de l'école, souriant devant la flopée de jurons qu'il reçut en retour. Et bam, mon vieux, dans tes dents ! Fallait pas faire ce métier, abruti.

Ils arrivèrent à Gray, sous la nuit alors qu'il était encore assez tôt. Tout le charme d'un rude hiver. Les décorations de Noël emplissaient les rues, et bien qu'il ne neige pas, on sentait l'odeur des fêtes de fin d'années. Un peu frissonnant, il glissa sa main dans celle de Sarah, alors qu'elle lui présentait le restaurant. Il n'aimait guère Noël... C'était à cette période qu'Anna et leur fils étaient morts. Depuis, à cette date, chaque année, il se rendait sur leur tombe, y déposer une gerbe de fleurs blanches. Les chrysanthèmes, fleurs des morts, l'une des rares à ne pas faner sous la neige.

Ils s'installèrent à une table. L'endroit, chaleureux et lumineux, produisait un contraste terrifiant avec la rue déserte, glaciale et noire de Gray. Ils passèrent leur commande, et Adrien leur servit deux verres de vin, silencieux pour le moment, puis sourit.

- L'approche de Noël me rend toujours un peu mélancolique, pardonnez-moi. Mais cela fait du bien de partir un peu du Pensionnat, l'air y devient particulièrement étouffant !

Il trinqua avec elle, lui prenant une main.

- Je crains pour l'avenir de cette école... Déjà, la directrice disparaît durant deux semaines, revient à moitié morte, et refuse de dire ce qui s'est passé ! Sans compter qu'elle est fiancée et semble redouter le mariage. J'aimerais comprendre. Et d'ailleurs...

Il lui prit sa seconde main et les serra, la regardant droit dans les yeux.

- Faites très attention, vous aussi ! Je ne sais pas ce qui se trame mais ça ne me plaît pas. Je ne veux qu'il vous arrive quelque chose, alors si vous voyez quoi que ce soit de bizarre, si on vous menace, dites-le moi sans tarder. D'accord ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Smith
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Diner en ville    Mer 13 Nov - 17:43

Après s'être installée, Sarah et Adrien passèrent commande, Adrien servit deux verres de vins, silencieux puis il sourit et parla :

- L'approche de Noël me rend toujours un peu mélancolique, pardonnez-moi. Mais cela fait du bien de partir un peu du Pensionnat, l'air y devient particulièrement étouffant !

Il trinqua avec Sarah puis lui tint la main et il continua :

- Je crains pour l'avenir de cette école... Déjà, la directrice disparaît durant deux semaines, revient à moitié morte, et refuse de dire ce qui s'est passé ! Sans compter qu'elle est fiancée et semble redouter le mariage. J'aimerais comprendre. Et d'ailleurs...

Il prit la seconde main de Sarah, les serra en la regardant droit dans les yeux :

- Faites très attention, vous aussi ! Je ne sais pas ce qui se trame, mais ça ne me plaît pas. Je ne veux qu'il vous arrive quelque chose, alors si vous voyez quoi que ce soit de bizarre, si on vous menace, dites-le moi sans tarder. D'accord ?

Sarah rougit à sa dernière phrase, elle voyait qu'elle commençait à être dans le cœur d'Adrien. Ils reçurent leurs plats, Sarah attendit que le serveur parte puis répondit à son compagnon :

- Merci Adrien de l'attention que vous me portez, alors oui, ne vous inquiétez pas, je viendrais vous voir si jamais il m'arrivait quelque chose. Vous pouvez avoir toute ma confiance là-dessus.

Elle lui sourit, bu une gorgée de vin puis continua :

- Pour ce qui concerne l'air étouffant du pensionnat, je suis d'accord avec vous, je déteste l'ambiance qu'il y a en ce moment, surtout avec l'armée qui fouine autour de nous.

Sarah frissonna, c'est vrai, le pensionnat n'était plus ce qu'il était par rapport à il y a quelques mois ! Elle reprit :

- Cette école, doit rester ouverte, je n'imagine pas les élèves ne recevant pas une éducation pour leur dons, ceci pourrait être catastrophique si les élèves n'arrive pas à se contrôler, on est là pour les aider justement. En tout cas, oui, pauvre Gabriella, elle en à vécu des situations ! Faut dire que son mariage ne lui plait pas, tout simplement parce qu'elle n'est pas du genre à faire la fête, surtout dans des moments pareils !

Sarah se tut, elle plaignait quand même Gabriella, elle doit s'occuper du pensionnat, défendre l'école, ne pas se laisser marcher sur les pieds par l'armée, faire attention à sa grossesse et la préparation de son mariage ! Ce qui fait beaucoup de choses à faire presque en même temps !

Sarah secoua la tête, elle regarda Adrien dans les yeux, lui prit la main :

- Noël est un moment merveilleux, je comprends que vous êtes mélancolique, il y a le froid, le mauvais temps parfois qui provoque ceci. Mais en même temps, Noël, c'est magique, beau et c'est l'occasion de se retrouver en famille.

Elle s'interrompit, pensa à sa famille puis reprit d'un air triste :

- Du moins pour certains qui voient encore leur famille.

Sarah ne voulait pas continuer sur ce sujet simplement parce qu'elle avait peur de froisser Adrien. De plus, parler de sa famille était un sujet difficile pour Sarah, sauf qu'elle adorait parler de sa soeur !

Elle essaya de sourire pour reprendre la bonne humeur de la soirée.

Tout à coup, on entendit de la musique, Sarah avait oubliée que ce restaurant ne faisait pas que de la cuisine, il faisait aussi distraire les gens en dansant ! Elle se leva, lui tendit la main :

- On va voir si vous êtes aussi bon danseur qu'infirmier !

Elle attendit qu'il se lève, elle ne voulait pas le forcer, mais au moins ça leur changerait les idées !
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Sora
Infirmier
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 472

Âge RPG : 35 ans

MessageSujet: Re: Diner en ville    Mer 20 Nov - 13:14

- Merci Adrien de l'attention que vous me portez, alors oui, ne vous inquiétez pas, je viendrais vous voir si jamais il m'arrivait quelque chose. Vous pouvez avoir toute ma confiance là-dessus. Pour ce qui concerne l'air étouffant du pensionnat, je suis d'accord avec vous, je déteste l'ambiance qu'il y a en ce moment, surtout avec l'armée qui fouine autour de nous.

Il eut un léger sourire et regarda son plat, une entrée froide, quelque chose qui aurait dpu le faire saliver, mais l'appétit semblait s'être envolé. Le Pensionnat. L'armée. Les élèves. Il se demandait qui, parmi les professeurs, allait réellement entrer en résistance... Estelle Chevreuil ? Non, non, certainement pas. Elle trop douce et maternelle, trop naïve, aussi. Elle ne saura pas se battre. Alicia Mils ? Hum, il la connaissait mal, mais pourquoi pas, bien qu'il doute un peu. Valentin, le professeur de sport ? Ancien soldat des tranchées, nul doute qu'il se battra. Sarah ? Non, pas elle non plus, ce n'était pas son genre. La Directrice ? Elle se battait déjà, au péril de sa propre existence. Si le Pensionnat devait tomber, elle tombera avec lui.

- Cette école, doit rester ouverte, je n'imagine pas les élèves ne recevant pas une éducation pour leur dons, ceci pourrait être catastrophique si les élèves n'arrive pas à se contrôler, on est là pour les aider justement. En tout cas, oui, pauvre Gabriella, elle en à vécu des situations ! Faut dire que son mariage ne lui plait pas, tout simplement parce qu'elle n'est pas du genre à faire la fête, surtout dans des moments pareils !

Hum, il doutait sincèrement que le véritable problème se situe là... Et encore plus que la directrice se marie par amour ! Il y avait anguille sous roche, quelque chose de louche se trafiquait, plus gros que ce qu'ils pouvaient voir, à leur niveau. Adrien était persuadé que la directrice n'avait même pas dit la moitié de ce qu'elle savait. Et encore plus sûr que certains élèves et professeurs agissaient, en ce moment même, dans l'ombre, le secret, et le danger le plus total. Sarah lui prit la main, le tirant de ces sombres considérations.

- Noël est un moment merveilleux, je comprends que vous êtes mélancolique, il y a le froid, le mauvais temps parfois qui provoque ceci. Mais en même temps, Noël, c'est magique, beau et c'est l'occasion de se retrouver en famille.

Peut-être. Adrien ignorait pourquoi, mais il sentait que le Noël de cette année ne sera agréable pour personne, famille ou pas famille. Qu'allait-il arriver, il l'ignorait, et doutait même d'avoir envie de le savoir. La peur lui serrait les tripes, en même temps qu'un besoin insupportable d'agir, de faire quelque chose, au lieu de simplement guetter les alentours, attendre le prochain coup. Sa compagne se leva tout à coup en lui tendant la main.

- On va voir si vous êtes aussi bon danseur qu'infirmier !

Il lui prit la main et se laissa entraîner sur la piste. Il voudrait être comme elle, pouvoir ne se soucier de rien, vivre sans se méfier ni avoir peur. Il dansa une valse avec elle, les yeux fermés, la guidant instinctivement dans chacun des pas.

- Je voudrais pouvoir rester sans rien faire, murmura-t-il d'une voix si basse qu'elle peinait sans doute à l'entendre, parlant plus pour lui-même. Je voudrais pouvoir vivre dans le déni et sans regarder le monde. Et je ne peux pas. Je ne le veux pas.

Il acheva la danse puis ils retournèrent manger. Il bavarda avec l'English comme si de rien n'était, n'évoquant pas ses véritables pensées. La nuit se faisait de plus en plus noire, au-dehors, un peu comme l'ombre qui recouvrait lentement Sainte Famille. Il réussit même à plaisanter, parlant de tout et de rien, mangeant un bon plat chaud.

- Alors, quels sont vos projets pour les vacances de Noël ? Vous restez au Pensionnat ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Smith
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Diner en ville    Mer 20 Nov - 18:41

Adrien suivit Sarah sur la piste de danse. Ils dansèrent une valse, Adrien la guida dans les pas. Puis, il murmura d'un ton si bas que Sarah avait du mal à comprendre :

- Je voudrais pouvoir rester sans rien faire. Je voudrais pouvoir vivre dans le déni et sans regarder le monde. Et je ne peux pas. Je ne le veux pas.

Sarah ne dit rien, elle laissa Adrien dans cet instant de bonheur. La danse achevée, ils retournèrent à leur table. Ils bavardèrent comme si de rien n'était, Adrien riait, parlait de tout sujet mangeant un bon plat chaud. Puis il parla :

- Alors, quels sont vos projets pour les vacances de Noël ? Vous restez au Pensionnat ?

Sarah haussa le sourcil, elle ne savait pas quoi lui répondre parce qu'à part le faire avec sa sœur, elle ne voyait pas ce qu'elle pourrait faire d'autres ! Elle haussa les épaules et lui dit :

- Et bien, à part le faire avec ma petite sœur, je n'ai rien de prévue de plus. A moins que mes parents se décident de nous appeler pour le faire dans leur maison, mais ça m'étonnerais !

Sarah s'interrompit, secoua la tête et continua :

- Mais, j'ai prévue d'aller au restaurant avec Alice puis d'aller voir la messe de Noël, puis ensuite on rentrerait au pensionnat et on ouvrirait les cadeaux qu'on s'est offert chacune !

Elle regarda Adrien, n'osant pas trop lui demander ce qu'il avait prévue lui, mais ce décida à lui demander quand même :

- Et vous ? Vous restez au Pensionnat ?

Elle lui sourit, une idée lui vint en tête :

- Si vous êtes tout seul à fêter Noël, pourquoi ne viendrais pas avec ma sœur et moi ? A trois on s'amuse mieux qu'a deux !

Sarah lui fit un clin d’œil et rajouta :

- Mais si vous avez déjà prévu quelque chose, je comprendrais, ce n'est qu'une proposition.

Elle lui sourit et frissonna un peu, ils étaient à l'intérieur, mais elle avait un peu froid, Sarah était de nature frileuse ! Elle prit sa veste et s'excusa auprès d'Adrien car, ce n'était pas très polie de garder une veste dans un restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Sora
Infirmier
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 472

Âge RPG : 35 ans

MessageSujet: Re: Diner en ville    Ven 22 Nov - 19:53

- Et bien, à part le faire avec ma petite sœur, je n'ai rien de prévue de plus. A moins que mes parents se décident de nous appeler pour le faire dans leur maison, mais ça m'étonnerait ! - Elle s'interrompit, eut une petite mimique résignée puis poursuivit - Mais, j'ai prévue d'aller au restaurant avec Alice puis d'aller voir la messe de Noël, puis ensuite on rentrerait au Pensionnat et on ouvrirait les cadeaux qu'on s'est offert chacune !

Elle n'avait pas d'endroit pour vivre, en-dehors du Pensionnat ? Sans doute pas... Elle était sans doute comme lui, réfugiée ici après des difficultés, cachée, perdue, le travail comme seul échappatoire pour ne point sombrer dans la folie. Tout était possible. Et les cadeaux de Noël. Il se souvenait du dernier Noël qu'il avait passé. Un salon clair, avec une cheminée bruissante, un sapin chargé de babioles dorées sans valeur mais très jolies. Lui et Anna, assis sur le canapé, main dans la main. Regardant leur fils de trois ans déballer avec enthousiasme ses cadeaux, puis sauter dans leurs bras. Le repas, entre eux. Anna chantait des cantiques de Noël, de cette voix d'or que la nature lui avait offerte. Leur fils jouaient, une main toujours serrée sur son doudou, puis finissait par s'endormir. Ils le portaient dans son lit, puis, restés juste eux deux, ils s'enlaçaient doucement, parlant parfois jusqu'au matin.

- Et vous ? Vous restez au Pensionnat ? Si vous êtes tout seul à fêter Noël, pourquoi ne viendrais pas avec ma sœur et moi ? A trois on s'amuse mieux qu'à deux !

Il eut un sourire triste. S'amuser à cette période ? Impossible. Le Noël suivant, Anna et leur bébé avaient rejoint le Seigneur. Le soir du 24 Décembre, il était au cimetière, devant les tombes scellées le matin même. Il était seul, dans la neige et le froid, les yeux brûlants de larmes qui ne parvenaient pas à couler. Il avait eu froid. Si froid. Un froid qui ne l'avait plus jamais quitté par la suite. Un froid qui le glaçait toujours plus à l'approche de la fête religieuse la plus importante du calendrier. Les Chrétiens fêtaient une naissance, lui déplorait l'anniversaire d'une mort. De deux morts. Il ne voulait pas gâcher la fête des deux sœurs. Pour elles, cette fête était un moment de bonheur et de partage. Chacun sa croix, elles n'avaient pas à souffrir avec lui.

- Mais si vous avez déjà prévu quelque chose, je comprendrais, ce n'est qu'une proposition.

Elle souriait, et cela la faisait apparaître encore plus éloignée de lui. Il se sentait las, vieux, et fatigué. Il se demandait comment il avait pu croire qu'il parviendrait à la faire rire durant cette soirée, à pouvoir lui parler, la rendre gaie. Elle était jeune vivace, fraîche et naïve. Il était plus âgé, cynique, désabusé, et considérant la vie d'œil si réaliste.

- J'ai un rendez-vous, le 24 Décembre, dit-il lentement. Je monte à Paris et y reste en général pour les vacances. Mais tâchez de bien profiter de cette fête pour moi.

Il parvint à lui rendre son sourire, sans développer plus avant ses propos. Comme tous les ans, il allait se rendre sur la tombe de sa femme et son bébé. Comme tous les ans, il allait traîner sa solitude au cimetière, puis à la messe de minuit, puis chez lui, buvant jusqu'à en tomber dans l'inconscience. Oublier.

- Nous avons tous besoin de nous reposer un peu. La rentrée sera dure.

Il lui porta un toast avec son verre, les yeux voilés de tristesse mais un sourire sincère aux lèvres. Sarah ne fera guère partie de la résistance, il en mettrait sa main à couper. Soit. Il la préservera, il en fera le serment, ne serait-ce que pour garder cet éclat dans ses yeux. Mais lui se battra. Il rejoignait les rangs de la directrice, il fera tout ce qui est son pouvoir pour protéger ceux qu'il aime, pour ne pas tout perdre une seconde fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Smith
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Diner en ville    Dim 24 Nov - 15:17

Adrien avait l'air pensif puis dit lentement :

- J'ai un rendez-vous, le 24 Décembre. Je monte à Paris et y reste en général pour les vacances. Mais tâchez de bien profiter de cette fête pour moi.

Il lui fit un sourire puis repris :

- Nous avons tous besoin de nous reposer un peu. La rentrée sera dure.

Il porta un toast avec le verre de Sarah et sourit. Sarah ne savait pas trop quoi dire, elle se doutait qu'il n'était pas en bon terme avec ces parents et il a toujours la tristesse d'avoir perdus sa famille. Elle décida déjà de lui répondre :

- Oui, je comprends, j'espère que vous ne serez quand même pas seul car, ce n'est pas drôle. Je pense que ces vacances nous feront à tous le plus grand bien, comme vous dites, la rentrée sera dure.

Elle lui prit la main pour lui redonner courage, elle voyait dans ses yeux qu'il y avait une onde de tristesse.

*j'espère que ce n'est pas moi qui l'ai mis comme ça*

Le dessert arriva enfin, une mousse au chocolat pour Sarah, elle raffolait du chocolat. Le début du dessert se fit en silence, Sarah était mal à l'aise, elle ne voulait pas parler du passé avec Adrien de peur de lui faire du mal. Puis elle décida quand même de continuer à parler :

- Enfin bref, sinon, comment le trouvez vous ce restaurant ? Il fait de la bonne cuisine et il met une bonne ambiance je trouve.

Ils finirent le dessert, Sarah se proposa de payer l'addition et ils partirent se balader dans les rues de Gray.

- Gray, une belle ville quand même, ça fait du bien de partir quelques heures s'aérer hors du pensionnat.

Sarah lui prit la main et marcha à côté de lui, elle lui frotta le dos de sa main et lui sourit en même temps.

Ils firent demi-tour, se dirigèrent vers sa voiture, montèrent et rentrèrent au pensionnat. Quand ils furent arrivés, ils descendirent de la voiture, allèrent dans le hall et Sarah lui dit :

- J'espère que cette soirée vous aura plus, moi en tout cas, j'ai bien aimée.

Sarah se rapprocha de lui l'embrassa :

- Bonne nuit Adrien, faites de beaux rêves !

Sarah l'embrassa de nouveau avec passion puis s'éloigna de lui, se dirigea vers ses appartements, avant de tourner, elle se retourna, lui fit un bisou avec sa main et partit.

Cette soirée, avait été superbe, elle espérait qu'Adrien avait aimer aussi.


[RP de clôture pour moi, mais si tu veux rajouter quelque chose, tu peux :) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diner en ville    

Revenir en haut Aller en bas
 
Diner en ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Une vaste Terre :: France :: Village de Gray :: Centre-ville :: Commerces et bars-restaurants-
Sauter vers: