1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une cuite sévère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une cuite sévère   Mer 10 Sep - 18:46

Ce devait être un cauchemar. Un long, un terrible cauchemar. Ou une gigantesque blague ! Une vague fumisterie, un délire, un bluffe, une bêtise humaine considérable, ou n'importe quoi ! Pour Estelle, ce ne pouvait tout simplement pas être vrai ! Elle n'y croyait pas, point, ce ne pouvait être qu'un délire ! Ces photos étaient sûrement bien plus anciennes que le clamait cet horrible type, voilà tout ! C'était évident, pour la jeune mère, ce n'était qu'une vieille histoire que ce rat avait ressorti pour faire le mal et gâcher le mariage ! Elle ne pouvait croire son amie capable d'une telle chose. Non, ça non, ce n'était pas possible ! Elle se leva très vite après qu'Adrien se soit enfui. Pour le moment, c'était lui qui avait le plus besoin de soutien, étant donné son état... Elle coula un regard navré vers Sarah, retroussant un minimum sa longue jupe pour ne pas s'étaler.

Courir avec des talons n'était cependant pas très évident, et elle ne put aller aussi vite qu'elle le voudrait. Elle fit néanmoins de son mieux, puis, à la sortie de Gray, exaspérée, elle enleva ses talons et courut ensuite pieds nus. La petite Gitane en elle se réveilla et fit des bonds, s'agitant, alors que l'odeur de la course lui redonna d'un coup la joie et les couleurs de son enfance. La situation était cependant trop grave pour qu'elle parvienne à en rire véritablement, et elle se pressa un peu plus. Elle croisa quelques élèves qui s'arrêtèrent net en la voyant courir pieds nus dans les graviers, mais elle n'en avait cure. Elle passa les grilles du Pensionnat, esquivant quelques militaires qui la dévisagèrent aussi, choqués. Et bien merde ! Elle remit ses talons en sautillant sur un pied, puis sur l'autre, dans une posture très peu élégante.

- Où il a pu passer...

Elle se précipita dans les escaliers, puis repéra tout à coup Kimmitsu au premier étage. Ah, parfait, un peu d'aide ! Elle l'appela aussitôt, essoufflée, et lui dit de venir avec elle, qu'Adrien allait sûrement très mal, et qu'il risquait de lui arriver quelque chose. Elle avait peur qu'il boive trop et qu'il... Mais ne pas songer aux pires horreurs pour le moment ! Il fallait juste agir. Ils arrivèrent aux appartements d'Adrien. Elle força la pognée, la trouvant verrouillée. Zut. Et maintenant ? Elle toqua, frappa, appela l'infirmier, puis poussa un soupir à la fois pressé et désespéré. Se tournant vers Kimmitsu, elle lui lança un regard implorant.

- Il faut enfoncer la porte ! S'il vous plaît, j'en prend absolument toute la responsabilité.

Adrien était en danger, elle le sentait, il ne fallait plus perdre une seule seconde ! Ils purent forcer la porte, brisant tout net la serrure, pour découvrir Adrien allongé par terre, affalé plutôt, une bouteille brisée près de lui. Une forte odeur d'alcool imprégnait toute la pièce, c'était immonde ! Elle ouvrit la fenêtre, vérifiant l'état d'Adrien. De l'eau, tout d'abord ! Il fallait lui faire reprendre ses esprits et l'aider à vomir. Elle alla remplir aussitôt la baignoire d'eau chaude, voulant l'aider, faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Kimmitsu Nakajima
Sous-directeur
Professeur d'arts martiaux

avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 255

Âge RPG : 42 ans

MessageSujet: Re: Une cuite sévère   Mar 16 Sep - 15:07

Laissant le petit groupe derrière lui, Kimmitsu courut à son tour vers le Pensionnat, en foulées régulières, réfléchissant à toute vitesse à ce qui avait pu se passer, pour l'amour du ciel ! On ne quittait pas son mariage comme ça, enfin, surtout dans un tel état. Qu'avait-il bien pu se produire ? L'un des invités s'était-il comporté de façon si grossière, ou avait-il dit une chose si lamentable qu'il en avait affreusement blessé Adrien ? C'était possible, bien que le Japonais pressentait quelque chose de bien plus grave encore, bien qu'il n'ose guère se l'avouer. Le mauvais œil était sur cette journée, alors que tout avait si bien commencé. Il passa les portes du pensionnat, s'arrêtant un moment pour réfléchir. Il se mit à la place d'Adrien durant un instant, fermant les yeux. S'il était déboussolé, triste et perdu, où irait-il se cacher pour que personne ne puisse le retrouver ?

Il commença par fouiller toutes les petites salles et placard du rez-de-chaussée, sans se préoccuper des élèves qu'il croisait parfois et qui se demandaient ce qui se passait. Puis il passa au premier étage, fouillant méthodiquement, tout en s'arrêtant parfois pour tendre l'oreille, capter une voix ou un signe. Il commençait à avoir de sérieux doutes sur ce qui avait pu se produire, mais s'interdisait de prononcer le moindre jugement ou la plus petite conclusion. De un, ce n'était pas ses affaires, de deux, ce n'était pas non plus à lui de juger, quoi qu'il ait pu se produire. Il sortait d'un placard lorsqu'il croisa la jeune Estelle, qui fonça aussitôt sur lui, l'appelant à l'aide pour s'occuper d'Adrien. Il fila avec elle, et ils passèrent au deuxième étage, arrivant aux appartements que l'infirmier avait pourtant commencé à vider pour emménager avec sa femme. Porte verrouillée, et Adrien ne répondit pas à leurs appels. Était-il vraiment là ?

Estelle - Il faut enfoncer la porte ! S'il vous plaît, j'en prend absolument toute la responsabilité.

Il hocha la tête, puis frappa sèchement sur la poignée. Un coup. Puis deux. Il y eut un gros craquement et la porte céda. Lorsqu'ils entrèrent, une très forte odeur d'alcool les saisit à la gorge, comme si on avait tout aspergé de rhum et de whisky. Il toussa, au bord de la nausée, et bénit Estelle lorsqu'elle ouvrit la fenêtre, leur donnant un peu d'air. L'infirmier était bien là, affalé, inerte, gisant près d'éclats de verre et de flaques de rhum. Kimmitsu colla son oreille contre sa poitrine, écoutant le battement de son cœur. Par la grâce des dieux, il respirait encore. Il devait avoir beaucoup trop bu. Les entendait-il ? Les voyait-il ? Ou bien n'étaient-ils pour lui que de vagues ombres indiscernables ? Kimmitsu le prit par les aisselles, tout d'abord, pour le surélever et le retourner. Il fallait qu'il puisse vomir, ne pas s'étouffer. La jeune mère s'était précipité dans la salle de bain pour remplir la baignoire d'eau chaude.

Kimmitsu - Que les esprits me pardonnent, murmura le professeur en enlevant les chaussures d'Adrien, son pantalon, et sa chemise.

Il le souleva, puis le fit glisser dans la baignoire qu'Estelle remplissait, soutenant sa tête, gardant un seau tout près au cas où il voudrait vomir. Un nuage de vapeur les enveloppa bientôt tous les trois. C'était ce qu'il fallait, de la chaleur, un cocon de chaleur qui l'entoure et l'aide à se reprendre. Les bras dans l'eau, le Japonais soutenait leur jeune infirmier, laissant Estelle tenter de le ranimer, le faire revenir dans le monde des vivants. Puis il lui dit, une fois qu'Adrien revint un peu à lui, de tenir le seau contre le bord de la baignoire.

Kimmitsu - Ça va faire un peu mal, prévint-il d'un ton neutre.

Soulevant Adrien pour le redresser, il le fit se pencher à moitié sur le rebord, plaça son bras, puis lui donna un bon coup dans le foie, de façon à lui provoquer un brusque haut-le-cœur et le faire vomir. Ce qui marcha d'ailleurs fort bien, et il n'eut besoin de recommencer que deux fois pour que le jeune marié se vide complètement de tout ce qu'il avait avalé. L'odeur était insoutenable, mais mieux valait cela qu'un coma provoqué par l'alcool. Il aida ensuite Adrien à se rallonger dans la baignoire d'eau chaude, calant sa tête pour qu'il puisse respirer correctement.

Kimmitsu - L'alcool ne vous aidera pas, déclara-t-il en se penchant vers lui, se tenant aux bords de la baignoire. Mais nous-même le pouvons. Que vous arrive-t-il ? Et que peut-on faire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une cuite sévère   Mer 17 Sep - 14:35

Estelle prit Sarah dans ses bras et la serra, puis elle l'emmena avec elle dans la voiture où François les conduisais à la mairie. Sarah trouvait Estelle vraiment très belle avec sa robe rose pâle, elle était assez détendue et Estelle parla à Sarah :

- Détendue, Sarah ? On y va !

A vrai dire, Sarah n'était pas trop détendu, au contraire ! Estelle lui fit un bisou sur la joue et elles rejoignaient les autres témoins, ainsi qu'Adrien ! Ce dernier, Sarah le trouvait sublime ! Ils s'assirent devant et les témoins à côté d'eux. Le maire commença à parler et tout s'enchaîna si vite que Sarah n'eut pas le temps de réfléchir. Adrien embrassa Sarah, ça y est, ils étaient enfin mariés. Sarah soupira de bonheur, oui, elle était heureuse. Ils sortirent de la mairie et ils étaient bombardés de pétales de fleurs, de riz. Maintenant, c'était l'église, Sarah était encore toute tendu, mais elle était heureuse auprès d'Adrien. Arrivés à l'église, Adrien l'embrassa dans le cou et lui dit :

- J'ai maintenant bien hâte d'être à ce soir, madame de Sora.

Sarah rougit, oui, elle aussi avait hâte, ce serait.... Magique ? Oui, c'était le mot ! Le père Vilette arriva et Sarah vit tout à coup Adrien super gêné, mais il lui dit :

- Nous sommes prêts, bafouilla-t-il.

Et l'orgue commença sa traditionnelle musique de mariage, Adrien emmena Sarah à l'autel. Puis s'ensuivit le discours du père Vilette pour le mariage religieux.

Les cloches de l'église tintèrent, ça y est, Sarah était vraiment mariée à Adrien. Elle sourit à Adrien et sortirent de l'église, les invités applaudissaient les futurs mariés, le photographe qui faisait les photos de la sortie de l'église puis se dirigèrent vers la salle des fêtes, décorée par les soins de Gabriella.

Durant le trajet, des invités criaient des « félicitations », Sarah sourit, elle avait du mal à croire que ça y était, elle était mariée avec son bel infirmier. Ils arrivèrent puis s'installèrent pour le repas, où des jeux et des chants étaient organisés en même temps.

Au plat principal, un homme s'avança vers la table des mariés tout en ayant un long regard sur Sarah ! Sarah pâlit, cet homme était un de ces ex, mais cela faisait plus de 5 ans qu'ils n'étaient plus ensemble ! Son ex, donna une enveloppe à son mari, Sarah pâlit encore plus !

*mais ! Qu'est-ce qu'il fait ? *

Sarah le sut très rapidement ! Adrien ouvrit l'enveloppe et là, ce fut le désastre ! Sarah y vit des photos !

*Non ! Il n'a pas fait ça ! *

Sarah se sentit vraiment mal à l'aise, sur les photos, il y avait elle et son ex qui s'appelait Peter. Sarah n'en crut pas ses yeux qu'il lui fasse un coup pareil ! Sarah regarda Peter, celui-ci lui dit :

- Désolé Sarah, mais je t'aime toujours !

*Quoi ? Non, mais ce n'est pas possible ! Il n'a pas pu me faire ça ! *

Sarah avait du mal à comprendre, 5 ans qu'ils avaient rompus et il ne revenait que maintenant pour lui gâcher son mariage ! Sarah n'en croyait pas ses yeux ! Elle regarda Adrien, il avait l'air complètement dévasté ! Tout à coup, Adrien laissa les photos sur la table, son alliance, se leva et courut vers la sortie ! Sarah se leva à son tour :

- Adrien ! Attends !

Estelle se leva à son tour, jeta un regard désolé sur Sarah et partit.

Sarah était en colère, elle se tourna vers Peter :

- Tu as tout gâché ! Espèce de ....

Sarah se tut, valait pas mieux continuer, mais Sarah l'aurait étripée ! Elle se dirigea vers la sortie et chercha Adrien des yeux.

*où est-il ?*

Elle décida d'aller voir s'il était au pensionnat, elle savait qu'à l'infirmerie ou dans ses appartements, il cachait des bouteilles d'alcool. Elle courut du mieux qu'elle put au pensionnat, tout en se faisant remarquer bien évidemment ! Les militaires ainsi que quelques élèves la regardaient, mais Sarah n'y voyait pas d'importance, l'avenir de son couple compté. Une fois arrivée au pensionnat, elle alla voir d'abord à l'infirmerie, il n'y était pas ! Sarah se dirigea vite vers les appartements d'Adrien et priai le bon Dieu pour qu'il y soit.

Une fois dans le couloir de ses appartements, Sarah s'appuya contre le mur, elle n'avait plus de souffle ! Elle se dirigea vers la porte, celle-ci était grande ouverte, fenêtre ouverte et bouteille cassée ! Sarah entra, elle avait peur pour lui ! Elle entendit des voix dans la salle de bain et s'y dirigea, ce qu'elle vit lui fit trembler ! Adrien était dans sa baignoire allongé, il était vraiment mal. Estelle et Kimmitsu étaient au bord de la baignoire à essayer de lui faire reprendre ses esprits.  Sarah, en voyant cette scène  en eu les larmes aux yeux et avança :

- Oh ! Adrien !

Sarah se mit au bord de la baignoire :

- Je sais que tu ne veux pas m'écouter, mais tu le doit ! C'est toi que j'aime, les photos que tu as vu, elles datent de plus de 5 ans !

Sarah en pleurait, elle ne voulait pas le perdre, pas maintenant et jamais !

- L'homme qui t'a donné les photos était mon ex, mais ça fait plus de 5 ans qu'on ne sort plus ensemble ! Il a gâché notre mariage, mais je te promets que je t'aime !

Sarah pleurait à chaudes larmes, elle prit la tête de son mari, pour qu'il la regarde dans les yeux et qu'il voit qu'elle est sincère :

- Adrien ! Regarde-moi et croix-moi ! Je n'ai jamais voulu ça ! ce qui s'est passé entre nous était sincère pour moi et pour toi aussi, je le sais ! Je t'aime Adrien, je suis sincère, il n'y a que toi qui compte, ces photos datent, Estelle pourra te le dire, je ne suis pas du genre à tromper les hommes ! Cet homme est un pur salaud, je l'avais invité juste parce que, je pensais qu'il était heureux pour moi, pour nous ! Je ne l'aime pas, j'ai tournée la page depuis 5 ans ! dès la première fois que je t'ai rencontrée, j'ai su que je ferais ma vie avec toi ! Tu me plais, tu es beau, doux, attentionné ! Et j'ai envie que tu t'en sortes pour tout ce qui est arrivé ! Jamais, oh grand jamais je ne t'abandonnerais !

Sarah respira un peu, elle aimerait bien qu'il la croit, elle l'aimait, plus que tout.

Sarah s'en fichait bien qu'Estelle et Kimmitsu soient là, elle voulait qu'Adrien comprenne qu'il était l'homme de sa vie ! Elle tourna la tête vers son témoin :

-Cela fait longtemps qu'il est comme ceci ?

Sarah espérait que non, mais avait quand même peur de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une cuite sévère   Sam 27 Sep - 13:11

Estelle posa un seau vide près de la baignoire, au cas où, puis la remplit d'eau chaude, pendant que son collègue enlevait les vêtements et les chaussures de l'infirmier. Elle retenait ses larmes de toutes ses forces, tremblante comme jamais. Ce qui s'était passé... C'était... Mais non, elle n'arrivait pas à y croire ! Sarah était naïve et dans son monde, parfois, mais pas cruelle, ça, Estelle le savait. Ce n'était qu'un affreux coup monté, à ses yeux, quelque chose d'inepte, de... Il n'y avait même pas de mots assez fort pour décrire cela ! Elle avait bien remarqué, durant la cérémonie, que l'infirmier était parfois mal à l'aise ou inquiet... Avait-il eu peur que quelque chose de ce genre se produise ? Craignait-il qu'un incident, de n'importe quelle nature, vienne gâcher son mariage ? Elle ne le connaissait pas assez pour deviner précisément ce qui le tracassait, mais les faits étaient là... Il avait cru cet homme odieux, il avait eu mal, il s'était détruit.

Kimmitsu venait d'installer Adrien dans l'eau chaude, et Estelle fit ensuite de son mieux pour le faire revenir vers eux. Elle frotta ses poignets et ses tempes, l'arrosa d'eau chaude, lui parla, fit tout ce qu'elle pouvait pour qu'il se reprenne un minimum, revienne vers eux. Cela marcha. Enfin, un peu. l ouvrit les yeux, mais des yeux presque renversés, amorphes. Il fallait qu'il vomisse, absolument, ou il risquait de tomber dans le coma. Elle prit le seau et le tint au bord de la baignoire. Le Japonais, lui, plongea les bras dans le dos pour élever Adrien et le pencher en avant. Heu, comment allait-il le forcer à vomir, au juste ?

Kimmitsu - Ça va faire un peu mal.

Il se positionna, puis frappa brusquement Adrien en plein dans le foie. Elle sursauta, grimaçant, ayant franchement mal pour leur infirmier, là. Mais cette méthode, bien que très radicale, eut le mérite d'être efficace. Adrien vomit, vomit tout ce qu'il venait de boire. Elle tenait le seau, Kimmitsu lui tenait la tête. Une fois qu'il eut fini, elle alla jeter vite fait le contenu du seau et retourna près de la baignoire. Il avait reprit un peu de couleur, mais était dans un sale état. Il allait lui falloir un bon moment avant de s'en remettre... Son collègue lui proposa de l'aide, mais Estelle doutait même qu'il puisse les entendre. Pour lui, ce ne devait être que de vagues échos gênants et incompréhensible. Ils devaient le sortir de là, le sécher, puis l'aider à se mettre au lit. Peut-être qu'une bonne nuit de sommeil... Ou plusieurs bonnes nuits de sommeil... Ou un mois entier de repos... Enfin, qu'il prenne le temps de se remettre ! La porte de la salle de bain s'ouvrit tout à coup, et Estelle sursauta en voyant Sarah débarquer, bien qu'elle s'attendait à ce qu'elle les rejoigne.

Sarah - Je sais que tu ne veux pas m'écouter, mais tu le doit ! C'est toi que j'aime, les photos que tu as vu, elles datent de plus de 5 ans ! L'homme qui t'a donné les photos était mon ex, mais ça fait plus de 5 ans qu'on ne sort plus ensemble ! Il a gâché notre mariage, mais je te promets que je t'aime !

Plus que gênée, Estelle détourna très soigneusement le regard. Ne pas écouter, ne pas écouter, ne pas écouter ! Ce n'était pas ses affaires, elle était là en tant qu'infirmière de secours, rien de plus et rien de moins. Elle fixa ostensiblement la fenêtre pendant que Sarah s'expliquait, et essayait de capter l'attention de son mari. Elle ne voulait porter aucun jugement de valeur, surtout sur ce genre d'affaires, bien qu'elle soit consciente qu'il allait falloir un sacré moment avant que les choses ne s'arrangent. Adrien avait été pire que blessé... Une chose pareille le jour de son mariage ! Alors que même un aveugle aurait vu qu'il n'était pas à l'aise dès le début, que quelque chose l'avait perturbé tout au long de la cérémonie. Estelle ignorait quoi, mais ce n'était visiblement pas du tout plaisant. Elle prit une profonde inspiration, baissant la tête.

De toute façon, mieux valait ne pas s'immiscer dans les affaires de couple. Estelle avait toujours détesté qu'on insulte son propre mari, et refusait donc de juger Sarah et Adrien. Les choses allaient s'arranger, dans quelques temps, mais ils devaient régler ça entre eux, personne n'avait à s'en mêler. La vie de couple était belle, mais elle devait être construire sur de la confiance, du respect, et de l'amour. Si Sarah prenait le temps et pesait bien, elle arrivera à tout arranger. En attendant, chacun ses affaires, et surtout, en silence ! On respire, on se calme, et tout ira bien.

Sarah - Cela fait longtemps qu'il est comme ceci ?

Estelle eut un petit soupir, avec un geste las de la main. Combien de temps ? Elle l'ignorait, à vrai dire... Elle s'était contentée de tout faire pour limiter les dégâts,s ans tenir compte du temps. Il fallait juste agir, sans se se poser de questions. Elle se rapprocha et fit redresser Sarah, la prenant par les épaules, appuyant légèrement pour l'inciter à se calmer.

- Je ne sais pas. Un moment. Viens avec moi.

Elle la poussa pour qu'elle sorte de la salle de bain avec elle, l'emmenant dans le salon. Les débris de la bouteille étaient toujours au sol, et l'odeur toujours aussi forte. Estelle entraîna Sarah un peu plus loin, avec elle, lui massant l'épaule pour l'aider à se calmer. Que faire de plus, dans l'état actuel des choses ? Adrien n'était pas prêt à entendre la moindre explication, pas encore.

- Laissons-le se reposer, d'accord ? Il vaut mieux qu'il dorme, ça ira mieux ensuite.Et toi, tu devrais faire pareil ! Rentre chez toi, repose-toi, on ne peut pas ararnger les choses tout de suite...

Elle l'attira dans ses bras et la serra longuement contre elle, lui murmurant des paroles apaisantes, la berçant comme elle bercerait un jeune enfant qui aurait fait un cauchemar. Là, tout va bien... Ça allait s'arranger, du calme. Elle lui sourit comme elle le put, tâchant de paraître très calme et rassurante.

- Tu veux que je reste avec toi cette nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une cuite sévère   Dim 12 Oct - 15:58

Estelle soupira, Sarah aussi, elle n'aurait jamais dû inviter son ex, elle pensait qu'il la considérait comme une amie, mais c'est tout. Résultat, Sarah c'est trompé et elle a tout perdue ! Estelle se rapprocha de Sarah, la redressa et lui pressa l'épaule :

- Je ne sais pas. Un moment. Viens avec moi.

*tout ceci est de ma faute ! *

Sarah ne voulait pas suivre Estelle, elle voulait rester avec Adrien, mais pour l'instant elle ne pouvait pas faire grand-chose ! Sa collègue la poussa légèrement et elles allèrent dans le salon, salon où ça sentait l'alcool et les débris de verres étaient encore au sol. Sarah se doutait qu'Adrien avait enchaîné bouteille d'alcool sur bouteille d'alcool, tout ceci par sa faute !

- Laissons-le se reposer, d'accord ? Il vaut mieux qu'il dorme, cela ira mieux ensuite. Et toi, tu devrais faire pareil ! Rentre chez toi, repose-toi, on ne peut pas arranger les choses tout de suite...

Oui, malheureusement ! Sarah n'avait pas du tout envie de dormir, elle voulait seulement qu'Adrien aille mieux et qu'il la croit, elle n'a jamais voulu tromper Adrien, c'est lui qu'elle aimait ! Estelle l'attira dans ses bras et la serra contre elle. Sarah eu les larmes aux yeux, elle savait qu'Estelle la croyait et ce dont elle avait besoin en ce moment, c'était du soutien et c'est ce qu'Estelle faisait, elle lui disait que tout allait s'arranger, oui, Sarah espérait vraiment que c'était vrai.

- Tu veux que je reste avec toi cette nuit ?

Sarah la regarda étonnée, elle ferait vraiment cela pour elle ? En même temps, Sarah n'en douta pas, Estelle l'aimait bien. Sarah lui sourit :

- Je veux bien, je n'ai pas du tout envie d'être seule, tout ceci est de ma faute !

Sarah pleura à chaudes larmes ! C'était injuste, son mariage gâché juste pour un ex qui a voulu mettre le bazar ! Mais réalisa tout à coup :

- Mais Wyatt et François ? Ils ont besoin de toi ! Je ne peux pas faire non plus mon égoïste, il vaut mieux que tu restes auprès d'eux ! De plus, je ne suis pas sûre que tu ai envie de me voir comme ceci toute la nuit !

Mais Sarah voulait quand même qu'elle reste auprès d'elle, elle ne voulait pas être seule.

Sarah reprit :

- Je n'aurais jamais dû inviter Peter, je ne pensais vraiment pas qu'il me ferait une chose pareille ! Il a gâché tout mon mariage !

Sarah s'asseyait dans le canapé d'Adrien et se mit la tête dans ses mains.

*Mon dieu, mais qu'est-ce que j'ai fait ? *

Sarah continua à se plaindre :

- Et puis pauvre Gabriella, elle qui avait si bien tout organisée, tout ceci n'a servi à rien, de l'argent dépensée pour rien du tout !

Sarah regarda Estelle, les yeux pleins de larmes :

- Et toi, tu as achetée ta robe pour rien, elle ne va même pas peut être te resservir ! Je suis nulle !

Sarah remit sa tête dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Sora
Infirmier
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 448

Âge RPG : 35 ans

MessageSujet: Re: Une cuite sévère   Sam 22 Nov - 21:41

Sujet verrouillé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Une cuite sévère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji]
» CIVET DE SANGLIER ET SALADE DE RIMES
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Recettes alsaciennes
» Le retour du patriarche diluvien. Noé Al-djabr avait juste pris une bonne cuite.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Pensionnat :: Rez-de-chaussée et Etages :: Deuxième étage :: Appartements du Personnel :: Adrien de Sora-
Sauter vers: