1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rupture et confidences [PV Gaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rupture et confidences [PV Gaby]   Mar 9 Juil - 22:08

Plus tôt dans la matinée, j'avais reçu une lettre de James m'annonçant qu'il me quittait mais il ne m'avais pas annoncé la raison. J'avais donc décidée de partir le retrouver mais c'est comme si quelque chose m'en empêcher mais je ne savais pas quoi. J'avais passé plus de la moitié de la matinée dans mes appartements, au dessus d'une feuille de papier, ma plume à la main, essayant par tous les moyens de lui écrire quelques mots. J'étais prête à m'arracher les cheveux pour réussir à trouver les mots pour lui dire à quel point je suis malheureuse.
James... James, pourquoi ...
Je n'arrivais pas à lui dire à quels points j'avais envie de le tuer, de l'égorger vif, je ne pouvais m'empêcher de pleurer mais après mainte et mainte essais, j'ai décidé d'abandonner et j'ai brûlé sa lettre dans la cheminée de mes appartements avant de descendre pour continuer comme je peux mes cours de français. Quand la sonnerie retentit, tous les élèves sortirent dans la cour tandis que moi je restais là dans la salle de cours à réfléchir puis les larmes recommencèrent à couler sans que je ne puissent les arrêter.
Je restais là à me morfondre sur mon bureau, je décida de me lever avant de ranger la salle comme je pouvais, j'avais besoin de me détendre. Je me saisis d'un torchon avant de me diriger vers le tableau et de l'effacer mais sans que je ne puisse rien faire, je m'appuya contre mon bureau à respirer à chacun de mes battements de coeur quand une voix retentit dans mon dos, une voix féminine, que je connaissais. Je me retourna et la fixa de mes yeux noyés de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1311

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Rupture et confidences [PV Gaby]   Mar 9 Juil - 22:25

Pour la millionième fois au moins depuis le début de l'année, Gabriella maudit copieusement le rectorat, le pouvoir religieux, les prêtres, Rome, le Vatican, le conseil supérieur de l'école, le conseil d'administration... En bref tous ceux qui s'acharnaient à lui pourrir la vie en voulant imposer leur point de vue pour le fonctionnement de l'école. Point de vue qui impliquait la plupart du temps la fermeture prochaine du Pensionnat. Tous des abrutis, somme toute. Et dire qu'elle avait encore des réunions pour régler des problèmes qui pourraient être régler avec une simple subvention supplémentaire, ce qui était toujours refusé.

Sortant de son bureau, elle partit lentement dans le couloir. On était en Octobre, mais elle songeait déjà à la fête de Noël en fin d'année. La plupart des élèves rentraient chez eux pour les vacances, mais quelque uns restaient. Il faudra organiser quelque chose, histoire de ne pas passer les fêtes dans la morosité.

Elle passait devant les salles de classe lorsqu'elle entendit du bruit dans l'une d'entre elles. La salle de français. un professeur y serait à cette heure ? Tout le monde devait être en train de se préparer pour le dîner, à se détendre, ou dans les douches. Elle poussa la porte, et vit le professeur Mills, appuyée sur son bureau, tremblante.

- Madame Mills ?

Elle se tourna, et gabriella put voir qu'elle pleurait, secouée de tremblements. Oh... Elle referma la porte et s'avança, fit asseoir sa collègue, et s'installa près d'elle. cherchant un mouchoir, elle lui en tendit un.

- Allons, calmez-vous... Qu'est-ce qui ne va pas ? je peux vous aider ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rupture et confidences [PV Gaby]   Mar 23 Juil - 18:47

Alors que tout semblait perdu et que je me retrouvais toute seule, abandonnée par l'être que j'aimais le plus au monde, enfin c'est ce que je croyais, la porte de la salle de classe fermée par le dernier élève sorti s'ouvrit sur une magnifique jeune femme blonde, ce n'était nul autre que la Directrice du Pensionnat mais que faisait-t-elle ici ? Pourquoi n'était-elle pas en bas avec les autres ou dans les douches, c'était l'heure après tout, au lieu de ça, elle referma la porte et s'approcha de moi.

Madame Mills ?

Je me relevais, des larmes continuant de couler sur mes joues roses mais malgré tout, je lui souris. Elle me saisit par la main et me fit asseoir avant de s'asseoir devant moi. Elle fouilla dans sa poche et en sortit un mouchoir blanc comme neige qu'elle me tendit. Je lui souris et saisis le mouchoir avant d'essuyer les quelques larmes qui continuaient à couler sur mon visage.

Allons, calmez-vous... Qu'est-ce qui ne va pas ? je peux vous aider ?
Merci Gabriella. En fait, je viens de recevoir une lettre de mon fiancé avec qui je devais me marier le mois prochain m'annonçant qu'il me quittait mais il ne m'a pas annoncé la raison, je suis si mal je vous jure, je me sens comme abandonnée. Je l'aimais et il m'a quitté comme ça, sans rien me dire.

Je tournais et retournais le mouchoir dans ma main avant de découvrir une écriture très fine qui me perturba, je la lut à haute voix oubliant que la Directrice était là.

Alicia, tu es l'amour de ma vie, notre amour est aussi éternel que les étoiles dans le ciel mais malheureusement, nos familles différentes nous empêchent de nous épanouir. C'est ainsi, je suis désolé, nous ne pourrons jamais être heureux. J'espère que tu trouveras un homme qui te conviendra. Je t'aimerais toujours...

Je me remis à pleurer et fixa Gabriella avant de m'écrouler en larmes dans ses bras.

Oh Gabriella, je suis si triste. Il m'a quittée à cause de sa famille, je ... Je ne sais pas quoi faire. J'ai l'impression d'avoir un vide immense au fond de moi et je ne sais pas comment le remplir ...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1311

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Rupture et confidences [PV Gaby]   Ven 26 Juil - 10:54

Alicia - Merci Gabriella. En fait, je viens de recevoir une lettre de mon fiancé avec qui je devais me marier le mois prochain m'annonçant qu'il me quittait mais il ne m'a pas annoncé la raison, je suis si mal je vous jure, je me sens comme abandonnée. Je l'aimais et il m'a quitté comme ça, sans rien me dire.

Problèmes en vue, problèmes en vue, problèmes en vue ! Gabriella était affreusement gênée, ne s'attendant pas du tout à une telle confidence, et ne sachant comment gérer la situation. Elle n'avait déjà pas réussie à réconforter Estelle, sa presque-sœur, lorsqu'elle s'était retrouvée dans la même situation, et enceinte avec ça, alors une de ses professeur à qui elle n'avait que rarement parlé... Hum, help ? Que fallait-il dire, dans ces cas-là ? Se taire, essayer de consoler, ou autre chose ? Alicia sembla tout à coup complètement l'oublier et se pencha sur la lettre, lisant à voix haute malgré elle.

Alicia - Alicia, tu es l'amour de ma vie, notre amour est aussi éternel que les étoiles dans le ciel mais malheureusement, nos familles différentes nous empêchent de nous épanouir. C'est ainsi, je suis désolé, nous ne pourrons jamais être heureux. J'espère que tu trouveras un homme qui te conviendra. Je t'aimerais toujours...

Elle en sanglota de plus belle et lui tomba dans les bras, comme si ces mots l'avaient achevés. Gabriella lui tapota maladroitement le dos, cherchant désespérément quelque chose à lui dire. Comment réagir ? Elle ne s'était jamais retrouvée dans une telle situation ! Les petits amis qu'elle avait eu n'avaient été que des flirts, et avec tous, cela s'était cantonné à une simple amitié. Il s'agissait plus de jeux que de relation sérieuse, un semblant d'amour ressemblant plus à une très forte amitié. Elle ne s'était jamais fiancée. Le Pensionnat d'abord, et peu importe l'avis des autres, et surtout celui de sa famille.

Alicia - Oh Gabriella, je suis si triste. Il m'a quittée à cause de sa famille, je ... Je ne sais pas quoi faire. J'ai l'impression d'avoir un vide immense au fond de moi et je ne sais pas comment le remplir ...

Trouver quelque chose à lui répondre d'urgence et ne pas rester la bouche entrouverte à la regarder, bêtement. Elle prit une légère inspiration et donna un autre mouchoir à sa collègue.

- Un bon nombre de ruptures sont, hélas, liées à ce genre de problèmes, dit-elle doucement. A la place de votre fiancé, j'aurais forcé le mariage, mais tout le monde ne peut pas se déchirer ainsi avec sa famille... Mais gardez en mémoire qu'il vous aimait, et c'est le principal. Avec le temps, cela ira mieux.

Elle l'incita à se lever et à la suivre jusqu'à la salle des professeurs. Un solide café avant toute chose, cela lui fera le plus grand bien. Ou un chocolat chaud. Il n'y avait rien de mieux pour se remonter le moral.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rupture et confidences [PV Gaby]   Lun 26 Aoû - 19:06

Elle avait sans aucun doute raison. Après tout, j'avais passé les plus beaux moments de ma vie avec lui. Il m'avait aimé et je l'avais aimé en retour. Je sèche mes larmes et souris à la belle blonde. J'avais envie de lui sauter au cou pour la remercier mais je n'y fis rien, au contraire, je tournais et retourner les mots de la lettre dans ma tête. Pourquoi avoir préféré rester avec sa famille que partir avec moi ? Est-ce-qu'il m'aimait vraiment si il à été capable de faire cela ?

Un bon nombre de ruptures sont, hélas, liées à ce genre de problèmes. A la place de votre fiancé, j'aurais forcé le mariage, mais tout le monde ne peut pas se déchirer ainsi avec sa famille... Mais gardez en mémoire qu'il vous aimait, et c'est le principal. Avec le temps, cela ira mieux.
Vous avez sans aucun doute raison Gabriella mais c'est si dur. J'ai passé tellement de moment à me demander si je le méritais et maintenant, il est partit et ça pour toujours.

Je lui souris, alors qu'elle ne me connaissait pas beaucoup, la directrice n'avait pas hésitée à venir me réconfortée. Elle était vraiment très gentille. Elle me regardais avec de la peine dans le regard. Elle est si gentille. Comment peux-elle être si gentille avec moi alors qu'elle me connais à peine ? Elle me proposa de boire un café avec elle dans la salle des professeurs. Je lui souris et me releva de ma chaise avant de la suivre jusqu'à la salle de professeurs avant de me servir un café bien chaud et de le boire d'une traite.

ça fait vraiment beaucoup de bien. Merci beaucoup Gabriella.

Je lui souris, il fallait que je continue mon chemin la tête haute et que je n'oublis jamais que James m'a malgré tout aimé et que c'est ce qu'il y a de plus beau. Je m'assis à côté de la directrice et me servis un second café que cette fois ci je pris le temps de boire. Je laissa la chaleur se répandre dans tout mon corps de ma tête jusqu'au bout de mes ongles manucurés, finalement, la tristesse que je ressentais finie par disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rupture et confidences [PV Gaby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Gaby DEVILLONI ?????
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» Lettre de rupture [PV Kelsey Lorgan - Samaël Smith]
» Précisions point de rupture lors d'un impact mortel
» Rupture de fiançailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Troisième étage :: Français/Latin-
Sauter vers: