1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hérédité et Génétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyprien Redfire
Professeur de SVT
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 227

Âge RPG : 34 ans

MessageSujet: Hérédité et Génétique   Sam 26 Déc - 22:24

– Je vais être en retard, je vais être en retard, je vais en retard !

– Tu vas être en retard, tu vas être en retard, tu vas être en retard, répéta Frédéric d'un ton narquois en buvant une gorgée de thé.

– Les clés de ma classe ! J'ai perdu les clés de ma classe !

– Elles sont juste là, sous ton nez !

Ah oui ! Il les empocha à toute vitesse, fourrant pèle-mêle dans sa sacoche le livre des cours des troisième, ses documents à distribuer, une boîte de craie pour le tableau et une bouteille d'eau en verre qu'il trimbalait toujours avec lui. Paré ! Il fit un bref signe à son collègue puis s'éjecta hors de la salle des professeurs, descendant quatre à quatre les escaliers pour rejoindre le premier étage de l'école et sa classe qui l'attendait. Juste à temps, des élèves étaient déjà arrivés et attendaient devant la classe. Il les salua, un peu soufflés, déverrouillant la porte avant de les faire entrer, reprenant son souffle et ses idées. Voilà, il n'était pas en retard, finalement ! C'était la cloche de l'école qui était en avance, c'est tout. Les élèves s'installaient en bavardant, semblant détendus pour ce premier cours de l'année. Allez, les gamins, on s'installe ! Il fit signe au dernier entré de refermer la porte, s'appuyant des deux mains sur son bureau en leur souriant et en redisant bonjour d'une voix plus claire et forte, ajoutant qu'il espérait qu'ils avaient tous passés de bonnes vacances et étaient en forme pour attaquer cette rentrée. Revoir leurs petites bouilles adorables suffisait déjà à le combler, il avait hâte de revoir leurs petites mains s'agiter lorsqu'ils ne comprenaient pas un point du programme et les entendre râler lorsqu'il y avait un devoir, oubliant que lui aussi allait passer des heures le soir pour tout corriger. Heureusement que de temps en temps, on tombait sur de belles perles pour vous remonter le moral.

– On va donc se mettre à la dernière partie du programme du collège ! Je vous rassure tout de suite, ce sera plus digeste que ce que vous avez vu l'année passé, bien qu'on n'ait pas vraiment de temps à perdre, l'année est courte. Ce que nous allons voir cette année se poursuivra sur votre année de seconde, puis en première, vous choisirez votre filière. Certains ne me verront plus beaucoup pendant les deux dernières années du lycée.

Prenant une craie, il annonça qu'ils allaient débuter cette année par le chapitre sur la génétique. Il inscrit la date du jour puis le mot "Génétique" en gros sur le tableau, reposant ensuite la craie en se frottant les mains. Ce chapitre avait toujours beaucoup plus aux enfants, ils trouvaient cela plus intéressant que d'étudier la tectonique des plaques, les mouvements terrestres ou la reproduction. Il leur dit de ranger leurs livres pour le moment et de prendre simplement de quoi écrire. Il était si heureux de les revoir qu'il ne cessait de sourire, sautant de l'estrade car il ne pouvait rester bien longtemps en place et encore moins assis derrière son bureau. Ses élèves étaient installés entre les dizaines de plantes qui poussaient dans tous les coins, se gorgeant de soleil.

– L'unité et la diversité des êtres humains, voilà ce que nous allons voir et qui va nous occuper longtemps. Pour commencer, la premier chapitre, qui concerne les supports de l'hérédité. Qui peut me dire ce que c'est ?

Il frappa dans ses mains pour réveiller ceux qui avaient un air endormi, leur lançant que ce n'était pas encre l'heure de faire la sieste, surtout dès la rentrée. Une élève leva la main puis tenta une définition un peu approximative mais correcte dans l'ensemble, qui fut complété par un autre, élèves, deux rangées plus loin. Et bien voilà, on se réveille un peu, Cyprien n'allait pas les mordre, il ne pensait pas être un prof bien méchant. Il nota au tableau ce qu'avaient dit les deux jeunes gens, ajoutant la définition officielle, du programme, se retournant ensuite en leur disant de prendre des notes, ils n'allaient pas débuter l'année en baillant aux corneilles.

– Il existe deux sortes de caractères génétiques formant les individus. Ceux qui sont propres à l'espèce humaine entière, comme avoir une tête, deux bras, deux jambes, un cerveau qui fonctionne, et les caractères héréditaires, qui eux sont transmis par votre famille, en particulier les parents. C'est par eux que vous avez les yeux bleus ou marrons ou verts, que vous êtes petits ou grands, que je suis toujours mal coiffé, ce genre de choses.

Sa classe rit un peu, pendant qu'il notait des mots-clés au tableau, traçant un rapide schéma pour séparer les deux catégories, ce qui était commun et ce qui était spécifique à chaque individu selon le code génétique de sa famille. Avec ça, c'était vrai, en plus, son père n'arrivait jamais à se coiffer, lui non plus, il ne fallait pas demander à son fils d'être bien mis. Il laissa le temps aux enfants de prendre des notes et recopier le schéma, passant entre les rangs pour vérifier que personne ne notait d'âneries. Il en corrigea deux ou trois, dont une faute de français si énorme qu'elle en aurait fait tomber ses collègues en syncope. Revenant sur l'estrade, il fouilla un instant dans sa sacoche pour en sortir les documents à distribuer toute à l'heure, avant d'en redescendre pour être plus près des enfants.

– Monsieur Robert, pour commencer, pouvez-vous nous dire quels sont, d'après vous, tous les caractères génétiques commun à l'espèce humaine ? Dites tout ce qui vous passe par la tête, sans avoir peur de vous tromper, nous reverrons avec la classe après. Allez-y.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hérédité et Génétique   Lun 7 Mar - 14:31

Alexis écarquilla les yeux en voyant que Lucas lui avait dessiné un petit dessin avec « bonne chance », au début de son cahier de cours. C'était... mignon. Il eut un faible sourire en écrivant la date en haut de son cahier, répondant au bonjour très enjoué du prof. Être aussi heureux le jour de la rentrée, c'était tout de même louche, il n'était vraiment pas normal. Alexis était un peu perturbé de le voir dans le cadre du pensionnat après avoir passé des jours à le croiser dans l'appartement de la prof de foudre et dormir chez elle. Pour le moment, il n'y avait pas des masses de rumeurs mais cette histoire n'allait pas rester secrète bien longtemps, sans aucun doute. La prof d'élément avec cet homme... Mouais, ils iront sans doute mieux ensemble que lui avec la directrice, ça se voyait qu'ils ne se ressemblaient pas. Alexis fit courir son regard sur la classe, mordillant son stylo avec une certaine nervosité. Cette année pourrait tout changer, pour lui... Ou être une catastrophe, selon ce qu'il allait réussir à faire. Il devait atteindre ses buts, c'était essentiel, vital même. Sa famille se moquait peut-être de ce qu'il allait devenir et peu importe, il fera son possible pour progresser.

– On va donc se mettre à la dernière partie du programme du collège ! Je vous rassure tout de suite, ce sera plus digeste que ce que vous avez vu l'année passé, bien qu'on n'ait pas vraiment de temps à perdre, l'année est courte. Ce que nous allons voir cette année se poursuivra sur votre année de seconde, puis en première, vous choisirez votre filière. Certains ne me verront plus beaucoup pendant les deux dernières années du lycée.

Sans blague... Avec un peu de chances, Alexis ne le verra plus du tout. S'il atteignait son but, il pourra quitter cette école pour de bon, il n'aura plus rien à faire ici sans son élément, ce sera le libre accès à une vie normale, ordinaire, sans armée, sans pouvoir, sans danger, sans larmes. Il écrivit le titre du chapitre sur son cahier, rangeant son livre dans son sac lorsque le prof le leur demanda. La génétique, charmant chapitre en perspective. Enfin, ce sera sans doute moins barbant que ce qu'ils avaient vu l'année dernière. Même s'il n'aimait pas beaucoup cette matière, le prof n'était pas très désagréable, contrairement à certains enseignants qu'ils avaient cette année. Gribouillant un peu dans la marge du cahier, il jeta un coup d’œil à Laura, assise plus loin avec ses amies, pensif. Elle aussi avait changé cet été, il avait pu le voir le jour où ils s'étaient croisé chez la directrice. Il n'avait toujours pas osé lui avouer qu'il était amoureux d'elle, pas le courage. En plus, maintenant qu'elle était bien avec Antoine... Il en comprenait définitivement pas ce qu'elle pouvait bien lui trouver, il était plus âgé et avait un caractère radicalement opposé au sien.

– L'unité et la diversité des êtres humains, voilà ce que nous allons voir et qui va nous occuper longtemps. Pour commencer, la premier chapitre, qui concerne les supports de l'hérédité. Qui peut me dire ce que c'est ?

Tout le monde griffonnait dans son cahier pour prendre des notes, certains plus réveillés que d'autres, participant, essayant de trouver les réponses. Alexis jeta un regard au tableau et nota la définition officielle dans son cahier, faisant un effort pour rester un minimum concentré. Il n'était plus motivé le moins du monde, sachant que son seul but de l'année était de se débarrasser de son don pour ensuite passer un concours et intégrer une école de dessin. C'était devenu sa seule raison de vivre, il ne supportait plus ce don et préférait ne plus rester sur cette terre s'il était condamné à vivre avec. Il était très déterminé, sur ce sujet, sachant très bien ce qu'il voulait et ce qu'il fera s'il échouait. Il n'arrivait pas à imaginer un avenir avec ce pouvoir... Être toujours contraint de s'en servir pour ne pas avoir d'ennuis.

– Il existe deux sortes de caractères génétiques formant les individus. Ceux qui sont propres à l'espèce humaine entière, comme avoir une tête, deux bras, deux jambes, un cerveau qui fonctionne, et les caractères héréditaires, qui eux sont transmis par votre famille, en particulier les parents. C'est par eux que vous avez les yeux bleus ou marrons ou verts, que vous êtes petits ou grands, que je suis toujours mal coiffé, ce genre de choses.

Le jeune homme eut un faible sourire, tout en trempant son stylo-plume dans l'encre pour prendre ses notes. Il prit sa règle pour tracer le schéma qu'il y avait au tableau, le silence s'installant dans la classe pendant que tout le monde écrivait. Le prof passait entre le stables et les bancs, vérifiant rapidement que personne ne notait de bêtises. Rester motivé, rester motivé... Ou non. Il soupira un peu, penché sur son cahier, se prenant un regard de son voisin de table qui lui demanda en chuchotant s'il était malade. Pourquoi tout le monde lui posait la question, il avait une si mauvaise tête que ça … ? Ce n'était pas pour des cernes un peu marqués qu'il fallait s'angoisser, il allait très bien. Et il ne s'inquiétait pas de trop peu dormir la nuit, ni même de ses notes qui avaient chuté très librement en fin d'année de quatrième. Il voulait quitter cette école... Ou tout quitter pour de bon. Son dernier espoir résidait dans les travaux que menait l'armée. Voyant que son voisin semblait toujours inquiet, il lui décerna un petit sourire rassurant, murmurant qu'il allait bien, c'est bon.

– Monsieur Robert, pour commencer, pouvez-vous nous dire quels sont, d'après vous, tous les caractères génétiques commun à l'espèce humaine ? Dites tout ce qui vous passe par la tête, sans avoir peur de vous tromper, nous reverrons avec la classe après. Allez-y.

– Heu...

Les caractères communs à toute leur espèce ? Qu'est-ce qu'il en savait, lui ? Il réfléchit une minute puis hasarda une réponse, parlant de la tête, des bras et des jambes, puis... Il n'en savait rien du tout. La peau, les yeux, les organes ? D'autres élèves finirent par l'aider, après qu'il ait passé cinq bonnes minutes à donner des éléments de réponse d'une voix très hésitante. Il n'en avait aucune idée, ne s'intéressant pas vraiment à ce genre de choses. Autour de lui, ses camarades étaient tous plus réveillés, à présent, participant activement. Ce cours leur plaisait, à eux, aucun souci de ce côté. Alexis préférait se taire et rester en retrait, n'ayant pas la moindre volonté pour participer. Il était démotivé, décrochait de ce cours-là comme de tous les autres, plus rien n'arrivait à l'intéresser, en ce moment. Plus de goût pour faire quoi que ce soit... Plus d'envie. Le départ d'Oscar lui avait laissé un goût très amer dans le cœur et une perte d'intérêt pour cette école, son pouvoir, la vie qu'il menait. Plus envie d'un don qui avait tué son meilleur ami. Plus envie de perdre des heures dans cette école, fatigué d'être encore sous la tutelle de parents qui n'en avaient rien à faire de lui, voulant trouver au moins quelque chose qui lui redonnera un peu de plaisir à vivre.

Le prof continuait de pérorer et il n'écoutait plus. Il songeait à la suite, à un moyen de se débarrasser de son pouvoir, de partir dans une école d'arts graphiques en se passant de l'avis de sa famille, et donc en trouvant un moyen de gagner sa vie seul, travailler pour payer l'école et se nourrir. Son plus gros souci était de trouver comment gagner sa vie, car il n'avait pas l'âge pour être émancipé et était aussi trop jeune pour être embauché quelque part. Seulement quatorze ans... Que devait-il faire ? Il n'en pouvait plus, attendre encore deux ans, c'était impossible, il allait devenir fou. Ou vouloir en finir plus tôt que prévu. Il se mordit l'intérieur des joues, accomplissant un effort surhumain pour ne pas montrer sa nervosité, qu'il pourrait difficilement expliquer, à l'heure actuelle. Écrivant le cours avec un soin maniaque, il gardait le regard bien sur son cahier puis sur son livre, pour les exercices, ne comprenant même pas ce qu'il notait. Combien de temps s'était-il passé ? Dix minutes, quinze, un peu plus ? Le temps lui semblait terriblement long. Il releva la tête lorsque le prof l'interpella, répondant bon par pur coup de chance à sa question, grâce à une information saisie à la volée.

– Le caractère aussi est héréditaire ? Demanda-t-il au prof pour faire mine de s'intéresser au cours.
Revenir en haut Aller en bas
Cyprien Redfire
Professeur de SVT
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 227

Âge RPG : 34 ans

MessageSujet: Re: Hérédité et Génétique   Mar 29 Mar - 16:17

– Heu...

Allez, allez, jeune homme, on se dépêche, c'était une question facile ! Il bafouilla un début de réponse puis enchaîna sur d'autres éléments en vrac, d'un ton très hésitant, encourage du regard par Cyprien qui lui faisait signe de continuer. Les autres élèves l'aidèrent ensuite, leur professeur notant les éléments au tableau avec un certain enthousiasme, tant il était ravi de tous les retrouver et d'être face à eux, leur donner cours, voir leurs petites bouilles adorables s'éclaircirent de joie lorsqu'ils trouvaient une bonne réponse. Il encouragea toute la classe à participer, avec élan, tout en continuant à noter ce qu'ils lançaient comme réponses. Il remit ensuite en ordre avec eux, dessinant à la craie un bonhomme rapide, qu'il couvrit de flèches en notant au bout, à la craie rouge, les caractéristiques communes, à savoir les membres, les organes internes, etc. La classe était bien réveillée, à présent, ils allaient pouvoir avancer vite, ce matin, c'était vraiment parfait. Descendant de l'estrade, il leur fit dessiner rapidement le schéma puis rappela à tout le monde de bien utiliser des couleurs différentes, pour écrire leurs cours, afin de voir d'office les éléments essentiels à retenir et réviser. Vu, les jeunes ? Un cours tout noir ou bleu ne donne franchement pas envie, c'est d'un triste.

– Les filles, au fond de la classe, écoutez donc au lieu de bavarder et de glousser ! Vous n'êtes plus en école primaire depuis longtemps, il va falloir devenir sérieux. Les autres, prenez vos livres à la page quatorze. Monsieur Francis, vous pouvez arrêter tout de suite de fabriquer cet avion en papier si vous ne voulez pas une retenue dès la rentrée.

Il leur fit noter une définition importante puis posa des questions pour voir si chacun avait bien suivit pour le moment, interrogeant tout le monde au hasard, à tour de rôle, rappelant à l'ordre ceux qui rêvassaient et félicitant ceux qui écoutaient et faisaient des efforts pour réfléchir et répondre correctement. Cela faisait tellement du bien d'être de retour en classe, il pourrait y passer huit heures non stop, avec juste une pause pour déjeuner, comme il adorait passer des heures à réfléchir à des activités pour tenir ses classes bien réveillées et les pousser à être curieuses de tout. C'était cela, l'enseignement, à ses yeux, pousser chaque gamin à s'intéresser à tout et les inciter à être curieux de leur environnement. Autrement dit, leur fournir une culture générale solide afin qu'ils puissent traverser cette vie sans être dénigrés par qui que ce soit et en étant capable de réfléchir pour décrypter les informations et choisir en leur âme et conscience le chemin qu'ils voudront suivre tout au long de leur vie d'adulte. Ses cours pouvaient donner l'impression qu'il était légèrement hyperactif, alors que ce n'était que du dynamisme.

– Le caractère aussi est héréditaire ? Demanda-t-il au prof pour faire mine de s'intéresser au cours.

– Non, le caractère vient de l'éducation, sourit-il en regardant son élève, craie en main et livre dans l'autre. Ce sont les parents biologiques ou adoptifs qui éduquent leur enfant selon une certaine façon et qui lui transmettent un comportement, selon ce qu'eux jugent bien ou mal, selon la façon dont ils jugent que leur enfant doit se comporter pour affronter cette vie au mieux. Si vous avez les mêmes traits de caractère que vos parents, cela n'a rien à voir avec l'hérédité mais simplement de la façon dont on vous a élevé. Notez-le aussi, vous autres, c'est une très bonne question.

Il passa entre les rangs pour vérifier que personne n'écrivait de bêtise, corrigeant certains et rappelant à d'autres d'écrire lisiblement ou ils n'arriveront pas à se relire eux-mêmes. Une fois fait, il poursuivit le cours, donnant quelques exercices simples à faire pour commencer. Le silence se fit dans la classe, Cyprien s'asseyant à son bureau en attendant qu'ils en aient terminé, leur laissant vingt minutes chrono. Durant ce temps, il termina de préparer quelques exercices pour les sixièmes, en supplément, au cas où certains avaient du mal à comprendre le chapitre et qu'ils aient besoin d'une autre explication et d'une mise en pratique. S'assurant régulièrement que tout le monde était bien penché sur sa feuille, il répondit à quelques questions en cours de route, râlant sur un élève près de la fenêtre qui regardait dehors et sur un autre qui regardait la feuille du voisin. Ce n'était peut-être pas noté amis on travaillait pour soi seulement, pas pour les autres. Quand tout le monde eut terminé, il claqua dans ses mains pour réveiller les quelques élèves qui s'endormaient déjà.

– Allez, les jeunes, la journée n'est pas terminée ! On va faire une petite activité.

Il se pencha pour tira de son sac deux grands portraits, un d'Estelle qu'il avait prise alors qu'elle était plongée dans la correction de ses copies, l'autre de Valentin, en cours en train d'encourager un groupe d'élèves en gymnastique. Il colla les portraits sur le tableau puis se tourna vers la classe avec un grand sourire.

– Donc, hum... Miss Karinof, par exemple. Imaginez que ces deux-là aient un enfant ensemble, quels seraient ses caractéristiques héréditaires ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Laura K. Nakajima
Collégienne
avatar

Fonction :
  • Modo
Récits : 1257

Âge RPG : 14 ans

MessageSujet: Re: Hérédité et Génétique   Dim 17 Avr - 23:54

Revenir en cours lui faisait un bien fou, Laura était motivée et tâchait d’oublier l’horreur du cours de maths maintenant qu’ils avaient SVT avec monsieur Redfire. Ce cours lui avait tant manqué ! Bon, le revoir après l’avoir vu complètement déprimé durant les vacances allait lui faire extrêmement bizarre mais elle ne parvenait pas à l’imaginer triste. Pour elle, « monsieur Redfire » allait avec « bonne humeur et grand sourire » en classe. Et, jusqu’ici, cette idée se confirmait. Il était motivé, souriant, réveillait un peu ceux qui s’endormaient sur leur banc. En plus, la génétique, c’était un sujet hyper intéressant ! Enfin, pour elle, mais ce n’était pas le cas pour tous ses amis apparemment. Pourtant, c’était bien de savoir ce qu’on a pu hériter de nos parents, de notre famille, non ? Laura ne voulait pas ressembler à sa famille, surtout pas. Elle voulait l’éviter le plus possible, donc ce cours l’intéressait énormément. Si elle en savait assez, peut-être pourrait-elle compenser en contrebalançant certains aspects, non ?

M. Redfire – Monsieur Robert, pour commencer, pouvez-vous nous dire quels sont, d'après vous, tous les caractères génétiques commun à l'espèce humaine ? Dites tout ce qui vous passe par la tête, sans avoir peur de vous tromper, nous reverrons avec la classe après. Allez-y.

Alexis – Heu…

Laura tourna la tête vers son ami, constatant qu’il n’avait aucune idée de la réponse. Il n’écoutait pas ? Fronçant les sourcils, elle essaya de l’encourager du regard même si elle n’était pas sûre qu’il la remarque. Il avait l’air de plus en plus renfermé sur lui-même… Grimaçant, elle l’écouta sans rien dire, tout le monde attendant silencieusement une réponse. Qu’il finit par donner avec hésitation, comme si c’était une question difficile alors qu’il n’y avait aucune mauvaise réponse pour l’instant, ils débutaient le chapitre. Qu’avait-il… ? Laura fit signe à sa voisine de banc de l’aider, ils pouvaient tous réfléchir et lui donner un coup de main. En dehors de la peau, des yeux et des organes, que pouvaient-ils avoir d’héréditaire ? Les cheveux ! La taille, la bouche ? Un peu de tout, tout ce qu’on pouvait voir. Petit à petit, ils parvinrent à donner de nombreuses réponses, presque toutes bonnes, que leur professeur inscrivait progressivement au tableau sur un schéma représentant le corps humain.

Ils durent ensuite le recopier, Laura s’appliquant à utiliser des couleurs différentes comme monsieur Redfire en changeant de teinte lorsque lui en prenait un autre. Il sermonna les filles du fond et un autre qu’elle ne connaissait pas très bien et qu’elle supportait de moins en moins. Il jouait à tous les cours, alors bon… Après une phase de théorie passant plus vite que ce à quoi Laura s’était attendue lorsque leur prof avait commencé à dicter une définition, phase d’exercices nettement plus intéressante. Monsieur Redfire leur fit répéter ce qu’ils avaient vu jusqu’à présent, leur posa des questions auxquelles ils s’efforçaient tous plus ou moins de bien répondre, contents d’être ici. Elle, surtout, préférait largement ce cours et ce professeur à celui de maths. Ce n’était définitivement pas pour elle.

Alexis – Le caractère aussi est héréditaire ? demanda-t-il au prof pour faire mine de s'intéresser au cours.

M. Redfire – Non, le caractère vient de l'éducation, sourit-il en regardant son élève, craie en main et livre dans l'autre. Ce sont les parents biologiques ou adoptifs qui éduquent leur enfant selon une certaine façon et qui lui transmettent un comportement, selon ce qu'eux jugent bien ou mal, selon la façon dont ils jugent que leur enfant doit se comporter pour affronter cette vie au mieux. Si vous avez les mêmes traits de caractère que vos parents, cela n'a rien à voir avec l'hérédité mais simplement de la façon dont on vous a élevé. Notez-le aussi, vous autres, c'est une très bonne question.

Laura souffla malgré elle, soulagée, sentant ses muscles se détendre d’un coup. Elle ne voulait pas ressembler à sa mère, surtout pas. Tout comme Jasper ne voulait pas ressembler à leur père, même s’il avait certains traits de caractère similaires d’après le colonel Gavin. S’ils vivaient avec monsieur Nakajima, les choses allaient changer, le caractère adopté par leurs parents finiraient pas s’effacer ! La collégienne rajouta cela sur sa feuille, bien qu’elle était certaine de s’en souvenir fin d’année tant cette réponse la soulageait. Elle avait eu si peur de ressembler à ses parents… Dès qu’elle eut noté cela, Laura afficha un petit sourire soulagé, rajoutant les exercices que leur professeur leur donnait dans son cahier pour les faire. Un silence s’installa progressivement dans la classe, monsieur Redfire s’étant assis à son bureau pendant qu’eux travaillaient. Bon, se concentrer. Donc, heu… Est-ce que c’était héréditaire, ça ? Recherchant le schéma qu’elle avait fait, elle rechercha les informations et compara l’exercice avec les parties du corps pointées. Plus Laura avançait, plus cela semblait facile et logique, elle voyait la réponse avant même de réfléchir.

M. Redfire – Allez, les jeunes, la journée n'est pas terminée ! On va faire une petite activité.

Oh ? L’adolescente se redressa un peu sur sa chaise, les élèves assis devant l’imitant pour regarder avec curiosité ce que monsieur Redfire tirait de son sac. Derrière, ils étaient plus calmes, elle devinait que certains dormaient et peinaient encore sur les exercices, comme ils n’avaient pas écouté. D’un bref coup d’œil, elle vit qu’Alexis ne semblait pas emballé du tout par ce qu’ils faisaient. Il l’inquiétait… Il n’était pas devenu plus pâle, depuis cet été ? Elle ne savait pas ce qui s’était passé, sachant seulement ce que les autres de la classe disaient parfois. Et puis, il y avait le fait qu’il soit allé chez une professeure cet été, aussi. Elle ne savait rien d’autre… Ce premier jour de cours était l’occasion de les revoir, ils avaient été comme coupés du monde, Jasper et elle, durant les vacances. Enfin, ils avaient vu Jasper, quelques amis parfois, les villageois, monsieur Nakajima, leur tante, le prof de maths et monsieur Redfire, mais c’était tout. Et le revoir ici, dans le contexte scolaire, aussi vivant, ne la perturbait pas autant que ce qu’elle craignait. Laura se reprit, secouant un petit peu la tête, regardant ce que leur prof avait accroché au tableau. Deux portraits représentant madame Chevreuil penchée sur une table et un tas de feuilles sur l’un, monsieur Juliano en cours avec des élèves sur l’autre.

M. Redfire – Donc, hum... Miss Karinof, par exemple. Imaginez que ces deux-là aient un enfant ensemble, quels seraient ses caractéristiques héréditaires ?

Les deux ? Heu. C’était bizarre. Ils n’allaient pas ensemble, pas du tout. Enfin, elle connaissait nettement moins monsieur Juliano, ne l’ayant pas comme prof de gym en général, mais ce n’était pas important. Se concentrer sur les caractéristiques physiques, d’accord, pas sur le caractère. Donc, heu… Ils avaient tous les deux les cheveux bruns, les yeux bruns. Elle savait que monsieur Juliano était plus grand que madame Chevreuil. Ils avaient tous les deux la même couleur de peau et ils avaient des fossettes quand ils souriaient. Elle avait un visage un peu plus carré que celui du prof de sport. Des mains très fines. Sinon… Heu…

Laura – Je… l’imagine de taille moyenne comme monsieur Juliano est plus grand mais madame Chevreuil assez petite. Il aurait des cheveux bruns, peut-être ondulé comme elle a des cheveux ondulés aussi. Sinon… Je pense qu’il aurait des yeux bruns, monsieur Juliano et madame Chevreuil ont des yeux bruns tous les deux. Pour son visage, par contre, je ne sais pas, de petits yeux ?

C’était stupide, dit comme ça, mais Laura voyait difficilement comment serait leur enfant. Elle avait du mal à se détacher de ses profs et de leur caractère. Surtout qu’ils en avaient tous les deux un très différent, d’après ce qu’elle savait et d’après ce que disaient ceux qui l’avaient en cours. Elle ne voyait pas comment pouvait être leur enfant. D’ailleurs… Ce serait un garçon ou une fille ? Madame Chevreuil avait déjà eu un garçon, donc ce serait un garçon aussi ? Laura fronça les sourcils, ne faisant que des hypothèses ici mais voulant poser la question à monsieur Redfire. Elle réfléchit, avant, pour voir si elle avait vraiment tout dit. Elle regarda encore les portraits, réfléchissant aux caractéristiques de madame Chevreuil et de monsieur Juliano. Comment serait leur enfant…

Laura – Quand il sourira, il aura sûrement des fossettes. Madame Chevreuil et monsieur Juliano en ont. Je pense aussi qu’il aura soit un nez assez fin, soit plus prononcé, ou alors entre les deux. Puis il aurait des oreilles assez petites avec des lobes collés. Et des lèvres plutôt fines. Et la peau de la même couleur qu’eux. Et… Peut-être que ce serait un garçon comme madame Chevreuil a déjà eu un garçon. Sinon, je ne sais pas…

Laura fit une petite pause, réfléchissant encore au cas où, mais elle avait tout dit. Du moins, de ce qu’elle voyait sur les photos et de ce qu’elle connaissait du physique des deux professeurs. Difficile de pousser l’analyse plus loin. Elle ne savait pas si elle faisait fausse route ou non, c’était vraiment au hasard et en faisant une moyenne des deux photographies qu’elle avait sous les yeux. Si cela se trouvait, elle se plantait complètement. Restait encore une question qui la préoccupait. Jusqu’où l’héritage pouvait aller ? Et le comportement, jusqu’où pouvait-il être manipulé par les parents ? Est-ce qu’il y avait des gènes plus… propices à développer certains comportements ?

Laura – Monsieur, comment serait le comportement de leur enfant ? Si les parents ont des caractères opposés ou qui ne se… complètent pas, l’enfant prend le caractère de qui ? Est-ce qu’il y a des… gènes qui développent tel ou tel caractère ? Comme la violence ou l’instinct maternel, ou… ce genre de choses ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cyprien Redfire
Professeur de SVT
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 227

Âge RPG : 34 ans

MessageSujet: Re: Hérédité et Génétique   Mar 19 Juil - 18:30

– Je… l’imagine de taille moyenne comme monsieur Juliano est plus grand mais madame Chevreuil assez petite. Il aurait des cheveux bruns, peut-être ondulé comme elle a des cheveux ondulés aussi. Sinon… Je pense qu’il aurait des yeux bruns, monsieur Juliano et madame Chevreuil ont des yeux bruns tous les deux. Pour son visage, par contre, je ne sais pas, de petits yeux ?

Cyprien nota ses hypothèses au tableau, lançant un regard à deux près de la fenêtre pour qu’ils se taisent. On écoute et on réfléchit soit-même ! La petite continua en hésitant, regardant les deux photos pour se faire des idées et opinions. On en devait pas s’arrêter à si ce coupel était possible ou non, la question n’était pas là, il fallait plutôt réfléchir aux différentes combinaisons génétiques pouvant se produire chez un enfant lors de ce genre d’union. Quel caractère l’emportera sur l’autre et pourquoi ? Comment se faisait-il qu’un enfant héritait des traits fins de sa mère ou des yeux de son père ? Pourquoi certaines caractéristiques réapparaissaient et pas d’autres ? Pourquoi retrouvait-on des similarités évidentes avec es grands-parents voir avec les ancêtres ? La génétique était un des sujet d’étude les plus fascinants, il y avait encore énormément de choses à comprendre, à chercher, à étudier, des thèses à construire, des expériences à mener, beaucoup de chercheurs en faisait leur sujet d’étude de prédilection. Lorsqu’on songeait à tout ce que la science avait encore à offrir, il y avait de quoi avoir le vertige. Ces enfants réaliseront peu à peu qu’on ne peut avancer dans le monde sans s’intéresser à la façon dont il fonctionne.

– Quand il sourira, il aura sûrement des fossettes. Madame Chevreuil et monsieur Juliano en ont. Je pense aussi qu’il aura soit un nez assez fin, soit plus prononcé, ou alors entre les deux. Puis il aurait des oreilles assez petites avec des lobes collés. Et des lèvres plutôt fines. Et la peau de la même couleur qu’eux. Et… Peut-être que ce serait un garçon comme madame Chevreuil a déjà eu un garçon. Sinon, je ne sais pas…

Oh non, le fait qu’on ait eu deux garçons ou trois filles avant ne signifiait pas que l’enfant suivant sera du même sexe. Cyprien nota vite fait l’idée à la craie et la barra aussitôt pour bien signifier que c’était faux. En revanche, certaines femmes étaient plus disposées à avoir des grosses gémellaires, s’il y en avait déjà eu dans leur famille.

– Monsieur, comment serait le comportement de leur enfant ? Si les parents ont des caractères opposés ou qui ne se… complètent pas, l’enfant prend le caractère de qui ? Est-ce qu’il y a des… gènes qui développent tel ou tel caractère ? Comme la violence ou l’instinct maternel, ou… ce genre de choses ?

– J’ai déjà répondu à cette question, posée par votre voisin de table, il y a à peine cinq minutes, mademoiselle Karinof. Vous auriez entendu si vous ne rêvassiez pas.

Posant la craie, il refit le point avec l’ensemble de la classe en leur disant de prendre des notes, rappelant les grandes lignes en ce qui concerne l’hérédité physique. Les traits physiques viennent surtout des parents mais peuvent aussi être pris dans toute la famille, même chez des cousins éloignés, comme si tous les membres d’une même famille étaient des pièces de puzzle qu’on assemblerait pour créer le nouveau-né. Il passait entre les rangs tout en parlant, expliquant brièvement la façon dont ces caractères se retrouvaient peu à peu chez l’enfant, dès la naissance, rappelant que la couleur de cheveux, par exemple, changeait souvent radicalement et qu’on pouvait être châtain ou brun à dix ans alors qu’on était blond ou roux à la naissance. S’arrêtant pour faire signe à un des élèves une grossière faute sur sa feuille de notes, il reprit son trajet dans les classe, indiquant par la suite que cet ensemble de facteurs génétiques pouvaient être influencés par une myriade d’autres éléments, ce n’est pas une science exacte où on pourra deviner dès les premières années de vie d’une personne à quoi elle ressemblera une fois adulte.

– La maladie, par exemple, peut beaucoup affecter, dit-il en reprenant la craie. On rajoutera aussi les accidents, bien sûr, ainsi que votre endroit de résidence et votre alimentation. Mademoiselle Lerdac, taisez-vous quand je parle.

Il descendit à nouveau de l’estrade, aimant bouger dans la classe, rester statique sur un estrade ou près d’un bureau ne contribuait qu’à endormir les élèves et baisser l’attention générale.

– L’ethnie est aussi un facteur important, reprit-il. Vous pouvez être typé Européen du Nord ou Asiatique et avoir un enfant avec une personne d’une autre Ethnie, cela donnera un bébé « métis », bien que je n’aime pas trop ce terme. Vous allez vous mettre en groupe de deux, on va faire un petit jeu. Je vous donner des photos, par paquets de deux, et vous devrez dresser la liste possible des traits physiques du futur bébé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Hérédité et Génétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» GAS32, Manager du Gabardan Athlétique Sport
» Rat zombie cybernétique
» [TEXTES] Poèmes en prose... (Onirisme poétique)
» ¤ Pathétiquement Pathétique ::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Premier étage :: Sciences et SVT-
Sauter vers: