1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tournoi pour un examen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kimmitsu Nakajima
Sous-directeur
Professeur d'arts martiaux

avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 261

Âge RPG : 42 ans

MessageSujet: Tournoi pour un examen   Mar 17 Mar - 13:08

Kimmitsu attrapa le bout du tissu et tira pour le dérouler, avec l'aide de Xiao-Hong qui l'installait de son côté. Ils recouvrirent ainsi le sol puis tracèrent à la peinture rouge un large cercle pour délimiter l'arène de combat. D'autres professeurs étaient venues les aider à installer les gradins, et à préparer un panneau pour afficher les résultats. Les arts martiaux avaient beau n'être qu'une option proposée au pensionnat, l'examen final de l'année attirait toujours beaucoup de monde, pour la simple et bonne raison que Kimmitsu ne se contentait pas de faire quelques épreuves individuelles à chacun de ses élèves, il préférait organiser un tournoi. Les points n'étaient pas comptés sur le nombre de victoires, mais sur la technique de l'élève et ses capacités physiques. Peu importe qu'il gagne ou perde, Kimmitsu n'évaluait que les techniques qu'il emploiera pour attaquer et se défendre. Sa capacité de réflexion, et la façon dont il se déplacera.

L'enjeu était tout de même de taille. Chaque année, Kimmitsu rentrait chez lui, au japon, pour l'été, et il offrait le voyage aux deux premiers du classement dans le tournoi. Ce qui revenait à leur offrir un peu plus d'un mois d'immersion au Japon. Les deux jeunes vainqueurs étaient hébergés dans sa famille, et passait ainsi leurs vacances à découvrir le pays, apprendre un peu la langue, et s'initier à diverses pratiques culturelles. Etant donné qu'Océane gagnait assez fréquemment, elle avait l'habitude de laisser sa place au troisième du classement. Elle-même se rendait en Chine et au Japon en été, de toute façon, avec sa famille. il se redressa en se frottant les mains, puis aller vérifier que tout le matériel était en place, soupesant les sabres en bois et les bâtons, afin de s'assurer de leur bon état. Parfait. Le tournoi débutait traditionnellement par un combat de démonstration entre lui et sa collègue, la mère d'Océane. Plus pour le spectacle, par ailleurs, que pour apprendre quelque chose à leurs élèves.

Kimmitsu – Nos élèves sont arrivés ? demanda-t-il en enfilant un kimono bleu foncé serré par une ceinture, un pantalon léger de la même couleur, et en ôtant ses chaussures.

Xiao-Hong – J'espère pour eux, la ponctualité est une valeur essentielle !

Le "public", élèves du pensionnat, professeurs et autres membres du personnels, s'installaient dans les gradins en bavardant, très excités, comme de juste. Kimmitsu passa dans ce qu'il appelait les coulisses, pour faire simple, et s'assura que tous les participants au tournoi étaient bien là. Beaucoup avaient déjà crié au scandale, comme quoi c'était toujours les mêmes personnes qui remportaient le tournoi. Ce à quoi Kimmitsu leur répondaient qu'ils étaient ridicules à s'énerver pour cela, car il leur suffisait de s'entraîner pour progresser et ainsi avoir leur chance de gagner. Il s'agissait aussi d'un examen, pas seulement d'un jeu. Et il n'allait pas non plus faire affronter d'entrée de jeu un petit de douze ans avec un élève de dix-huit ans. Il dit à certains de rajuster leur tenue, sourcils froncés.

Kimmitsu – Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

Il les fit s'asseoir près de "l'arène" qui avait été délimitée. Xiao-Hong s'attacha les cheveux en un chignon serrée, refermant son kimono avec les boutons latéral. Un style de Chine. Ils s'avancèrent tous les deux sur le tatami, face à face, puis s'inclinèrent pour se saluer, avant de se mettre en position. Le public fit silence, puis il s'élancèrent. Elle avait un style très différent du sien, plus fluide et agressif. Kimmitsu faisait plutôt dans l'économie de mouvements avant d'attaquer bien plus vite sur la fin. Très vite, il oublia tous les spectateurs, ne voyant plus que son adversaire du jour. Se baisser, esquiver, parer, frapper, sauter, rouler, ils n'étaient plus que deux volontés en mouvement, et il sourit, heureux de sentir la force d'un véritable combat, d'un duel extrêmement rapide et fluide. Il s'entraînait souvent avec sa collègue, et il s'agissait toujours de grands moments. Cependant, aujourd'hui, elle était moins en forme que d'habitude, toujours terriblement inquiète pour l'avenir de sa fille unique. Bon, le spectacle avait assez duré. Ils mirent un terme au combat au bout de cinq ou six minutes, alors qu'il la poussait hors du cercle d'un coup de coude.

Tout le monde applaudit, l'excitation montant, et il revint vers ses élèves. Maintenant, on passait aux choses sérieuses ! Il allait observer, noter, contrôler, et surveiller, très attentivement. Xiao-Hong s'était elle aussi installée à son poste, tandis qu'une de leurs collègues préparaient le tableau, notant à la craie le nom des duellistes pour le premier combat.

Kimmitsu – Monsieur Evien, et mademoiselle Brian, allez-y.

Il s'assit à son tour, alors que ses élèves montaient à son tour et se faisaient face. Ils pourront débuter après s'être salués.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adeline Brian
Lycéenne
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 80

Âge RPG : 16 ans

MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Jeu 26 Mar - 12:59

Adeline plongea la tête sous l'eau pour se frotter et se laver le visage, attachant vite fait ses cheveux en une queue-de-cheval. Voilà, parfait ! Elle se redressa et attrapa la serviette que lui tendait une de ses amies. Le week-end avait été très long, elle avait passé tout son dimanche à s'entraîner dur avec les autres guetteurs. Leur instructeur leur avait enseigné une nouvelle technique, pour ceux qui utilisaient la terre, mais elle avait encore un peu de mal à l'utiliser. Ils pouvaient, avec cette technique, faire déplacer le sol pour former une cage très épaisse, comme une petite montagne creuse, pour y enfermer quelqu'un. Très pratique, mais aussi très difficile, et elle était rentrée épuisée dimanche soir. Son père avait assisté à son entraînement et l'avait beaucoup encouragée, ce qui lui avait mis du baume au cœur. Elle tenait à ce qu'il soit fier d'elle et des progrès qu'elle pouvait faire. S'étirant dans tous les sens, elle enfila son haut, attrapant son sac où se trouvait sa tenue pour le tournoi.

Les élèves étaient tous très agités et excités, le tournoi était toujours un grand moment de l'année ! Adeline y participait depuis sa première année ici. Elle dévala les escaliers avec les autres, rejoignant le vestiaire des filles pour se changer. Son père lui avait acheté un nouveau yukata, à la mode chinoise, avec la fermeture sur le côté. Il était bleu ciel, avec la fermeture noire en motif, et un pantalon noir. Elle le trouvait très beau. Elle refit sa coiffure, puis vit la sœur de Jasper arriver à son tour. Elle lui fit un petit signe de la main pour lui dire bonjour, bien qu'elle risque de se faire envoyer balader. Beaucoup d'élèves agissaient bizarrement avec elle, depuis qu'ils savaient qu'elle était non seulement fille de militaire, mais qu'en plus elle était guetteuse d'état. Elle lui sourit à son tour et lui répondit par un geste. Adeline termina de se préparer, ajustant sa tenue et sa coiffure. Parfait, elle était prête ! Elle sortit pour rejoindre les garçons et leur professeur, maître Nakajima, s'asseyant en tailleur avec le reste du groupe.

Maître Nakajima – Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

Un frisson la parcourut légèrement alors qu'elle allait s'installer avec les autres, près de l'espace des combats. Il y avait pas mal de spectateurs, et aussi beaucoup de professeurs. Elle passait en premier, débutant le tournoi avec Valentin. Elle lui jeta un regard en coin, essayant de voir s'il avait l'air nerveux, amis il restait calme. Elle l'aimait bien, même s'il n'était pas un ami, au sens propre du terme, il était toujours de bon conseil et il s'entraînait dur. Elle reporta son attention sur le combat de démonstration de leurs professeurs. Combat qui dura peu de temps, finalement, mais qui la fascina. Elle était loin d'avoir un tel niveau ! Un petit malin avait aussi cru bon de lancer une musique épique pour accompagner les combats. Concentration, à présent. Elle vit son père dans le public, habillé en civil, et lui sourit. Ceux dont les parents avaient pu se déplacer cherchaient aussi des têtes familières. Le combat prit fin et elle souffla un grand coup. C'était à eux.

Maître Nakajima – Monsieur Evien, et mademoiselle Brian, allez-y.

Elle se leva et se rendit sur le tatami, le souffle un peu court, et se mit en position. Elle s'inclina en même temps que valentin pour le saluer puis se mit en garde. Elle n'aimait pas trop être fixée comme cela, mais autant oublier le public pour se concentrer uniquement sur son adversaire. Ils s'observèrent cinq secondes, puis Valentin enchaîna sur le premier coup. Elle se pencha aussitôt pour esquiver, sautant sur le côté en essayant de lui faucher les jambes, avant de s redresser et de porter un coup au torse. Effectivement, elle en oublia très vite leur public, entièrement concentrée sur son adversaire. Il était plus grand qu'elle, donc plus fort, mais elle avait l'avantage de la rapidité. Les coups fusaient, dans la valse de leurs deux corps. Il la fit tout à coup trébucher et elle ne reprit son équilibre qu'avec une petite pirouette. Se reprenant, elle fonça à son tour, essayant de viser les côtes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Océane Kara
Lycéenne
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 168

Âge RPG : 16 ans

MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Lun 20 Avr - 17:10

Avec indication d’Adeline.^^]

Le sujet fâchait, dans sa famille, mais Océane voudrait bien que ses parents aient confiance. Elle comprenait parfaitement qu’ils s’inquiètent pour elle, ce n’était pas la question. Elle savait qu’ils l’aimaient, qu’elle était leur fille unique et qu’ils ne voulaient pas la perdre. Malgré tout, si elle pouvait agir, elle le devait, sans attendre, sans rester à côté, même par sécurité. Trop peu se battaient déjà, elle ne voulait pas demeurer sur la touche pendant que d’autres résistaient à sa place. Et il y avait son maître, en qui elle avait confiance et qui veillait sur elle. Elle se sentait mieux depuis que Maître Nakajima l’avait prise comme élève, elle était épaulée, soutenue, pouvait se tourner vers lui à n’importe quel moment. Dans sa culture, le mot « maître » n’était pas péjoratif, bien au contraire. C’était une personne qui avait des connaissances et qui les transmettait. Le mot maître ne servait pas avilir mais était simplement du respect. Tout le monde pouvait être maître ou senpaï dans n’importe quel sujet, il fallait le comprendre.

Ce n’était pas juste un professeur, en la prenant comme élève, il était devenu un véritable mentor. Il lui enseignait ce qu’il savait, oui, mais il était aussi là pour la guider dans la vie, répondre à ses questions, la conseiller, être présent tout au long de son apprentissage. Elle faisait confiance à Maître Nakajima, elle savait qu’elle pouvait compter sur lui. D’autant plus dans cette lutte où il était lui aussi engagé. C’était à cela qu’elle pensait en se changeant dans le vestiaire des filles, pensive et silencieuse. Aujourd’hui était un jalon de plus dans son apprentissage. Elle visait toujours le meilleur, car à ses yeux, il était vain de se fixer des objectifs trop faciles à atteindre, car cela n’apportait que de la fausse satisfaction. Viser haut vous pousser à vous battre bien plus dur pour réussir. Elle secoua ses cheveux, se dégageant le visage, puis les attacha en un chignon très serré. Sa tenue était souple mais serrée au corps, afin de ne la gêner dans aucun de ses mouvements.

Les candidats au tournoi se rassemblaient dans un coin près des arènes de combat, délimitées par des marques au sol. En attendant tout le monde, Océane entreprit de s’étirer et de s’échauffer avec le plus grand soin. Ne jamais débuter un entraînement ou un duel sans faire ça, c’était la règle de base ! Règle que beaucoup ignorèrent, par ailleurs… Et bien tant pis pour eux, s’ils voulaient se claquer un muscle, se blesser ou être hors de circuit dès leur premier duel, ça ne regardait qu’eux. Une fois tout le monde réunit, elle rejoignit les autres, bien droite, échauffée et prête. Elle avait toujours adoré les tournois, relever ce genre de défis l’émoustillait, lui donnait envie de tout donner. Ce n’était pas le prix qui l’intéresserait, elle rentrait déjà en Asie tous les étés, mais le fait d’affronter d’autres personnes, de s’améliorer, de se confronter à des adversaires coriaces. Voilà toujours plus haut, toujours plus loin, tel était son principal objectif.

Nakajima-sama – Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

Elle doutait que ce soit dans ce groupe ait très envie de le voir intervenir, de toute façon. Elle s’assit avec les autres, à genoux, puis ferma les yeux, faisant peu le vide dans son esprit pour plonger dans une méditation peu profonde mais salutaire. Toujours faire le vide dans son esprit avant un affrontement, vous garderez ainsi les idées parfaitement claires, sans être paralysé par vos soucis ou autres pensées qui ne doivent pas venir s’intercaler dans votre combat. Elle fit des exercices de respiration, se coupant des cris, des applaudissements et de la musique qui avait été lancée pour l’ambiance. Ses voisines directes lui jetèrent des regards bizarres, se demandant sans doute ce qu’elle fichait. Bah, peu importe. La confiance en soi est la première chose à acquérir lorsqu’on veut s’améliorer, et ce dans n’importe quel domaine. Comment progresser si on doute de soi dès le départ ? Ceux qui croyaient que c’était possible étaient un peu idiots et naïfs. Enfin soit, il fallait de tout pour faire un monde.

Le premier combat fut celui de Valentin et Adeline, tous deux faisant aussi parti des Guetteurs. Valentin était plus fort physiquement mais Adeline bougeait plus vite. Le duel était équilibré, Maître Nakajima avait veillé à ce que les partenaires de duel affrontent chacun un adversaire d’une force égale, au moins pour les premiers combats. Par la suite, tout sera déterminé par ceux qui pourront obtenir le plus de victoire. Elle observa le duel, silencieuse, sans lancer de cris d’encouragement pour l’un ou l’autre comme ses camarades près d’elle. Duel qui se termina par la victoire de Valentin. Elle applaudit avec un sourire pour Adeline, qui n’avait perdu que très peu. Elle se leva à son tour, rejoignant Alexandre, un élève de terminale, sur le tatami. Après l’avoir salué, elle se mit en position, le regard fixé sur lui. Dès que le signal fut donné, elle s’élança, avec vivacité.

Le mouvement doit être représenté comme un souffle, que l’on relâche avec le mouvement du corps. C’était ainsi qu’elle concevait un duel, comme un enchaînement de souffles qui pouvaient vous conduire aussi bien à la victoire qu’à la défaite. Alexandre avait un excellent niveau, lui aussi, ce qu’elle nota avec un très grand plaisir. Plus qu’un examen, c’était une joie pour elle de participer et de s’entraîner, une joie de se mesurer à tout ceux qu’elle pourra. Coups et parades, frappes et esquives, ils volaient et tournaient, baissant, courant, sautant et esquivant. Elle adorait ça. Elle adorait cette sensation qui vous prenait au ventre lorsque vous vous élanciez contre une autre personne. C’était grisant, d’une beauté absolue, cela vous emportait d’un bond. Elle perdit très vite la notion du temps, oublia le public et les autres élèves. Elle s’amusait comme une folle et donna très vite tout ce qu’elle avait dans le ventre. Lorsque le dernier coup vola, elle fit tomber Alexandre sur le ventre et le maintint à terre avec un genou dans le dos, serrant ses poignets au-dessus de sa tête sur le sol.

Océane – Il faudra se ré-entraîner ensemble, murmura-t-elle lorsqu’il se releva. Tu es vraiment très bon.

Il hocha la tête lorsqu’ils retournèrent s‘asseoir. Deux autres élèves prient la suite. Ensuite, ce sera au tour de Laura et Victoire. Océane était assise à côté d’elle, lui souriant. Elle l’aimait bien, même si elle était très renfermée et timide. C’était vraiment une fille très douce et adorable, elle devrait prendre un peu plus confiance en elle.

Océane – Ça va ? chuchota-t-elle. Aie confiance en toi, je suis sûre que tu vas t’en sortir à merveille !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Sam 2 Mai - 14:59

Victoire voulait apprendre à se défendre, à éviter de se retrouver démunie si elle se retrouvait en situation délicate. Et... bien qu’elle ait peur de se tromper et de n’arriver à rien de cela, elle avait décidé de participer aux cours d’Art martiaux ainsi qu’au tournoi qui s’ensuivait. Elle ne pouvait s’empêcher d’être hésitante, mais elle faisait de son mieux et avait une volonté de fer, refusant de se laisser faire. Elle refusait aussi de rester là sans rien faire alors que les militaires avaient envahi leur école. Peut-être réussirait-elle à prendre confiance en elle et à devenir moins timide en suivant ces cours ?  Elle suivait ce cours depuis le début de l’année à présent et s’entraînait aux cours, veillant à faire tout son possible pour s’améliorer.

La jeune fille avait la boule au ventre lorsqu’elle entrait dans les vestiaires pour se changer en même temps que les autres filles. Elle enfila sa tenue de sport puis sortie en même temps que les autres tandis que certains élèves se plaignaient des vainqueurs, que ce ne soit toujours les mêmes arrivait à irriter les autres élèves. Fallait-il réagir comme ça face à sa propre défaite ? Ou féliciter les gagnants en étant content pour leur victoire ? Elle n’écouta pas les autres, mais les suivit après s’être étirée, ne voulant pas se blesser à cause de ça. Elle fixa le sol en face d’eux et attendit la suite tout en ayant du mal à avaler sa propre salive tant elle avait peur de mal faire.

-Monsieur Nakajima- Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

Son regard se posa presque instantanément sur leur professeur tandis qu’il commençait à parler. Elle écouta ce qu’il dit, toujours aussi nerveuse. Après tout, c’était un examen ! Et... ça avait le mérite de la stresser plus que de droit. Victoire s’installa en même temps que les autres alors que le combat débuta après un salut de leurs deux professeurs. La jeune fille se surprit à jeter un coup d’œil en direction du public, afin de voir si ses parents étaient venus. Mais très vite, alors qu’elle ne vit aucun signe d’eux, elle se força à fixer le combat et à garder en mémoire leurs gestes tandis qu’elle vit le combat se finir avec grâce et habilité au bout de quelques minutes.

Ils applaudirent tous, ou presque, tandis que les professeurs se déplaçaient afin de rejoindre leurs « postes » respectifs. Entendant des bruits de craies sur le tableau, elle le fixa afin de voir les noms des premiers à combattre. Elle vit le nom d’Adeline et d’un garçon du groupe tandis que monsieur Nakajima parlait.

-Monsieur Nakajima- Monsieur Evien, et mademoiselle Brian, allez-y.

Victoire regarda Adeline rejoindre le tatami avec son adversaire. Elle ne connaissait pas grand monde, bien qu’elle ait quand même des connaissances avec certains des élèves du groupe. Le combat débuta une fois qu’ils se furent salués. Lorsqu’il lui porta un coup, elle l’esquiva en sautant sur le côté. On voyait qu’il y avait une certaine agilité dans leurs mouvements respectifs ainsi qu’une certaine concordance. On le voyait plus grand et plus fort qu’Adeline, mais elle, elle était suffisamment rapide pour éviter chacun des coups qu’il lui portait. Le combat se termina au bout de quelques minutes avec la victoire du jeune homme. Bien qu’ils s’étaient tous les deux bien battus, selon elle.

Mais... Elle ignorait si elle était en bonnes conditions pour dire ou penser ça. S’ensuivit le combat d’Océane avec un autre garçon dont elle ignorait aussi le nom, chose qui l’agaçait légèrement en ce moment. Elle fixa Océane lorsqu’elle se dirigea à son tour sur le tatami puis commença à saluer l’élève en face d’elle. Victoire sourit tout en les voyant esquiver avec facilité les coups l’un de l’autre. S’abaisser pour se relever, sauter ou courir afin de renverser l’adversaire. Océane remporta le combat tout en le faisant tomber face contre sol et en l’y maintenant avant de finir par revenir s’asseoir tous les deux.

Les yeux de Victoire fixèrent de nouveau le public tandis qu’un autre combat débuta et se termina, elle était assise près d’Océane tandis qu’elle avait le regard perdu dans le vide, sachant qu’elle n’aurait pas dût regarder dans le public parce que c’était à elle d’aller sur le tatami par la suite, elle baissa les yeux puis les ferma tandis que son amie (du moins, elle la considérait comme tel, maintenant) commença à lui parler.

-Océane- Ça va ? chuchota-t-elle. Aie confiance en toi, je suis sûre que tu vas t’en sortir à merveille !

Victoire hocha positivement de la tête tout en lui souriant bien qu’elle avait quelques doutes quant à ce combat. Elle savait que ce serait contre la jeune Karinof qu’elle se battrait, mais... Elle se sentirait assez faible si jamais elle venait à perdre, bien que cette possibilité n’était pas à exclure, vu qu’elle n’oserait pas facilement s’imposer et qu’elle aurait facilement peur de tout ça. Lorsque son tour fut venu, elle se leva et se dirigea vers le tatami pour combattre à son tour. Elle salua Laura, puis se mit en position afin d’entamer le combat, une fois le départ donné, par un premier coup qui était censé la faire tomber ou du moins la déstabiliser.

Elle voulait faire des efforts, même si elle n’était sûre de rien. Laura esquiva rapidement son coup et Victoire, sentant encore le regard du public sur elle, se sentait mal à l’aise. Elle se concentra et parvint difficilement à diminuer ce sentiment de gêne qui l’envahissait. Victoire avait beau être plus grande et donc plus forte que Laura, elle n’était pas aussi rapide qu’elle dans ses mouvements, bien qu’elle parvenait à esquiver les coups que la jeune fille lui assénait. S’abaissant, puis se redressant pour lui donner aussi des coups afin de la déstabiliser, s’entêtant à vouloir faire de son mieux.

Océane lui avait dit d’avoir confiance en elle-même, mais... lorsqu’on ne cessait d’avoir peur des autres, peur de les blesser, de faire des faux pas et que l’on ne savait jamais si on serait capable de ça... Il devenait dès lors très difficile d’avoir confiance en soi, surtout lorsqu’on se mettait à douter de tout le reste. Son adversaire profita de se moment pour attaquer et Victoire perdit l’équilibre, se retrouvant sur le sol, avant d’essayer de se redresser tout en prenant soin de viser les jambes de Laura afin de la faire elle-même tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Laura K. Nakajima
Collégienne
avatar

Fonction :
  • Modo
Récits : 1257

Âge RPG : 14 ans

MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Lun 1 Juin - 14:41

Amanda – Nerveuse ?

Laura – Moi ? Non, pourquoi ? C’est un examen comme un autre, il y a juste le public en plus. Et je sais que je ne gagnerai pas, je suis petite et… Quand tu vois les autres…

Laura fit un vague geste de la main pour signifier que ses adversaires étaient forts, et surtout beaucoup plus assidus qu’elle. Bien sûr, elle participait aux cours, allait aux cours supplémentaires aussi, Antoine l’avait même aidée à s’entraîner pour ne plus répéter l’histoire « Clémence ». Mais elle ne pouvait certainement pas rivaliser avec Océane et Dimitri, par exemple, qui s’entraînaient dur et plus longtemps. Surtout Océane qui avait cela dans le sang. Elle était baignée dans cette culture depuis sa naissance, alors que Laura n’en avait entendu parler que grâce à Jasper et à ses amies, lorsqu’elle était arrivée au Pensionnat. Elle enfila ses chaussures, un t-shirt blanc et sa jupe, glissa des élastiques sur son poignet pour faire un chignon une fois sur place, puis attrapa son sac contenant sa tenue pour le tournoi.  Prête, elles pouvaient y aller ! Amanda, elle, ne serait que spectatrice mais elle attendait Laura pour l’accompagner.

Laura – Allons-y ! dit-elle en levant le pouce vers le haut.

Laura hissa son sac sur son épaule et sortit du dortoir avec Amanda, retrouvant Antoine et Jasper dehors ainsi qu’un groupe d’amis qui attendait pour accompagner les participants. Tous les élèves du Pensionnat venaient assister au tournoi, c’était un examen spécial, qui sortait de l’ordinaire, et on sentait nettement l’ambiance « festive » qui planait aujourd’hui. Elle n’était pas nerveuse, non, sachant qu’elle devait être détendue. Elle révisait mentalement tous les gestes qu’elle connaissait, toutes les techniques apprises au cours de l’année, se répétant, si elle doutait, que son corps et ses réflexes feraient le reste. Après tout, leur professeur leur avait enseigné les gestes, postures, techniques, jusqu’à ce qu’ils soient capables de les maîtriser. A force d’entraînement, tous en avaient retenu la plupart.

Amanda – Je vais m’installer. Bonne chance !

La collégienne remercia son amie d’un geste de la main, la gratifiant d’un grand sourire, puis suivit Antoine et Jasper jusqu’au vestiaire pour se préparer. Elle enfila sa tenue, pantalon noir, haut traditionnel dans ce cours, elle n’avait pas cherché à se démarquer des autres et cette tenue était confortable et ne la gênait pas. Faisant glisser les élastiques de son poignet sur ses doigts, Laura secoua brièvement la tête avant d’attacher ses cheveux en un chignon serré. Parfait, comme cela, elle était parée ! Au tout début, lors des premiers cours, elle avait négligé ce détail et se contentait d’une simple queue de cheval. Jusqu’à ce que cela lui joue des tours tant ses cheveux étaient longs et la dérangeaient, elle s’était déjà fait avoir et ne tenait pas à réitérer l’expérience.

Après s’être préparée, Laura s’isola dans un coin pour s’étirer et s’échauffer, les conseils de son professeur en tête. D’autres ne le faisaient pas, elle-même avait failli l’oublier pendant trente secondes, mais elle avait vu Océane s’éloigner et ce principe lui était revenu en tête d’un seul coup. Elle ne tenait pas à être courbaturée, blessée, ou elle ne savait quoi encore, après ce tournoi. Antoine lui-même le lui avait suffisamment répété, alors inutile de prendre des risques en oubliant les principes de base. S’étirant et se contorsionnant pour ne laisser passer aucun muscle, se remémorant les gestes mentalement, Laura ferma les yeux pour se détendre à fond même si elle ne se sentait pas stressée. Ne pas sous-estimer ça, non plus, ce tournoi restait un examen et ce seul critère suffisait à rendre nerveux.

Laura rejoignit les autres, tous prêts, lorsque leur professeur vint vérifier qu’ils étaient tous là et tous prêts – du moins, c’est ce qu’il faisait à chaque fois. Evidemment, des élèves en avaient profité pour se plaindre, faisant lever les yeux au ciel à la collégienne qui ne comprenait pas leur comportement. Oui, d’accord, les plus forts gagnaient souvent, mais et alors ? S’ils voulaient tant partir, qu’ils s’entraînent ! Ce n’était pas comme si ce tournoi avait été instauré seulement cette année, ce n’était un secret pour personne… Mais soit, s’ils voulaient s’énerver pour quelque chose de tout à fait correct et juste, libre à eux, elle n’avait pas envie de se stresser pour un détail comme celui-ci. Partir au Japon serait chouette, oui, mais ce n’était pas son but, elle voulait seulement progresser et voir son évolution en dehors des cours, avec tout le monde. Elle s’était beaucoup plus entraînée cette année, se sentait plus forte, mais ce n’était qu’à cause des circonstances et des événements qui étaient survenus, pas à cause du prix du tournoi.

M. Nakajima – Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

Laura hocha la tête même si elle savait que ce n’était pas nécessaire. Personne, ici, n’avait envie de voir leur professeur intervenir ou s’énerver, ils l’avaient tous déjà vu à l’œuvre et cela en avait refroidi plus d’un. Le combat de démonstration, puis les duels commenceraient. Toujours saluer, pas de coups à la gorge, pas de brutalité… En soi, ce n’étaient que des principes de base, qu’ils connaissaient tous, mais Laura ne put s’empêcher de se répéter ces quelques mots mentalement. D’accord, peut-être était-elle un peu nerveuse, mais elle avait une technique bien précise pour se calmer et ne s’inquiétait pas. Elle respira un grand coup, prenant une longue inspiration, la retenant quelques secondes, puis relâcha progressivement par le nez. Simple, mais efficace, cela l’aidait déjà à ne pas stresser de façon démesurée.

Le combat entre leurs professeurs fut rapide, fluide, et l’émerveilla comme à chaque fois. Très court, mais ils n’étaient pas là pour cela et leur avaient déjà montré beaucoup. Etre capable de faire cela tenait presque du rêve, mais les élèves les plus assidus d’entre eux y parviendraient sans doute, un jour. Pas elle, mais les autres, oui, aucun doute là-dessus. Laura applaudit avec les autres, à genoux, alors que les premières personnes montaient sur l’arène. Adeline et un élève plus grand qu’elle ne connaissait que de vue. D’accord, elle faisait partie des guetteurs, elle risquait d’influencer son frère… Mais pour l’instant, la jeune adolescente n’avait rien contre elle et continuait à la saluer normalement, comme elle l’avait fait en arrivant ici.

Laura suivit les combats d’un œil plus ou moins attentif, repérant les gestes utilisés, félicitant les vainqueurs, mais surtout occupée à se détendre. Une amie lui avait appris à se détendre en toutes circonstances, lors de son arrivée au Pensionnat, parce que les examens étaient stressants et pouvaient tous nous rendre nerveux, même elle. A vrai dire, ce discours l’avait terrorisée et elle en avait discuté avec son frère directement, plus nerveuse alors que tout ce qu’il lui racontait depuis le début la faisait rêver. Cependant, elle utilisait le moyen donné par son amie avant chaque examen pour être sûre de ne pas faire d’erreurs. Laura visualisa le sablier rempli de grain symbolisant son stress et, à chaque grain qui s’écoulait, elle imaginait le stress diminuer avec. Un grain, un point de stress. Ce n’était pas plus compliqué que cela et c’était discret, elle pouvait le faire à tout moment.

C’était à son tour. La collégienne se releva souplement pour aller se placer face à son adversaire, une fille nommée Victoire d’après ce qu’elle avait entendu, au lycée. Elle était grande… Beaucoup plus grande qu’elle. Mais Laura faisait confiance à son professeur, sachant qu’il était juste pour les premiers combats. Elle ne connaissait pas vraiment Victoire, seulement de vue, et l’imaginait assez timide. A première vue, d’ailleurs, elle ne gérait pas du tout son stress. C’était son premier tournoi ? Mais non, elle était au lycée, elle devait connaître ! La jeune adolescente salua son aînée correctement, debout sur le tatami, puis fit le vide dans sa tête sans aucune difficulté. Merci la technique du sablier ! C’était stupide, en soi, mais ça fonctionnait.

Et c’est à ce moment que Laura comprit pourquoi leur professeur les avait mis ensemble pour le duel. Victoire était plus grande, avait beaucoup plus d’expérience sans aucun doute, mais… Elle n’avait pas du tout confiance en elle. Elle lui donnait des coups, oui, mais ses coups étaient faibles, prévisibles, comme si elle avait peur de la frapper. Mais elle pouvait ! Laura était petite, mais elle n’avait pas à lui faire de cadeau. Qu’elle donne tout ce qu’elle avait ! Esquivant, parant, frappant, la collégienne était concentrée seulement sur le combat, regardant attentivement le corps de son adversaire, les mouvements qu’elle faisait, sa rapidité. Forte, oui, mais moins rapide à cause de sa taille, c’était là que Laura avait son avantage.

Au bout d’un moment, Victoire ne frappa plus, semblant faire… elle ne savait trop quoi. Eh bien ? Allez, hop ! Elle lui lança un regard interrogateur, ne comprenant pas pourquoi elle restait sans rien faire, avant de frapper à son tour en visant ses jambes pour la faire tomber. Ce qui fonctionna, la lycéenne se retrouva à terre puis se redressa assez vite pour aller vers Laura qui ne bougea pas et, au lieu d’esquiva, lui attrapa la taille pour la faire basculer avec elle. Elles se retrouvèrent toutes les deux à terre, Laura au-dessus d’elle, l’empêchant de se relever sans lui faire mal néanmoins. Elle devait se reprendre ! Plus qu’un tournoi, c’était un examen.

Laura – Oublie les autres, murmura-t-elle. Tu peux y arriver, toi aussi, n’aie pas peur parce que je suis plus petite !

Laura se redressa un peu avant Victoire, l’encourageant d’un signe de tête et d’un sourire. Elle devait oublier les autres, simplement, et ne surtout pas la laisser gagner parce qu’elle était plus petite. C’était possible, non, même en plein combat ? Elle n’en savait rien, mais allait tout donner, montrer qu’elle connaissait, et espérer que Victoire en fasse de même. La suite du combat se déroula avec un peu plus de vivacité, Laura sentit que son adversaire y allait plus fort mais elle sentait toujours cette même réserve, sa timidité qui l’empêchait de frapper et la retenait sans cesse, la faisait douter. Désolée, mais elle ne pouvait pas faire mieux, pas en plein combat. Enchaînement de parades, de coups, Laura esquivait et frappait, tombait parfois en ayant mal interprété un mouvement, visait à nouveau, se donnait à fond pour son examen. Elle voulait connaître son niveau, savoir ce qu’elle était capable de faire.

La fin du combat arriva assez vite, Laura le remportant par une dernière position qui empêcha Victoire de bouger pour de bon. Elle se redressa, lui serra la main avec un regard brillant et un sourire pour essayer de la rassurer, et fila s’asseoir en gardant son sourire, marchant à côté de Victoire pour ne pas la laisser toute seule sur le tatami au centre. Au tour de Jasper ! Elle fit un sourire d’encouragement à son frère, se réinstallant à côté de lui alors que lui-même se levait.

Laura – Bonne chance !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jasper K. Nakajima
Lycéen
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 450

Âge RPG : 16 ans

MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Lun 8 Juin - 11:16

Leur professeur salua sa collègue puis se mit en position pour le combat de démonstration. Assis avec les autres, Jasper observa très attentivement le combat, les mouvements, même si ça ne dura que peu de temps. Il avait toujours adoré les arts martiaux et les sports de combat en général, cela défoulait et c’était très utile pour son cours d’élément ! Il croisa le regard d’Antoine, assis dans les gradins avec les autres, et lui sourit, avec un bref signe de la main. Son meilleur ami avait déjà testé les arts martiaux, pendant les cours de démonstration de début d’année, mais il n’avait pas voulu continuer. Il préférait passer du temps à la bibliothèque, en cours d’option musique ou dessin, mais pas spécialement à se battre. Le prof en lui-même rassurait finalement peu d’élèves, car il était assez intimidant. Toujours l’air très sérieux, grave, un peu froid, très peu souriant… Et c’était le sous-directeur, en plus, ça imposait quand même un certain respect. Il ne fallait pas aller chercher bien loin pour comprendre pourquoi c’était lui qui avait hérité du poste.

Il applaudit avec les autres à la fin du combat, puis Adeline monta sur le plateau à son tour avec un autre élève. Le regard de Jasper s’égara un long moment sur son visage concentré, ses yeux chocolat en amande, qu’il aimait bien regarder. Elle avait un regard très expressif, donnant tout par le visage, comme elle ne parlait pas. Il ne se souvenait plus du moment où il avait commencé à l’observer de plus près, en fait… Il aimerait trouver le courage de lui demander de sortir avec lui. Ils flirtaient, passaient du temps ensemble, mais rien n’était encore officiel, même si beaucoup de monde les charriait là-dessus. Son voisin finit d’ailleurs par lui donner un coup de coude en riant en lui disant que c’était le combat en lui-même qu’il fallait analyser, pas les courbes de la combattante. Il devint cramoisi, lui renvoyant un regard noir.

Jasper – Je la regardais pas elle spécifiquement !

Jean – C’est ça, t’es en train de baver dessus depuis toute à l’heure.

Jasper – Tu ne regardes jamais les filles, toi ?

Jean – Tu rigoles ? Evidemment que si ! Mais je suis plus discret, moi. En même temps, difficile de résister face à une très belle paire de…

Jasper lui flanqua un coup de coude dans les côtes pour l’empêcher de finir sa phrase. Non mais, pas ici, pas maintenant ! Il se mit à rire bêtement en plaquant une main sur sa bouche, plié en deux. Jaz en profita pour essayer de faire diminuer la rougeur de ses joues tandis que le combat se terminait, avec la victoire d’Adeline. Il la suivit du regard lorsqu’elle retourna s’asseoir, reprenant ses esprits. C’était injuste, les filles avaient effectivement certains arguments tout à fait déloyaux, surtout à partir d’un certain âge ! Dieu merci, Laura n’en était pas encore à ce point, ce qui évitait que tous les garçons sous trop-plein d’hormones au pensionnat ne la reluquent comme ils le faisaient avec les lycéennes. Océane se leva à son tour, toujours aussi pleine d’entrain. Elle ne participait pas vraiment à al compétition, pour le coup… Elle gagnait tous les ans alors laissait sa place aux autres pour les prix, mais en même temps, comment rivaliser ? Ce n’est pas comme si elle s’entraînait à tout ça depuis qu’elle savait marcher et qu’elle baignait littéralement dans cette culture, après tout. Elle s’entraînait bien plus qu’eux tous réunis.

Il se détendit, faisant quelques exercices supplémentaires pour calmer sa respiration et se préparer. Sa sœur passa après Océane, affrontait une lycéenne que Jasper voyait souvent fourrée à la bibliothèque, pas très loin d’Antoine. Il en comprendra jamais pourquoi stout ce beau monde aimait tant la bibliothèque… En plus, madame Doucet était flippante ! Elle n’était peut-être pas un vampire, d’accord, mais elle restait terrifiante. Un peu comme Emilie, la petite qui était venue un moment au pensionnat. Ils ne l’avaient plus jamais revue, d’ailleurs, depuis des mois. Sa famille l’avait récupéré et ils avaient déménagé ? Même au village, il n’y avait plus aucune trace d’elle, même si les habitants se souvenaient de cette petite fille, personne ne saurait dire où elle était passée. Quand Laura eut terminé son combat, il se leva à son tour, s’étirant, montant sur le tapis face à André, un type en première qu’il côtoyait assez peu. Ils n’avaient pas le même don, lui maniait la foudre. Jasper s’était toujours demandé ce que ça faisait d’avoir la directrice comme prof, ils devaient pas rigoler tous les jours.

Jean – Courage !

Jaz lui sourit en retour puis salua son adversaire, se mettant en garde. Il était nettement plus grand que lui mais Jasper était considéré comme plutôt petit pour son âge. Le combat débuta presque aussitôt et Jasper sauta sur le côté pour esquiver le premier coup, oubliant vite fait tout ce qui l’entourait. Son plus gros défaut lors des duels était de se déconcentrer facilement, il devait y prendre garde. Mais il était plus petit donc plus rapide, ce qui équilibra le rapport de force entre eux deux. Il se lança avec plus de vitesse, essayant d’atteindre son adversaire aux côtes, filant aussi vite qu’il le pouvait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tournoi pour un examen   Mar 16 Juin - 15:05

André s’étira doucement, puis plus vigoureusement, comme quelques autres élèves qui se préparaient pour le tournoi. Tournoi qui allait être intéressant, cette année, il y avait plus d’élèves de bon niveau ! Il avait toujours adoré les défis et celui-ci était de taille. Le tournoi annuel était un peu comme une fête, au pensionnat, comme ces foires dont il avait l’habitude, étant plus jeune. Il se pencha pour regarder, de loin, le public qui s’installait dans les gradins, que les profs avaient mis dans la salle. Presque toute l’école était venue encourager les élèves pendant les combats, il y avait aussi des profs. Il sourit en voyant les mines excitées, secouant la tête. Il préférait largement participer que regarder, c’était plus intéressant ! Il ne comprenait pas les élèves qui aimaient mieux rester à observer. Enfin bon, tant pis pour eux. Il se releva pour continuer ses étirements, rajustant sa tenue. Il avait commencé les arts martiaux assez tard, vers la fin du collège, mais il ne regrettait pas, trouvant bien plus intéressant que le football. Il rejoignit les autres lorsque leur professeur les passa en revue.

– Parfait, le premier combat commencera après notre combat de démonstration. Rappelez-vous de toujours saluer correctement votre adversaire ! Ce sont des combats qui restent amicaux, alors pas de coups à la gorge. Et pas non plus de brutalité inutile ! Je vous préviens, si je dois intervenir, ce ne sera pas pour rigoler.

André doutait qu’il y en ait d’assez débile pour se lâcher comme ça, surtout que lorsque leur prof était intervenu, durant les cours, l’élève pris en faute s’en sortait avec l’amour-propre en miette et les muscles en compote. Le tournoi débuta donc avec un niveau assez élevé, ils voyaient rarement leurs deux professeurs s’affronter en duel. Il suivit la joute avec un très grand intérêt, espérant avoir le même niveau qu’eux un jour, ils se battaient avec une telle fluidité que s’en devenait presque une danse. Après leur duel, Adeline et Valentin montèrent sur le tapis, se faisant face. Ils traînaient régulièrement avec eux, ayant tissé des liens d’amitié grâce aux guetteurs. Ils étaient sympas, même s’il avait du mal avec le langage des signes, au début, pour parler avec Adeline. Leurs premières « discussions » avaient été comiques, dans le réfectoire de la caserne, au déjeuner. Il avait progressé grâce à l’aide de quelques soldats mais ça restait laborieux.

Il se détendit pendant les autres combats, regardant les techniques des uns et des autres. Il observa surtout Victoire lorsqu’elle passa à son tour mais elle était très peu à l’aise, maladroite dans ses mouvements, rouge d’être au centre de l’attention. Il eut un sourire attendri en l’observant, assez amusé. Il savait qu’elle arrivera à se détendre un jour, elle devait gagner confiance en elle et tout ira pour le mieux. Quand le combat terminé, il se leva à son tour, détendant ses poignets avant de grimper sur le tatami. Il affrontait Jasper, le mec qui bavait littéralement sur Adeline, comme André avait pu l’observer bien des fois. Il se mit en position et le salua de la façon réglementaire, faisant abstraction, comme tous les autres participants, du public qui criait à s’en arracher les cordes vocales. Prêt ? Jasper était plus petit mais plus souple, il avait déjà pu le voir. Il était en quelle année, déjà ? Enfin, peu importe.

Le combat débuta dès le signal de la mère d’Océane. Rapide, en effet, le blondinet, même s’il n’avait pas la taille standard des autres garçons de son âge. Mais ils étaient de niveau égal, monsieur Nakajima avait veillé à ce la première phase des combats ne réunissent que des élèves de même niveau. Il ressortit tous les nouveaux coups qu’il avait appris cette année chez les guetteurs contre son adversaire du moment, se donnant à fond, même si ce n’était que son premier combat. Ils se battirent de longues minutes avant qu’André ne parvienne à prendre l’avantage et réussisse à le déstabiliser avant de le plaquer au sol et l’immobiliser. Rapide, ce petit, franchement ! En plus, ses mouvements étaient assez hiératiques, ça le rendait imprévisible. Il se releva en même temps que lui, le souffle court, puis retourna s’assoir.

– Bon courage, lança-t-il à un de ses amis lorsqu’il fila à son tour.

Ce n’était que le premier tour, tout pouvait encore se jouer. Il s‘étira à nouveau en regardant les combats et duels se suivre, ayant hâte de savoir qui sera son prochain adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tournoi pour un examen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» [Examen de Rang S : Ethan Rayne] Fairy Tales
» [Thème - PV] Et on s'entraîne pour l'examen final !
» [2000pts] Waaagh Kaléplugross', trois chariots pour tournoi
» armée mordor pour tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Pensionnat :: Parc :: Terrains sportifs-
Sauter vers: