1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Déjeuner Dominical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Déjeuner Dominical   Sam 9 Nov - 18:20

Un repas. Un déjeuner Dimanche prochain. Voilà la nouvelle idée qu'avait eu sa chère femme il y a peu de temps. Un repas, avec l'Anglaise névrosée qu'elle avait comme collègue, la directrice revêche et qui ne respectait rien, et l'infirmier alcoolique qui travaillait dans ce trou. Que du beau monde, somme toute ! Il avait néanmoins laissé couler. Qu'elle s'amuse donc tant qu'elle le pouvait. Et il pourra en profiter pour jouer avec les nerfs des deux folles. L'infirmier, lui, sera sans doute trop bourré pour y faire attention. Il enfila ses chaussures et embrassa longuement Estelle. Il venait de profiter d'elle toute la nuit, et adorait toujours autant son corps. Elle était très belle, et pas mauvaise dans un lit.

Il quitta le Pensionnat en sifflotant, prit sa voiture, et partit pour Paris. Il avait une journée chargée, aujourd'hui ! Il commença par visiter ses entreprises, s'assurer de leur bon fonctionnement, invectiver quelques ouvriers, fumer un cigare avec l'un de ses actionnaires, et étaler sa puissance. Une heure plus tard, il s'accorda également une petite pause avec une mignonne ouvrière, entre deux bureaux. A la fin de l'acte, il la rejeta comme un mouchoir usagé, et lui ordonna de retourner au travail.

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin. Lorsqu'il rentra, le soir, Estelle lui servit son dîner, qu'elle avait gardé au chaud pour lui. Il sourit et s'installa dans le canapé, se faisant servir. Il s'étira, et commença à manger.

- Je retournais sans doute sur Paris la semaine prochaine, ma chérie.

Le lendemain, dimanche, il enfila une belle chemise, et attendit leurs chers invités. Il accueillit Gabriella d'abord. Elle avait vraiment une sale tête, la revêche. Pas contente d'être fiancée ? Pourtant, ça ne pouvait lui faire que du bien ! Il se plaqua un sourire de circonstances sur la figure et lui fit un baisemain. Il avait l'impression que son ventre avait encore gonflé. Bientôt, deux marmots de plus allaient hurler dans le Pensionnat et chouiner pour un rien, comme son propre fils. Il la fit entrer et lui proposa un siège, arguant que dans son état, elle devait pas rester debout longtemps. Au même moment, les deux autres cinglés arrivèrent. Il sourit à la British.

- Mademoiselle Smith, bonjour. Vous n'êtes pas enceinte, donc vous pouvez rester debout quelques minutes de plus sans vous écrouler de fatigue, du moins je l'espère.

Il éclata de rire, referma la porte, puis alla chercher Estelle, sûrement en train d'habiller leur fils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Sam 9 Nov - 20:46

Estelle ouvrit doucement les yeux et s'étira comme un petit chat dans son lit. François était parti pour Paris, après lui avoir fait revivre sa nuit de noces. Elle sourit, puis se leva, enfilant un peignoir blanc et cotonneux. Elle avait vraiment épousé le meilleur homme au monde. Il était attentif, prévenant, prenait garde à elle et à leur fils, la comblait d'attention. Elle se sentait protégée et aimée. Elle était heureuse. Elle soupira d'aise en se coiffant, s'observant dans le miroir. Adieu, tous ces mois qu'elle avait passé affaiblie et dépressive, loin de celui qu'elle aimait. Aujourd'hui, elle avait les joues pleines, la poitrine gonflée de lait maternel, une silhouette plutôt bien dessinée. François lui disait souvent qu'elle était très belle, mais il ne voulait sans doute que la complimenter. Elle n'était pas un exemple de beauté, son époux exagérait.

Elle passa dans la chambre de son merveilleux fils et lui chatouilla la joue. Elle fit un sourire très tendre alors qu'il ouvrit les yeux. Elle était penchée sur le berceau, glissant son doigt dans l'une des petites mains de son bébé. Comment aurait-elle pu ne pas le garder ? Il était si mignon, et le voir la comblait de bonheur. Être mère était un cadeau, et Estelle savourait chacun des instants passés à materner son enfant.

- Réveille-toi, mon ange, murmura-t-elle.

Elle le prit dans ses bras et s'assit dans un fauteuil avec lui pour lui donner le sein. Ces moments privilégiés avec son fils étaient précieux, pour elle, elle ne les aurait échangés pour rien au monde. Elle chantonnait doucement, les yeux fixés sur son petit. Elle voulait le voir grandir, qu'il devienne un bel homme fort comme son père. Elle l'embrassa sur le front, le cœur gonflé de bonheur.

- Tu vas rester avec maman, aujourd'hui, mon lapin. Papa est au travail.

Elle passa la journée à faire le ménage, pouponner son fils, corriger des copies, préparer ses prochains cours... Cela passa assez vite, et elle coucha Wyatt avant le retour de son père. Le lendemain, ils avaient de la visite ! Elle se leva d'assez bonne heure pour se préparer et faire la cuisine. Un bon repas allait détendre tout le monde. Lorsqu'elle eut mit à cuire viande et légumes, elle passa dans la chambre de Wyatt, ouvrit les rideaux pour laisser passer le pâle soleil d'hiver, puis s'accroupit près de la commode pour farfouiller dans les vêtements.

- On de la visite aujourd'hui, mon lapin ! lança-t-elle d'un ton enjoué en sortant un petit pantalon, une chemisette pour bébé, des chaussettes, et de petites chaussures toutes mignonnes offertes par Gabriella.

Elle allongea délicatement son bébé sur la table à langer pour l'habiller. Elle lui souriait, le chatouillait, et lui parlait. Beaucoup trouveraient ça stupide, son fils ne pouvait pas lui répondre après tout, mais Estelle était persuadée qu'il fallait créer ce lien si particulier dès la naissance. François frappa tout à coup à la porte pour lui dire que leurs invités étaient là. Elle se pencha et embrassa son fils sur le front, riante et heureuse.

- Maintenant que tu es tout beau, on va allez dire bonjour, mon petit Wyatt.

Elle le cala contre son sein et sortit de la chambre, saluant leurs invités. Elle leur fit à tous la bise, alors que son mari débouchait une bouteille, puis pencha la tête sur son fils, s'arrangeant pour qu'il puisse voir tout le monde.

- Tu dis bonjour, mon poussin ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Sam 9 Nov - 22:37

Wyatt rêvait. Il rêvait  à cet arbre dans le parc où il allait avec sa maman. Dans un rêve un petit choit brun courait et aboyait autour d’eux le faisant rigoler. Wyatt adorait sentir le vent frais contre sa peau.  Lorsque Wyatt rêvait, il était immanquablement avec sa maman. Dans son rêve, le nuage devant le soleil s’écarta et une douce chaleur l’enveloppa. Peu à peu le monde dans lequel il évoluait s’effaça pour faire place au monde réel. Il papillonna des  yeux peu rassuré de se retrouver loin de sa maman.

*Je fais quoi si maman n’est plus là. Elle est peut-être toujours dans le parc avec le petit chien. Peut-être qu’elle m’a oublié.*

Certain d’être abandonné, la bouille de Wyatt se déforma en une moue triste alors qu’il commençait à renifler, signe précurseur d’une grosse crise de larmes. Puis, la voix douce et enjoué de sa maman se fit entendre. Wyatt se calma instantanément et tendit les bras dans le but qu’elle le prenne contre lui. Toutefois, maman avait d’autre plan. Elle voulait lui faire mettre ce pantalon qui grattait et cette chemisette inconfortable. Wyatt lui  préférait rester dans ce pyjama tout doux, à condition qu’on change sa couche. C’était tout mouillé et humide et son popo lui collait aux fesses. Peu coopératif et grognon, Wyatt se tendit et bougea dans tous les sens comme un petit vermisseau, agitant furieusement ses petits pieds.  En plus sa tétine était restée derrière. S.O.S. Appeler l’armée! Colonel nous avons perdu le soldat tétine il faut retourner en arrière d’urgence.

*ma tétine, ma fidèle tétine perdu au combat*

Le petit visage de Wyatt devint rouge alors qu’il se tordit en une grimace, un hurlement franchissant ses lèvres. Cependant, sa douce maman ne perdit pas de temps et la lui trouva pour la poser sur les lèvres, le calmant  comme par magie. Il téta furieusement tandis que sa maman le préparait bien malgré lui en lui racontant plein de chose. Il ne comprenait pas nécessairement ce qu’elle disait mais entendre sa voix le rassurait. Lorsqu’il fut tout beau et tout propre sa mère le prit contre lui l’amenant probablement voir celui qu’elle appelait papa.

* j’n’ai pas envie de  le voir*

Wyatt  agrippa sa petite main au chandail de sa mère un peu plus fermement, mais lorsqu’il entendit d’autre voix se joindre à celle de son géniteur il  ne put s’empêcher de sourire et de regarder partout. Sa maman le retourna face à tout le monde et il tendit les bras vers  celle qu’on appelait Tata Sarah. Elle sentait bon sa tata et sa voix était particulière. Avec elle Wyatt se sentait en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Dim 10 Nov - 12:20

Sarah était dans ses appartements, Estelle et son cher mari l'avaient invitée avec Adrien et Gabriella à un déjeuner ensemble. Sarah était ravie d'y aller, oui ravie, mais pas du tout contente de devoir supportait ce satané François !

Elle s'habilla, se maquilla et alla chercher Adrien dans ses appartements. Puis se dirigèrent dans les appartements d'Estelle, Sarah serra la main d'Adrien, elle stressait à mort !

Quand ils furent arrivés, Gabriella était déjà arrivée, François sourit à Sarah et lui dit :

- Mademoiselle Smith, bonjour. Vous n'êtes pas enceinte, donc vous pouvez rester debout quelques minutes de plus sans vous écrouler de fatigue, du moins je l'espère.

Il éclata de rire, referma la porte et alla chercher Estelle.

Sarah ne sentait vraiment pas ce déjeuner, elle ne préférait rien dire et fit un profond soupir.

*allons Sarah, calmons-nous, soit calme juste pour Estelle, pour Gaby, Adrien et Wyatt*

Quelques minutes après, Estelle arriva avec Wyatt dans les bras. Elle salua les invités, fis la bise, pendant ce temps-là, François débouchait une bouteille puis pencha la tête vers son fils :

- Tu dis bonjour, mon poussin ?

Tout à coup, Wyatt tendis les bras vers Sarah ! Sarah fut gêné, elle ne savait pas quoi faire, elle lâcha la main d'Adrien, s'approcha de Wyatt et le pris.

*Tu ne peux rien faire contre cela François ! Ton fils m'apprécie et tu ne pourras rien y faire !*

Elle regarda François, lui lança un sourire sadique et parla à Wyatt :

- Coucou mon petit Wyatt, comment tu vas ? Dit moi, tu as beaucoup grandit !

Sarah lui fit un bisou sur la joue et le serra dans ses bras, elle adorait s'occuper des enfants, elle les trouvait trop adorable et super mignon.

Tenant toujours Wyatt dans les bras, elle se tourna vers Adrien et parla à son ex filleul :

- Je te présente Adrien, c'est le monsieur qui m'accompagne, lui aussi il est très gentil !

Puis se tourna vers Gabriella :

- Alors, Gabriella, comment se passe votre grossesse ? Vous n'êtes pas trop fatiguée ?

Elle lui sourit et Sarah sentit que si Wyatt restait près d'elle, il n'y aura pas de problème pour le déjeuner, pas d'anicroche avec François, enfin, du moins elle l'espérait !
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1315

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Dim 10 Nov - 13:26

Gabriella se servit un peu de café, tentant de se réveiller. Elle avait passé son samedi entier à se mettre à jour dans son travail et s'était couchée très tard. Il y avait beaucoup de choses à faire, et elle n'avait qu'une confiance très limitée en "l'équipe" qui était là pour l'assister. Preuve avec leur dernier coup bas en date... Elle avait faillit tous les tuer en voyant ses élèves enfermés ! Et maintenant... Rah. Elle n'avait raconté à personne ce qui s'était passé en réalité, ni rien concernant son "fiancé". Juste qu'elle allait se marier.

Elle s'habilla et se prépara, avant de descendre rejoindre les appartements d'Estelle. Elle était invitée, avec sa professeur de maths et leur infirmier, à un déjeuner. Un déjeuner avec Estelle, oui, aucun souci. Un déjeuner avec son très cher mari, cela passait nettement moins. Elle ne pouvait pas le voir en peinture, ce type ! C'était une grosse ordure, hypocrite et mielleux, et surtout pas très net. Impression confirmée lorsqu'il la salua et la poussa à s'asseoir, "vu son état". A. B. R. U. T. I ! Heureusement pour lui, l'arrivée des deux autres fournit une diversion, alors même que des picotements parcouraient ses paumes.

François - Mademoiselle Smith, bonjour. Vous n'êtes pas enceinte, donc vous pouvez rester debout quelques minutes de plus sans vous écrouler de fatigue, du moins je l'espère.

Ne pas le tuer tout de suite. Respirer. Se calmer. Estelle serait malheureuse si on l'étripait. Alors du calme. La jeune professeur arriva à son tour, toujours plus souriante, portant son bébé dans les bras. Elle fit la bouse à tout le monde, aussi virevoltante qu'un papillon et tout aussi légère.

Sarah - Je te présente Adrien, c'est le monsieur qui m'accompagne, lui aussi il est très gentil !

Oui, quand il ne buvait pas... Ou quand il se comportait en gentleman. Gaby jeta un regard morne vers la table, incapable de retrouver le sourire.

Sarah - Alors, Gabriella, comment se passe votre grossesse ? Vous n'êtes pas trop fatiguée ?

Elle pinça les lèvres en lui renvoyant un regard aussi noir qu'un orage d'automne.

- Mais très bien, grinça-t-elle du bout des lèvres. J'attends des jumeaux.

Sarah - Des jumeaux ? dit-elle avec de grands yeux. Vous en avez de la chance, ce n'est pas facile d'avoir des jumeaux !

Elle souriait, comme pour détendre l'atmosphère, sauf que Gabriella était tout sauf détendue. Elle croisa les bras, attendant que le reste de l'assemblée s'assoit. Allez, faire un effort, au moins pour Estelle. Ils étaient ici pour passer un bon moment, bien manger, et se détendre. Ce n'était pas SI difficile, non ? Bon, peut-être un peu. Assise près de Sarah, elle sourit doucement à Wyatt puis lui caressa la joue.

- Il est toujours aussi mignon, ton fils, Estelle.

Plus que cinq mois, et elle aura ses propres enfants dans les bras... Du caaaalme. Elle grignota du bout des lèvres l'entrée, puis sourit à Estelle.

- J'ai besoin d'une demoiselle d'honneur, à mon mariage, tu serais intéressée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Mer 13 Nov - 14:31

Wyatt semblait heureux, et cela réjouissait le cœur de sa mère. Le bonheur de ses enfants, c'est tout ce qu'elle demandait, ce dont elle rêvait, et elle fera absolument tout pour les voir grandir et s'épanouir ! Elle le passa à Sarah, qui avait les joues un peu rouges. il était si mignon ! Si jeune, si petit, et il la comblait. Elle l'embrassa sur la joue, sentant son parfum de bébé, riant alors qu'il gigotait dans les bras de Sarah. Cette journée commençait si bien ! Il y avait un beau soleil, l'appartement était correctement chauffé, ceux qu'elle aimait étaient là, et son bébé était en parfaite santé. Que demander de plus ?

Pendant que Sarah jouait avec le petit, Estelle en profita pour finir de mettre le couvert, disposer les serviettes, et arranger la table pour que tout le monde puisse manger à l'aise. Elle tenait à bien accueillir ses invités ! Lorsqu'elle avait été scolarisée au couvent, on lui avait souvent répété que l'accueil qu'une femme faisait à ses hôtes montrait la façon dont elle tenait la maison.

Sarah - Alors, Gabriella, comment se passe votre grossesse ? Vous n'êtes pas trop fatiguée ?

Gaby - Mais très bien, grinça-t-elle du bout des lèvres. J'attends des jumeaux.

Sarah - Des jumeaux ? dit-elle avec de grands yeux. Vous en avez de la chance, ce n'est pas facile d'avoir des jumeaux !

Oh, des jumeaux ?! De vrais jumeaux, deux petits bébés ? Roooh ! Estelle faillit fondre sur-place tant elle en fut touchée. Des jumeaux ! Elle avait un large sourire en disant à tout le monde de s'asseoir, puis fila dans la petite cuisine récupérer la soupe de poissons pour l'entrée. Elle posa la soupière en faisant très attention, puis plaça à côté d'elle un siège de bébé pour Wyatt, le temps qu'ils mangent. Gaby ne semblait pas avoir beaucoup d'appétit, ce qui désolait Estelle. Elle était si tendue ! Ce n'était pas bon, surtout dans son état.

Gaby - J'ai besoin d'une demoiselle d'honneur, à mon mariage, tu serais intéressée ?

Elle releva brusquement la tête, puis poussa un petit cri de joie avant de se précipiter sur Gabriella pour l'embrasser, folle de bonheur.

- Oui ! Oh oui, oui, oui ! Merci ! Roh, Gaby.

Elle récupéra son fils, pour laisser Sarah manger, puis l'installa dans son petit fauteuil, l'arrangeant comme il faut. Ooooh, elle allait être demoiselle d'honneur ! Demoiselle d'honneur !! Assister la mariée, aider à préparer le mariage, signer le registre, tout ! Elle mangea avec plus d'enthousiasme, décernant un sourire heureux à son mari, puis lui serra la main.

- J'ai hâte de voir le mariage, mais encore plus tes enfants ! Un bébé est un si beau cadeau, je suis très heureuse pour toi.

Elle se tourna ensuite vers Adrien et Sarah.

- Et vous deux, c'est quand le mariage ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Ven 15 Nov - 21:48

Gabriella pinça les lèvres, et regarda Sarah avec un oeil noir :

- Mais très bien, grinça-t-elle du bout des lèvres. J'attends des jumeaux.

- Des jumeaux ? Dit-elle avec de grands yeux. Vous en avez de la chance, ce n'est pas facile d'avoir des jumeaux !

Sarah souriait pour détendre l'atmosphère. Elle s'assit à coter de Gabriella, cette dernière caressa la joue de Wyatt et dit :

- Il est toujours aussi mignon, ton fils, Estelle.

Elle commença à manger l'entrée puis continua :

- J'ai besoin d'une demoiselle d'honneur, à mon mariage, tu serais intéressée ?

Estelle relava la tête, poussa un cri de joie et se précipita sur Gabriella :

- Oui ! Oh oui, oui, oui ! Merci ! Roh, Gaby.

Estelle récupéra Wyatt pour que Sarah puisse manger puis l'installa dans son petit fauteuil. Elle serra la main de Gabriella puis continua :

- J'ai hâte de voir le mariage, mais encore plus tes enfants ! Un bébé est un si beau cadeau, je suis très heureuse pour toi.

Puis se tourna vers Sarah et Adrien :

- Et vous deux, c'est quand le mariage ?

Tout à coup, Sarah recracha tout ce qu'elle avait dans la bouche pile sur François qui était en face de lui ! Elle rougit, mal à l'aise puis répondit :

- Heu tu sais Estelle, on en est pas encore là. Je ne sais pas ce qu'en pense Adrien, mais je ne préfère pas précipité les choses !

Elle se sentait vraiment gêner, le mariage n'était pas du tout pour tout de suite. Elle regarda François, s'excusa, mais sans trop faire d'esclandre. Après tout il le méritait !

Sarah se tourna vers Estelle :

- En tout cas, je te dis félicitations Estelle pour le fait que tu sois demoiselle d'honneur.

Puis elle se tourna vers Adrien qui n'avait pas encore parlé de la soirée :

- Alors, Adrien, que pensais vous de ce petit bout chou ?

Elle désigna Wyatt de la tête :

- Il est mignon n'est-ce pas ?

Sarah lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Dim 17 Nov - 15:27

Wyatt était dans les bras de Sarah. Elle sentait bon tata Sarah, et puis elle lui parlait.

- Coucou mon petit Wyatt, comment tu vas ? Dit moi, tu as beaucoup grandit !

*nan mais je vais être géant!*

À chaque fois que quelqu’un voyait Wyatt pour la première fois depuis un petit moment, on s’empressait de lui dire qu’il avait beaucoup grandit.  À ce rythme-là il allait devenir un géant. Il agrippa sa petite main sur la robe de Sarah et blottit sa petite tête sur son épaule. Tout à sa tétine, Wyatt sentit que Sarah bougeait pour se tourner vers un autre individu.

- Je te présente Adrien, c'est le monsieur qui m'accompagne, lui aussi il est très gentil !

*c’est quoi cette odeur ça sent papa quand il est fâché*

Celui-là sentait bizarre mais Wyatt le salua quand même.

-Gaaaaaaa!

Tata Sarah parlait de choses d’adulte  avec Tata Gabriella. Peu à peu, Wyatt tétait plus lentement. Il sentait le sommeil venir, lorsque Tata  gaby lui caressa la joue. Il sentit ensuite qui changeait à nouveau de bras. Il retrouva avec bonheur ceux de sa douce maman, cachant son visage dans son cou. Puis, juste comme il croyait qu’il resterait pour toujours avec sa maman chérie, elle l’installa dans son petit siège.

Pendant un moment il s’amusa à taper sur la table, puis il prit sa tétine dans sa petite main et la secoua dans tous les sens. Il constata à son grand désarroi, que personne ne lui portait attention. Ils semblaient tous super excité pour quelques chose et personne ne prenait la peine d’informer le pauvre petit Wyatt.

Offusquer il remit sa tétine dans bouche et téta furieusemrent.la salive s’accumulait dans sa bouche. Il vit au loin sa tata Sarah cracher sur son papa. La bouche pleine de liquide, Wyatt décida d’avaler, mais une fois n’est pas coutume, il s’étouffa et se mit à tousser.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Sora
Infirmier
avatar

Fonction :
  • Admin
Récits : 456

Âge RPG : 35 ans

MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Mer 20 Nov - 12:56

Adrien avait déjà fait trente-deux fois l'aller-retour entre son appartement et la porte de l'infirmerie, en cette belle journée glaciale de Décembre. Il se battait avec son subconscient pour décider s'il ira ou non au déjeuner organisée par une jeune collègue de sa nouvelle copine, il avait surnommée Miss British, et de son connard de mari, un aristocrate friqué que l'ancien docteur ne pouvait pas voir en peinture. Un ale bourge imbu de lui-même, qui trompait sûrement sa femme d'ailleurs, et complètement abruti. Un bon fils à papa, somme toute, comme il ne pouvait les supporter. Il renifla d'un air méprisant, alors qu'une petite voix lui répétait en boucle :

" C'est pour accompagner Sarah ! Tu sors avec elle, je te rappelle."

Oui, ok, mais de là à déjeuner avec Mister François ? Il y avait des limites ! En plus, la Directrice sera là... Non pas que Adrien détestait sa supérieure, mais, comment dire... Elle lui fichait la trouille depuis qu'elle l'avait littéralement foudroyé dans le réfectoire. Pas commode, cette femme, très, très électrique.

"Admettons, mais tu ne seras pas seul, et il y aura aussi Estelle."

Mais il ne la connaissait même pas ! Enfin, si, de nom, de vue, et parfois, pour quelques examens lorsqu'elle était enceinte, mais rien de plus. Pauvre femme. Comment arrivait-elle à supporter son mari ? Soit elle était trop gentille, soit elle se retenait de lui coller des centaines de baffes.

" Tu vas finir par te bouger ? L'heure tourne !"

Il poussa un long, très long soupir, puis termina de se préparer. Ok, d'accord, on y va. Il retrouva Sarah un eu plus tard et partit avec elle jusqu'à l'appartement de la petite famille. François-le-connard les accueillit avec son humour vaseux très particulier. Adrien le traita cent mille fois d'abrutis en entrant, et vu l'air de la directrice, il n'était sûrement pas le seul. Estelle arriva avec son fils dans les bras. Il posa un regard tout à fait attendri sur le bébé. Il aimait les enfants, en était dingue, et rêvait d'être père à nouveau. Il sourit au bébé, passé dans les bras de Sarah pour le moment.

- Alors, Gabriella, lança sa jeune compagne, comment se passe votre grossesse ? Vous n'êtes pas trop fatiguée ?

- Mais très bien, grinça-t-elle du bout des lèvres. J'attends des jumeaux.

Des... Comment l'avait-elle su ? A ce stade la grossesse, il fallait user de techniques assez poussées pour déterminer cela. La curiosité le reprit, en même temps qu'un certain malaise. Elle avait disparut deux semaines. Que lui était-il arrivé ? Il s'assit avec les autres, défiant François du regard. Ce connard alla sûrement trouver le moyen de foutre le repas en l'air. Il ne suivit pas la conversation entre femmes, peu à l'aise avec ce genre de sujets. Lors de son premier mariage, il ne s'était pas occupé de grand-chose. La jeune professeure d'histoire se tourna tout à coup vers Sarah et lui, posant une question qui le ramena tout à fait à la réalité.

- Et vous deux, c'est quand le mariage ?

Sarah recracha tout ce qu'elle avait dans la bouche, directement sur François, sous le coup de la surprise. Il faillit éclater de rire et lui tapota le dos, jubilant intérieurement. C'était bien faiiiiiit !

- Heu tu sais Estelle, on en est pas encore là. Je ne sais pas ce qu'en pense Adrien, mais je préfère ne pas précipiter les choses !

Elle s'excusa, alors qu'Adrien dissimulait très mal son sourire, lançant une serviette au débile-de-bourge-imbécile. Bien fait, bien fait, bien fait. C'était bien fait ! Quel dommage qu'il n'en ait pas eu sur la figure, l'English n'avait pas eu le temps de viser, mais à bon entendeur... Il se sentait déjà plus joyeux, d'un seul coup.

- Alors, Adrien, que pensais vous de ce petit bout chou ?

Elle lui posa une autre question qu'il n'entendit pas. Le petit venait de pousser un hoquet et se mit à tousser. Sans attendre, Adrien se leva d'un bond, tous ses réflexes de médecin revenant en bloc, le prit dans ses bras, posa la tétine sur le siège puis le fit respirer. Il fit cracher un peu de salive au bébé et lui maintint la tête pour l'aider à reprendre son souffle. Heureusement qu'il n'avait rien avalé de solide... Il rendit le bébé à sa mère, gagnée par l'affolement, avec un sourire rassurant.

- Ce n'est rien, ne vous en faites pas. Cela arriva souvent, chez les bébés.

Il alla se rasseoir et attrapa la main de Sarah sous la table, l'embrassant sur la joue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner Dominical   Lun 2 Déc - 18:43

Sarah - Heu tu sais Estelle, on en est pas encore là. Je ne sais pas ce qu'en pense Adrien, mais je ne préfère pas précipité les choses !

Elle avait tout recraché sur François, faisant sursauter Estelle qui s'était précipitée sur une serviette, n'écoutant même pas sa réponse, pour essuyer la chemise son mari. Le pauvre ! Roh, son pauvre chéri, sa chemise était sale maintenant ! Elle trempa sa serviette dans l'eau et entreprit de la frotter, lui assurant qu'elle fera très vite disparaître les tâches. Elle savait qu'il détestait être mal mis, le pauvre, mais elle allait arranger ça, pas de panique.

Sa collègue continuait de lui parler mais, mais, tout à son nettoyage, Estelle ne l'écoutait pas. Elle remarqua juste du coin de l'œil que leur infirmier se retenait visiblement à grande peine de rire. Ça, ce n'était vraiment pas aimable ni poli ! Elle siffla entre ses dents à son adresse, un peu exaspérée, puis sourit à son mari, l'embrassant sur la joue.

- Je vais te trouver une chemise propre, mon amour, ne t'en fais pas.

La conversation s'était reportée sur Wyatt, alors qu'elle commençait à empiler les assiettes pour apporter le plat de résistance. Elle allait demander qui désirait de la sauce avec ^son rôti lorsque Wyatt se mit tout à coup à tousser et cracher. Elle reposa tout en vrac et se précipita sur son bébé, mais Adrien avait été plus rapide. Il aida son fils à retrouver son souffle, remontant d'un seul coup dans l'estime de la jeune mère. Elle tendit les bras, affolée, pour qu'il lui donne son petit, dès qu'il respira mieux, le cœur battant la chamade, paniquée comme jamais.

Adrien - Ce n'est rien, ne vous en faites pas. Cela arrive souvent, chez les bébés.

Mais il avait failli s'étouffer ! S'étouffer ! Elle le serra contre son cœur, à moitié en larmes, et le câline, l'embrassa, le berça, le gardant blotti contre son cœur, encore affolée.

- Ça va aller, mon bébé, mon chéri, mon trésor, mon amour. Maman est là.

Elle essuya très vite ses quelques larmes puis l'embrassa sur les deux joues, le gardant bien au creux de ses bras en le berçant avec amour. Elle avait eu si peur ! Elle s'assit avec lui en soupirant et fit un sourire à Adrien.

- Merci.

Elle embrassant encore son fils en le câlinant, puis le garda dans les bras pour aller chercher le plat suivant, incapable de le lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
 
Déjeuner Dominical
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
» Pause déjeuner
» Un déjeuner, ça te dis ? ❥ Taelyn
» [libre] Un petit déjeuner ?
» Petit déjeuner studieux [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Pensionnat :: Rez-de-chaussée et Etages :: Deuxième étage :: Appartements des Professeurs :: Estelle Chevreuil-
Sauter vers: