1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Atelier numéro un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Atelier numéro un   Jeu 15 Aoû - 15:56

Estelle se réveilla doucement, souriant lorsque les rayons du soleil effleurèrent sa peau. Elle était blottie contre son nouveau mari, ses cheveux bruns éparpillés sur l'oreiller. François venait parfois dormir avec elle en semaine, et elle le rejoignait avec Wyatt le week-end. Elle était comblée, heureuse, bien dans sa peau. Son mari referma les bras sur elle, caressant son dos nu. Elle eut un long frisson, particulièrement agréable au réveil.

François - Je dois aller travailler. Les affaires n'attendent pas.

Ils s'embrassèrent longuement puis il se leva, enfilant un costume et se rasant. Elle enfila son peignoir, passant dans la kitchenette préparer du café. Il en but une tasse rapidement, chatouilla la joue de son fils endormi dans son berceau, puis fila. Elle soupira, détendue, regardant le parc du Pensionnat, les brumes matinales chassées par le soleil. Elle aimait cette quiétude, cette douceur, la tranquillité de l'immense école lorsque si peu de monde était éveillée.

Deux heures plus tard, après avoir enfilé un chemisier, un pull, une veste et une jupe longue avec des talons hauts, elle partit avec son fils rejoindre sa salle de classe. Elle venait de l'allaiter, et espérait qu'il reste endormi jusqu'à ce qu'elle ait lâché ses élèves dans la nature. Elle avait en effet prévu un atelier, aujourd'hui. Elle estimait que les élèves pouvaient apprendre bien plus vite lorsqu'ils étaient mis face à des situations pratiques. Elle aimait les faire sortir et découvrir de nouvelles choses.

Arrivée dans sa classe, à la sonnerie, elle retrouva les élèves qui devaient participer à l'atelier. Elle les salua avec un très grand sourire, calant la poussette près de son bureau, puis leur fit signe de s'asseoir. Elle s'assit elle-même au bureau professoral, posant sa veste sur la chaise.

- Bien, les jeunes. Comme vous le savez, ce cours-ci sera un peu particulier. Savez-vous ce qui est le plus important à préserver ?

Léger silence, puis une jeune élève, Amélie, leva timidement la main. Estelle l'interrogea, sans cesser de sourire.

Amélie - Heu, la Mémoire, non ? Mon grand-père dit toujours ça.

- C'est tout à fait exact. La Mémoire, voilà ce que nous devons respecter et préserver. Pour ne pas commettre les mêmes erreurs, et respecter ceux qui ont sacrifiés leur liberté et leurs vies pour la paix. Le thème sera aujourd'hui la Grande Guerre. Vos parents, vos grands-parents ont pu y participer. Moi-même et vos professeurs, nous avions votre âge.

Elle fit une petite pause, regardant ses élèves tour à tour, et reprit.

- Lors de cet atelier, vous allez devoir réaliser plusieurs objectifs avant de parvenir à votre but. Vous allez pour cela vous rendre à Gray. Je vais vous distribuer à chacun un plan de la ville.

Elle se leva et fit passer les copies, puis leur expliqua leur travail. Une fois que cela fut fait, un mini-bus vint chercher ses élèves et les emmena à Gray.

,__, ,__, ,__,
[O.O] [O.O] [O.O]
/)__) /)__) /)__)
-"--" -"--" -"--"

Atelier :

- Situation une = Vous décidez de vous rendre au monument aux morts afin de trouver un peu d'inspiration. Une fois sur-place, vous vous trouvez nez à nez avec le fantôme d'un Poilu qui voudrait vous raconter ce qu'il a vécu durant la Guerre et de quelle façon il est mort. Rédigez ensuite un devoir où vous expliquer votre ressenti par rapport à cela. L'originalité et la qualité d'écriture seront prises en compte pour la notation.

- Situation deux = Lors de votre visite à Gray, vous tombez en pleine reconstitution pour un téléfilm. On veut vous engager en tant qu'infirmier/ère d'un hôpital militaire. Racontez la journée que vous passez. Pour votre devoir, rédigez une page de journal intime du point de vue d'un soldat blessé au front. L'originalité et la qualité d'écriture seront prises en compte pour la notation.

- Situation trois = Alors que vous visitez le musée de la Mémoire, dédié à la Grande Guerre, vous trouvez des journaux écrits par les Poilus. Vous vous installez pour les lire. Dans votre devoir, écrivez différents extraits de ces journaux, selon le point de vue d'un général d'un armée, de celui d'un Poilu, et de celui d'un brancardier. L'originalité et la qualité d'écriture seront prises en compte pour la notation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Atelier numéro un
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier du Mek Rukza
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Collections numérisées d'enluminures
» Atelier de travail Exécutif/legislatif pour élaborer un calendrier législatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Troisième étage :: Histoire-Géographie-
Sauter vers: