1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des élèves énervants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Des élèves énervants   Mer 14 Aoû - 18:28

Sarah, regardait ses élèves tour à tour, à un moment, son regard s'arrêta sur une élève Rose Delis ! Une élève qui avait déjà fait des bêtises ! Tout ça à cause des Karinofs !

- Bien, qui peut me dire la racine carrée de 49 ?

Ça faisait une demi-heure qu'elle expliquait les racines carrées, mais elle voyait que c'est élèves n'étaient vraiment pas concentrés !

- Mlle Delis ? Vous avez la réponse ? Ou peut-être que vous n'écoutez pas mon cours depuis le début !

Sarah s'approcha du bureau de Rose.

- Alors ? Je vous écoute ! vous préférez avoir une punition ?

Sarah commencée à être vraiment en colère, aucun de ses élèves n'avaient répondus à ses questions ! Elle remit devant son bureau :

- Bon ! je commence à en avoir assez ! Vous avez trente minutes pour me prendre une feuille et me dire tout ce que vous savez sur les racines carrées ! et oui, c'est un devoir ! vous participer tellement que je vais en référer à la directrice !

Elle refixa son regard sur les élèves qui ne bougèrent pas d'un pouce :

- BON ! VOUS ATTENDEZ QUOI ? LE DELUGE ?

Sarah s'assit brutalement sur sa chaise tout en continuant à fixer ses élèves qui ne bougèrent pas plus !

- TRES BIEN, SI VOUS CONTINUEZ COMME ÇA, JE VOUS COLLE TOUS, VOUS IREZ CHEZ LA DIRECTRICE ET DANS LES CACHOTS AUSSI !

Et là, tout d'un coup, ils sortirent enfin leurs affaires.

*ah ! Mon dieu, je vais les tuer ! Calme-toi Sarah, calme-toi !*

Elle se massa les tempes et sortit son cours pour les 4èmes tout en surveillant ses élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des élèves énervants   Mer 14 Aoû - 19:13

Maaaaal à la tête ... J'avais un mal de crâne. Comme si un stupide nain me tapait à l'intérieur de la tête avec un marteau. Dong dong dong ... Et pour ne rien arranger, j'avais cours de maths en première heure. Les maths. Chose tellement absurde qu'on se demande parfois si le professeur y croit lui-même. Le professeur ... Parlons-en, tiens. Mme Smith. Très jolie. Très lunatique, aussi. En fin de compte c'était vraiment le cours dont j'avais le moins besoin. Avant d'y entrer je commençais d'ailleurs à avoir une boule dans la gorge. Est-ce que je couvais quelque chose, ou bien est-ce que je n'avais tout simplement pas envie d'y aller ? Malgré toutes mes appréhensions, j'entrais. Le professeur commença directement à faire son cours, ne s'arrêtant que pour réprimander ses élèves ou leur demander une réponse. J'aurais donné n'importe quoi pour avoir mon lit. A chaque fois que Mme Smith haussait la voix, c'était comme si le petit nain mettait soudainement un coup de marteau encore plus fort. DOOOONG !!

« Bien, qui peut me dire la racine carrée de 49 ? »

Hmm ... Une racine carrée ... Tout ce que cela m'évoquer, c'était ... Une racine carrée. Non pas au sens mathématique du terme, bien sûr. La racine d'un arbre. Mais carrée. C'est vraiment absurde, les maths. Ouh là ... Sans cesser de crier, le professeur s'était dangereusement approchée de mon bureau. Ouh là ... Ouh là là ... Mauvais, ça.

« Alors ? Je vous écoute ! vous préférez avoir une punition ? »

Je ne répondais pas. Déjà parce que je n'arrivais pas à me figurer autre chose qu'un stupide arbre, et ensuite parce que ma tête me lançait à nouveau. Et mes yeux commençaient à me brûler. Zut. Je veux pas être malade, moi ! J'ai jamais été malade, quand j'habitais dans la campagne ! Doit y avoir des épidémies, aussi, dans les établissements comme ça ... Bref. Ne pas lui répondre, loin de calmer Mme Smith, la mit encore plus en colère. Appréhendant sa réaction, je mettais mes mains sur mes oreilles, en fermant les paupières très fort.

« Bon ! je commence à en avoir assez ! Vous avez trente minutes pour me prendre une feuille et me dire tout ce que vous savez sur les racines carrées ! et oui, c'est un devoir ! vous participer tellement que je vais en référer à la directrice ! »

Quoi ? Mais qu'est-ce que je pouvais dire moi, à part que c'était les racines d'un arbre ayant subi une malformation ?! Un devoir ?! Vu mes notes en maths, de toutes façons, un peu plus un peu moins ... Bref. Personne ne bougea. Ou bien ils pensaient tous comme moi, ou bien ils ne voulaient tout simplement pas faire un devoir. La prof s'énerva encore plus.

« BON ! VOUS ATTENDEZ QUOI ? LE DÉLUGE ? »

Toujours pas de réaction. J'en aperçus un ou deux, du coin de l’œil, qui se retenaient de rire. Un déluge ne peut faire tomber un arbre dont la racine est carrée. C'est ça qu'elle voulait dire ?

« TRÈS BIEN, SI VOUS CONTINUEZ COMME ÇA, JE VOUS COLLE TOUS, VOUS IREZ CHEZ LA DIRECTRICE ET DANS LES CACHOTS AUSSI ! »

Là, tout le monde sortit une feuille. A croire qu'une confrontation avec la directrice ou un séjour forcé dans les cachots ne les enchantait pas. Je sortis aussi une feuille. Mal de crâne. Plus mal aux yeux. Plus mal au ventre. Égale : je sors en courant de la salle de classe parce que je sens que quelque chose cherche à se frayer un chemin dans ma gorge. Fort heureusement, les toilettes ne sont pas loin, et, pour une fois, je n'ai aucune difficultés à les trouver. Je rend mon petit déjeuner. J'ai la gorge qui me brûle, maintenant. Mais, au moins, j'ai un peu moins mal à la tête. Je me rince la bouche vite fait et retourne dans la salle. Tout le monde me regarde avec des yeux ronds. C'est bizarre, ils sont vachement petits ... Ah, d'accord, je me suis trompée de cours. Je toque à la porte à côté et j'entre. Tout le monde me regarde à nouveau avec des yeux ronds, mais cette fois c'est bien ma classe. J'hésite à demander au professeur à sortir, déjà qu'elle a l'air plutôt énervée ... Mais bon. J'espère qu'au moins je n'irais pas aux cachots.

« Je ne me sens pas bien ... Vraiment. Je pourrais aller à l'infirmerie ... S'il vous plais ? »

Ma voix sonne étrangement à mes oreilles. Comme si c'était quelqu'un d'autre qui parlait. Je m'appuies contre le mur, me sentant un peu ... bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des élèves énervants   Mer 14 Aoû - 19:49

Sarah surveillée toujours ces élèves quand tout à coup, Rose Delis se leva, sortit en courant de la classe.

- Mlle Delis ! restez ici, je ne vous ai pas autorisé à sortir !

Mais trop tard, elle était déjà partie, Sarah se dirigea vers la porte, mais elle ne vit pas Rose. Elle était déjà partie ! Elle fit demi-tour, vit ses élèves avoir le nez en l'air et dit sèchement :

- Les autres, continuez votre travail.

Sarah, alla se rasseoir à son bureau. Elle était énervée, mais semblait quand même inquiète pour son élève. Elle entendit les stylos plumes grattaient sur les feuilles de ses élèves.

Cinq minutes passèrent et Rose n'était toujours pas revenue. Sarah commençait vraiment à s'inquiétait, elle pensait même que si ça se trouve, elle avait séché le cours ! Dans ses cas là, Sarah se fera réprimander par Gabriella !

Sarah commença à baliser quand on toqua à la porte, elle se leva, et se dirigea vers la porte. Elle n'eut pas le temps de dire « entrer » que Rose revint. Les élèves la regardèrent avec de grands yeux ronds.

- Remettez vous au travail ! Mlle Delis, j'espère que vous avez une bonne excuse pour être partis comme ça !

Puis, elle répondit :

« Je ne me sens pas bien ... Vraiment. Je pourrais aller à l'infirmerie ... S'il vous plaît ? »

Elle s'appuyait contre le mur, elle était très pâle et avait vraiment l'air de se sentir pas bien.

- Bon, j'espère que ce n'est pas un moyen pour échapper au devoir que je viens de donner ! vous pouvez aller à l'infirmerie, cependant, je veux que vous me donniez votre devoir, disons dans une semaine ! si je ne l'ai pas d'ici une semaine, vous aurez une retenue et un zéro ! votre mère ne va pas être contente je pense de voir ce zéro dans votre bulletin ! Maintenant allez à l'infirmerie avant que je change d'avis !

Sarah la regarda partir, elle espérait que ce n'étais pas un mensonge. Elle se rassit à son bureau et prit un comprimé contre le mal de tête.
*ah ! Pourquoi on a des élèves énervants cette année !*

Elle regarda ses élèves travaillait et attendis que la cloche sonne.
Revenir en haut Aller en bas
 
Des élèves énervants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des élèves énervants
» Les relations entre élèves de Beauxbâtons
» Panneau d'Affichage des élèves
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» 06. L'utopie du "pas d'élèves"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Premier étage :: Mathématiques-
Sauter vers: