1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Sam 27 Juil - 21:44

Une tasse de café à la main, Auguste regardait la ville qui s’allongeait devant lui : Vesoul baignait dans un flot d’or venant du soleil et qui avait décider d’étendre ses rayons sur la ville. Il sortit sur la terrasse de son appartement, une légère brise vient à sa rencontre. Il prit une nouvelle gorgée de son café, la tasse était déjà vide...

En jetant un rapide coup d’œil à sa montre, il se dis qu’il était tant de rejoindre le pensionnat, pour rencontrer la directrice. Il attrapa son manteau, enroula une écharpe et descendit dans la rue, monta dans sa voiture personnel, une calèche spacieuse et confortable et son chauffeur roula environs bien 30 minutes avant d’arriver au lieu dit.

Il sorti de la voiture, tout les élèves était probablement en cours, sa sœur également
*J'irai la voir après avoir vu Madame de Lizeux *

Il rentra dans le hall, rien n'avais changer..
Auguste avait passé une bonne partie de sa scolarité dans cette établissement, il en connaissait chaque recoins. Hélas la plupart du personnel qu'il avait connue avait changé, peut être la jeune cuisinière qui était rentrée lors de sa dernière années était toujours la...Durant ses années de pensionnat, un ballet de professeurs avait remplacé le maître unique du primaire. C'est dire qu'en 6 ans il vu passer tant de professeurs qu'il avait oublié leur visage, même si leur nom figure sur les bulletins de notes qu'il a conservés. De Monsieur Verdier (Français 6°) il n'a gardé comme souvenir qu'une seule phrase sans rapport avec le programme officiel : " j'aurais mieux fait d'être garçon de café car j'aurais gagné beaucoup plus ". Possible ; mais il aurait eu des horaires plus extensibles et des congés rétrécis pensa Auguste.
C'est à propos de Monsieur Sautin (Mathématiques), qu'il avait le plus de souvenirs. Bon cours, mais notation peu motivante. Monsieur Sautin n'était pas une terreur : il ne distribuait pas d'heures de colle, seulement des zéros, des 0,25, 0,5 et 0,75. Pas de notes négatives non plus, zéro étant une sorte de limite mathématique. Daniel se souvient parfaitement de son entrée en fonction en 1° en forme de pseudo questionnaire :
Pythagore est-il ici ? Non ? alors personne n'aura 20 sur 20
Et Descartes ? Non plus : personne n'aura 19
Newton? Pas davantage : personne n'aura 18.
L'avenir lui a donné raison : personne n'a obtenu ni 20, ni 19, ni 18, ni même 17, 16 15 ou 14. Treize pour les génies peut-être, 12 pour les surdoués et autour de 5 pour le plus grand nombre. Il a conservé un bulletin de sixième dont voici la ligne remplie par Monsieur Lebrun. Vous pouvez voir qu'avec ½ il n'était pas le dernier : il y avait encore 6 mathématiciens en perdition derrière moi. Par chance il était en voie d'amélioration ! Et l'année suivante il passa quand même a une moyenne beaucoup plus acceptable


Il n'étais pas le dernier : il y avait encore 6 mathématiciens en perdition derrière lui.
Il gardait de l'estime pour Messieurs Dusfour (Français) et Noël (Histoire-Géographie). Monsieur Dusfour se distinguait de ses pairs par ses pantalons " golf " étranges pour un homme de sa taille et de son âge. Il marchait légèrement voûté et lentement ; et avait un teint très blanc. Il avait une élocution lente et ne parlait pas fort. Ses cours, comme ceux de Monsieur Noël étaient intéressants et sans stress.

Monsieur Noël, grand lui aussi, avait une voix qui portait loin sans effort. Il devait avoir voyagé un peu plus que ses collègues ; et je ne serais pas étonné qu'il ait enseigné, ou qu'il ait eu des attaches au Québec. Il avait impressionné son professeur de violon en improvisant un exposé sur l'Ungava, qui n'est pas la province canadienne la mieux connue. Il était un des seul agrégé ; hormis lui il n'ai identifié comme agrégé que son collègue Smith (anglais).


Il traversa le dédale de couloir et fini par se retrouver près du bureau directorial.

La directrice était devant la porte.
Une très belle femme, des cheveux souple et claire, un visage sérieux mais avenant, une posture droite et sur d'elle. Elle semblait fraîche et dynamique au milieux de ces vieilles pierres charger de rire, de prières et de connaissances.

Il tendit la main a la directrice :
"- Madame de Lizeux, c'est un plaisir de vous rencontrer, j'espère ne pas être trop en retard !"

Un léger parfum de fleure émaner de la jeune femme, une fragance légère et subtile toute a fait charmante...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1315

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Sam 27 Juil - 23:16

Il ne restait plus rien de cet arbre, pourtant très beau, et qui avait connu jusqu'ici une existence longue et heureuse au bord de son chemin de campagne. Juste un tas de cendres encore fumante. Triste destin. Le souffle saccadé, Gabriella serra ses poings brillants d'éclairs et d'étincelles, se cherchant une autre victime. Elle vit un lapin détaler à toute vitesse, et un autre se cacher en tremblant sur un buisson, mais elle les dédaigna. Pas envie de lapin rôti.

Sa voiture semblait se faire toute petite, garée de travers sous le couvert de la haie. Gabriella s'était arrêtée à mi-chemin entre Gray et le Pensionnat, ne pouvant contenir sa rage plus longtemps. Elle avait explosé, littéralement, alors que son élément principal, la foudre, avait surgit avec violence autour d'elle, et la scène ressemblait à un champs de bataille.

Il était neuf heures du matin. Une demie-heure plus tôt, elle entrait chez son médecin, afin de savoir ce qui n'allait pas, depuis plusieurs jours. Elle lui avait tout expliqué. Son appétit déréglé, le mauvais sommeil, les rêves bizarres... plus le point le plus perturbant, qu'elle avait à peine osé avouer, la perte de ses règles. elle imaginait les pires maladies possibles et inimaginables. Le docteur l'avait examiné, puis l'avait fait rasseoir. Avant de lui annoncer le plus tranquillement du monde que non, elle n'était pas malade, mais tout simplement enceinte.

Enceinte...

Enceinte ?

Enceinte ?!!

Elle était sortie en titubant de chez son médecin, puis avait vomi derrière sa voiture. Montant dedans, elle avait roulé cinq ou six kilomètres avant de devoir s'arrêter. Et elle s'était déchaînée. A présent, assise sur le siège de la voiture, porte ouverte, elle essayait de reprendre ses esprits. C'était impossible ! Elle n'avait pas couché avec un homme depuis deux mois, et elle serait enceinte ?! Mais, mais... C'était impossible ! Elle n'était pas une experte en matière de bébé, mais savait que la grossesse venait après une relation sexuelle, et pas par l'opération du Saint Esprit ! Elle ne s'appelait pas encore la Vierge Marie, alors comment...

Claquant la portière, elle roula à une vitesse de dingue pour rentrer, puis courut se réfugier dans ses appartements. Une fois enfermée chez elle, elle put enfin céder à une magnifique crise de nerfs et de larmes qui dura une bonne heure. Soulagée, elle s'allongea sur son lit, posant les deux mains bien à plat sur son ventre. Elle était enceinte... Frissonnante, elle se releva d'un bond. ce n'était pas le moment de traîner. Elle avait rendez-vous ce tantôt, alors autant se redonner figure humaine dès à présent.

Elle prit une longue douche, se changea, se coiffa, mit même un peu de parfum, puis se força à déjeuner. Tout cela plus ses deux crises de nerfs l'avaient calmé, et elle se sentait bien mieux. Elle s'efforça de ne plus penser à ce qu'elle avait appris le matin et partit vers l'école, quittant la chaleur de son appartement.

Elle rencontra auguste de la Valiere à son bureau. Plus grand qu'elle, il ressemblait beaucoup à sa sœur. La même tignasse flamboyante et le regard franc. Il s'approcha et lui tendit la main.

Mr de la Valiere "- Madame de Lizeux, c'est un plaisir de vous rencontrer, j'espère ne pas être trop en retard !"

- Pas du tout, dit-elle en lui souriant. Entrez, et soyez le bienvenu.

Elle fit asseoir en face de son bureau, et s'installa à son tour; Un rendez-vous de travail, pour des besoins concrets de l'école, voilà qui était parfait pour lui changer les idées. Maintenant qu'elle savait pour sa grossesse, elle avait l'impression que son ventre gonflait, même si ce n'était encore pas visible. Pour l'instant. Elle réprima un frisson.

- Lorsque j'ai vu la lettre de votre sœur, je dois avouer que j'ai d'abord voulu refuser, ne voulant pas demander la charité. Cependant, les circonstances actuelles poussent à la réflexion... Et mon premier objectif est que cette école survive, par tous les moyens. C'est pour cela que je ne sais comment vous remercier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Mer 31 Juil - 10:06

"-Madame je comprend naturellement vos appréhensions croyez-le. Il est vrai que vu les temps qui courent, ce genre de don peut se révéler plutôt inhabituel, mais voyez-vous, j'ai de très bonne raisons à celui-ci"

Il pointa une des nombreuses photos de classe qui étaient accrochées au mur derrière la directrice

"- Octobre 1897, j'avais 13 ans et je faisais ma première rentrée a St Famille. J'étais un élève plutôt turbulent dans mes premières années et j'en ai fait voir quelques belles au prêtre Antonin a l'époque, et il m'avait été bien moins agréable qu'aujourd'hui de me retrouver dans ce même bureau."


Il sourit car un souvenir lui revint a l'esprit :
" -Un jour où je devait nettoyer les feuille morte sur le toit en les balayant à l'aide du vent, j'étais tellement frustré de ne pas être en sortie avec les autres que j'avais fait s'envoler les jupe de sœurs dominicaines qui traversait la cour pour préparer la salle pour la Pâques. "

Il ria de bon cœur a se souvenir, même si la douleur cuisante de la rouste qu'il avait reçu en échange vint lui remordre le séant....

"- J'avais séjourné au cachot jusqu’à avoir finit de recopier l'évangile selon Marc , sur le ventre d’ailleurs vu la correction que le surveillant m'avais infligé sous l'appuie de mon père"

Il souriait même si le jour même il n'en menait pas large. Les années suivantes il s'était grandement assagi tout de même.
"-Enfin malgré tout cela je suis extrêmement attaché à cette école surtout qu'elle est la seule qui s'occupe d'enfant exceptionnels, et je n'ose imaginer les dégâts qui adviendraient si personne n'apprenait au jeunes à contrôler leurs pouvoirs. Je souhaite voir cette école continuer d'exister et si je peux faire quoi que se soit pour vous aider ce sera avec le plus grand plaisir, je suis largement à l’abri du besoin et je préfère de loin investir mon capital dans cette école qui le mérite que dans des banquet coûteux pour des gens qui n’ont pas besoin que l'on leur offre le moindre petits fours, que se soit pour leur bourses ou leurs estomacs d’ailleurs..."


Il sortit de sa sacoche une unique feuille qu'il posa devant la directrice :
"- Voici un contrat prouvant notre accord pour cette année. Ainsi vous ne risquez aucuns soucis juridique, les gens peuvent se montrer tellement jaloux..."
Contrat:
 

"-Cet endroit est important pour moi également, je vous d'accepter mon aide en cas de besoin, je ne souhaite pas vous couper l'herbe sous le pieds et je n'insinue pas que vous ayez besoin d'assistance, mais c'est de bon cœur que j'aiderais l'établissement si l’intérêt des élèves est en jeu."

Il signa le contrat devant Mme de Lizeux. Tout le temps il regarda la directrice, qui était une belle femme cela va sans dire, et qui pour maintenir cet établissement possédait sans nul doute un fort caractère.
*Elle doit bien s'entendre avec ma sœur je suppose*

Ha oui sa sœur, il faudrait qu'il demande où il pourrait la trouver à la fin du rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1315

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Jeu 1 Aoû - 17:01

Auguste "-Madame je comprend naturellement vos appréhensions croyez-le. Il est vrai que vu les temps qui courent, ce genre de don peut se révéler plutôt inhabituel, mais voyez-vous, j'ai de très bonne raisons à celui-ci"

Il pointa les photos alignées sur le mur derrière elle, et lui raconta sa rentrée dans cette même école, à l'âge de treize ans. On sentait à sa voix l'attachement qu'il portait à cette école. Une école qui avait déjà vu passer des générations et des générations d'élèves, tous plus différents les uns que les autres, et encore plus différents du reste de la population. Elle-même n'avait guère été une élève turbulente... Plutôt acharnée, limite névrosée. Qui aurait cru qu'on en arriverait là.

Le frère de leur nouvelle enseignante raconta alors une petite anecdote, datant de sa scolarité. elle ne put s'empêcher de rire elle aussi, imaginant parfaitement la scène. Pauvres sœurs. Pas étonnant qu'il ait été puni ainsi. Le cachot était toujours là, mais Gabriella avait fait proscrire tout châtiment corporel, peu importe sa nature, de l'école. Le monde évoluait, l'éducation aussi, et la Grande Guerre avait changé les mœurs. Enfin, une partie des bonnes mœurs.

Auguste de la Valiere poursuivit, affirmant son attachement au Pensionnat et son envie de contribuer à sa pérennité. Il devenait rares, de nos jours, de rester attaché ainsi à sa vieille école. Elle savait que la plupart des adultes ne s'y intéressaient avant d'y inscrire leurs propres rejetons. Idée qui lui ramena instantanément en mémoire son état, et elle retint de justesse un grognement.

Auguste "- Voici un contrat prouvant notre accord pour cette année. Ainsi vous ne risquez aucuns soucis juridique, les gens peuvent se montrer tellement jaloux..."

Elle le lut, puis le signa avec lui. Effectivement, mieux valait assurer ses arrières, surtout en ces temps troublés.

Auguste "-Cet endroit est important pour moi également, je vous d'accepter mon aide en cas de besoin, je ne souhaite pas vous couper l'herbe sous le pieds et je n'insinue pas que vous ayez besoin d'assistance, mais c'est de bon cœur que j'aiderais l'établissement si l’intérêt des élèves est en jeu."

Hum... Elle se demandait s'il avait prêté attention aux bruits qui couraient autour de l'école. Les menaces de fermeture. Les pressions gouvernementales. Les nouvelles lois qui passaient. Les complots diverses et les machinations qui s'organisaient. Le tout sur un fond de crise économique et sociale. Un pli soucieux barra son front, alors qu'elle faisait tourner son stylo entre ses doigts.

- C'est très désagréable à avouer, mais... Cette école est de moins en moins bien vue... J'ignore ce qui se trame exactement à Paris mais ça ne me plaît pas. Si l'école n'a pas encore subi d'attaque médiatique en règle, c'est uniquement parce que la majorité de nos élèves sont issus de la Haute Société.

Elle se força à sourire, puis le remercia à nouveau pour ce qu'il faisait pour l'école. c'était idiot, mais elle avait peur de se lever. Depuis qu'elle avait conscience d'être enceinte, elle avait l'impression que tout le monde pouvait le deviner juste en la regardant, même s'il faudra encore un bon moment avant que ce ne soit visible. Elle s'efforça de chasses ces peurs ridicules et se leva.

- Les cours vont bientôt prendre fin. Vous voulez sans doute voir votre sœur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Sam 3 Aoû - 10:57

La directrice semblait apprécier ses pitreries, c'est engageant !
Même si cette dernière semblait toujours soucieuse pourtant. Il tenait des entreprise et savait que c'est fastidieux, il pouvait se douter de la tâche à accomplir pour mener une école a flot.

- C'est très désagréable à avouer, mais... Cette école est de moins en moins bien vue... J'ignore ce qui se trame exactement à Paris mais ça ne me plaît pas. Si l'école n'a pas encore subi d'attaque médiatique en règle, c'est uniquement parce que la majorité de nos élèves sont issus de la Haute Société.


A Paris ? Auguste n'avais pas vraiment entendu parler de l'école par le tout Paris ou par qui que se soit... Bon il est vrai qu'il passait une grande partie de son temps dans les papiers et ne prêtait pas une oreille très attentive aux ragots de la bourgeoisie mais.... Quand il rentrera tout a l'heure il faudra absolument qu'il se renseigne avec la presse locale et ses contacts pour en savoir un peu plus sur cette histoire.

- Les cours vont bientôt prendre fin. Vous voulez sans doute voir votre sœur ?

Abi ? Sa petite lui manquait, ils avaient passé un mois ensemble avant qu'elle ne trouve une place dans  cette établissement. Aujourd'hui il était à nouveau seul quand il rentrait à ses appartements... Vesoul n'était pas bien loin heureusement, il pourrait lui rendre souvent visite et elle venir aux vacances. Il sera régulièrement au courant des besoins de l'école ainsi.

-Ce serait avec plaisir Madame, et puis, ça sera la première fois que je verrais la salle des professeurs !

Car oui, un élève ne peu rentrer sous aucun prétexte dans la salle des professeur, Alexandre Brijo avait essayé pour récupérer ses osselets et s’était fait sérieusement punir a l'époque...
Il se leva donc, récupéra sa veste et sa sacoche pendant que la directrice mettait visiblement du temps à se lever....

*Elle doit être fatiguée.... les élèves ont dû être rudes cette semaine.*
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella de Lizeux
Directrice
Général de division

avatar

Fonction :
  • Fonda
Récits : 1315

Âge RPG : 33

MessageSujet: Re: Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....   Dim 4 Aoû - 11:19

Auguste - Ce serait avec plaisir Madame, et puis, ça sera la première fois que je verrais la salle des professeurs !

Elle eut un sourire. Elle savait que beaucoup d'élèves rêvaient de la voir car ils n'y avaient pas accès. Pourtant, ce n'était rien de vraiment exceptionnel ! Le coin café près de la porte, des tables en bois et les chaises assorties, des placards bourrés de dossiers divers, les casiers des professeurs, un coin détente... En fait, cela ressemblait beaucoup au foyer des élèves.

Tandis qu'ils descendaient les marches et quittaient le troisième étage, Gabriella réfléchissait à toute vitesse à ce qu'elle était censée faire actuellement. Et essayait, par-dessus tout, de comprendre ce qui s'était passé ! Cette grossesse était visiblement trop récente pour que le père fut Jean-Marc, un historien qu'elle avait rencontré à Paris lors des vacances et avec qui elle avait flirté un moment. Elle n'avait plus eu de relations depuis, alors comment...

Il lui restait bien sûr, la possibilité d'avorter, mais cette idée la faisait frémir. Catholique et pratiquante, elle répugnait à ôter ainsi la vie d'un si petit être avant même qu'il n'ait pu prendre sa première goulée d'air. C'était cruel et barbare. Cependant, elle entendait les hurlements d'effroi de sa famille lorsqu'ils sauront qu'elle était enceinte sans être mariée. Elle en était à ce problème-là en entrant dans la salle des professeurs. La récréation venait de débuter, et la conversation majeure des professeurs tournait autour du mariage de leur jeune collègue et jeune maman. Gabriella faillit bien fuir à toutes jambes. Qu'on ne lui parle pas de bébé ! Elle aperçut Abigaelle et lui fit signe.

Elle remercia encore une fois Auguste de la Valiere et s'apprêta à prendre congé. l fallait qu'elle tente de comprendre. Et prendre une décision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un ancien eleve revient sur son lieu d'études.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAJ: Quand la chaleur revient...
» Quand le karma revient à la charge... {feat. Kleve}
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Quand l'élève dépasse le maître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Quatrième étage :: Bureau directorial-
Sauter vers: