1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Antoine Lefort [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antoine Lefort
Lycéen
avatar

Fonction :
  • Membre
Récits : 17

Âge RPG : 16 ans

MessageSujet: Antoine Lefort [Validé]   Dim 9 Juil - 12:02

Antoine Lefort




« Moi, ma vie, mon œuvre »

Les informations générales

Pièce d'identité

Nom et prénom : Antoine Lefort
Date de naissance : 2 août 1915
Groupe : Elèves
Don(s) : Eau
Situation maritale : En couple
Rang social : Peuple

« Ecoutez-moi bien... »

Outre quelques livres et affaires personnelles, la table de chevet près de son lit contenait aussi un épais album photos avec tous les membres de sa famille dedans Sa mère, Mélanie, le lui avait donné avant son départ au pensionnat, pour sa toute première rentrée à onze ans, et n'avait cessé de l'enrichir depuis, à chacun de ses retours pour les vacances. La famille, c'est très important. Né dans un petite village de la baie d'Arcachon, Antoine est le second enfant de Robert et Mélanie Lefort, un couple vivant de la pêche et de la vente de produits de la mer. Son père et son grand-père partaient tous les jours en mer et sa mère s'occupait de la vente sur les marchés ainsi que de la préparation de pâtés, de bocaux, conserves et autres conditionnements. Enfant de la mer et des océans, il fut naturel pour sa famille de le voir développer le don de l'eau, comme ses grands-parents avant lui.

Sa grande sœur, Alice, avait trois ans de plus que lui, et son petit frère, Fabien, en avait neuf de moins. Petit garçon non prévu au programme car ses parents pensaient ne plus pouvoir avoir d'enfants, suite à un grave accident subi par sa mère. Mais le miracle était arrivé et le troisième petit bout de la famille était arrivé, développant lui aussi un don par la suite, le vent. Antoine reste très attaché à sa famille et passe quasiment toutes ses vacances avec eux. Toujours attiré par l'océan, il passe des heures à y nager, chaque été, et son monde est fait de vagues, de bateaux, d'air marin et de paysages infinis où les vagues se soulèvent au gré du vent des profonds courants. Après avoir obtenu son certificat d'études, avec la première place et les honneurs, il put obtenir une bourse d'études pour aller au Pensionnat et y apprendre à maîtriser son don, à le développer. Une école à des centaines de kilomètres de chez lui ! Et à l'intérieur des terres, dans les montagnes, loin de son cher océan.

Se faire des amis ne prit cependant pas des années, comme il l'avait cru tout d'abord. Jasper, déjà, son meilleur ami, puis Hector, la tête pensante du groupe, Dominique, le plus sage, Martin, fan absolu de films et de bandes-dessinées, Victor, assez sage et grand lecteur, et ainsi de suite. Les filles, aussi, quoi que dans une bien moindre mesure car ce n'est qu'à partir de quinze ans, seize ans, qu'il commença à développer de véritables amitiés avec leurs collègues féminines du pensionnat. Ses années collège furent de grosses années de découverte et exploration, même si la première année fut très dure car jamais il n'était resté éloigné si longtemps de sa famille. Entre l'apprentissage de son don, les cours, les copains et les copines, les sorties au village, d'abord sous surveillance des plus grands puis seul ou avec ses amis, sa vie était devenue beaucoup plus mouvementée que tout ce qu'il avait connu en primaire, au village.

Lorsque les ennuis ont débuté à l'école, Antoine ne sut pas tout de suite quoi en penser. Se "mêler des affaires des adultes", comme il disait, ne pouvait absolument rien apporter de bon et preuve en fut plus d'une fois avec son meilleur ami qui eut un paquet d'ennuis, tout comme sa sœur, Laura. Sœur avec qui il avait lui aussi tendance à devenir très protecteur après qu'il ait commencé à flirter avec elle. Une relation restant cependant très gentille, il n'était pas question de la toucher trop avant. De un parce qu'elle avait deux ans de moins que lui, de deux car son grand frère, était son meilleur ami et qu'il le ferait griller vif si d'aventure, Antoine s'amusait à être un peu trop entreprenant avec Laura. Néanmoins, il eut souvent très peur pour eux deux au fur et à mesure que la situation s'enlisait et que les problèmes s’aggravaient, au pensionnat. Plusieurs fois, les parents d'Antoine voulurent le retirer de l'école mais il refusa, car il ne fallait pas céder à la peur.

La situation le dépassait et même s'il avait envie d'agir, il ignorait comment faire. D'un naturel calme et protecteur, il préférait de loin rassurer les plus jeunes et les aider à "bien vivre" malgré tout plutôt que d'imaginer des actions de guerre. Car c'était ce chemin qu'ils prenaient tous, la guerre. Et il en avait peur. Jeune homme souvent fourré la tête dans les livres, la musique et le chant, rêveur, qu'on disait intelligent et assidu au travail, il ne se sentait pas fait pour les grandes actions et aimait rester tranquille. Pour lui, l'avenir ne pouvait rester éternellement sombre, il arrivera forcément un jour où le calme reviendra dans le pays et où tout le monde pourra mener une vie tranquille. Et là, ils seront adultes. Il se voyait occupé à lire et chanter, jouer de la musique ans un orchestre, avec quelques enfants, au moins un garçon et une fille. La vie devait se poursuivre malgré tout, n'est-ce pas ? Il reviendra près des siens, près de l'océan, et tout ira sans doute mieux.


A très bientôt...

© Dakota - Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Lefort [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antoine Erdan [Validée]
» Présentation Antoine avadoti [Validée]
» Présentation Antoine Potter [Validée]
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» 7 mois après la disparition de Lovensky Pierre-Antoine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Tribunal Militaire :: Témoignage sur l'honneur :: Fiches validées-
Sauter vers: