1931. Les tensions en Europe s'aggravent. Le fascisme est de plus en plus présent..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au rythme du théâtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Au rythme du théâtre   Mar 16 Aoû - 11:37

M. Mancel arriva, les bras chargés de livrets de la pièce de théâtre qu'ils allaient apprendre puis jouer devant tous les élèves. Lina attrapa le sien au passage, l'ouvrant aussitôt à la première page. Une pièce de Molière, "Le Médecin malgré lui", elle la connaissait bien pour l'avoir étudiée avec ce même professeur en sixième, pendant les cours de Français. Lina s'assit en tailleur dans son coin, par terre, se replongeant un moment dans l'oeuvre familière et qu'elle aimait beaucoup, pendant que leur professeur distribuait un exemplaire de la pièce à tout le monde, tout en expliquant brièvement l'histoire à ceux et celles qui ne connaissaient pas encore. Lina allait très souvent à des pièces de théâtre amateur dès qu'il y en avait le week-end, au village, elle aimait beaucoup cette sensation de se plonger dans la vie d'un autre le temps de quelques répliques et d'une scène sur les planches, c'était presque magique.

Leur professeur les fit taire pour leur expliquer le programme. Ceux qui n'avaient jamais lu la pièce devaient le faire avant la fin de la semaine, ça se lisait très vite lorsqu'on s'y mettait. Tous devaient se familiariser avec la pièce et les personnages, puis iront construire des débuts de décor et se placer en groupe afin de s'approprier une première approche de l'histoire. Mais avant cela, les échauffements. Lina sauta sur ses pieds lorsque leur professeur leur fit signe, entamant avec tout le monde les exercices habituels de respiration et de travail de la voix. Ils s'occupaient de cela en premier à chaque cours, il faut d'abord se détendre, respirer, travailler son souffle, puis son articulation, le ton de la voix, les gestes. Ils suivaient leur professeur, qui leur indiquait la marche à suivre. Lina l'appréciait, elle l'avait comme prof de Français depuis le début du collège, il était super gentil. C'était mieux qu'avec l'autre prof acariâtre qui ressemblait à l'ancienne prof de maths. Heureusement qu'elle était partie, elle, elle faisait peur à tout le monde.

Après cette introduction et l'échauffement, chacun se répartit en petit groupe pour lire la pièce, la commenter, imaginer des ébauches de décor et s'entraîner à lancer les répliques. Ils répartiront les rôles après, une fois que tout le monde connaîtra bien le sujet. Lina se pencha pour récupérer son exemplaire puis vit qu'une fille restait dans son coin, toute seule. Ah oui, c'était la nouvelle ! Elle avait changé de cours d'option il n'y a pas longtemps. Lina alla la voir et se présenta en lui souriant, essayant de la mettre à l'aise. Elle était peut-être timide ? En plus de ça, la collégienne était éblouie qu'elle soit déjà enceinte, c'était beau de vouloir des enfants aussi jeune, il fallait être mature pour savoir s'en occuper dès seize ans.

– Tu connais déjà bien la pièce ? Je l'aime beaucoup, celle-ci, elle est drôle, même si le début est violent. Quel rôle voudrais-tu, toi ? Tu sais construire des décors ou ce genre de trucs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au rythme du théâtre   Dim 2 Oct - 19:04

[HS : Hey ^^ Désolée de ne répondre que maintenant, je ne suis pas du tout organisée <.< Mais maintenant me suis organisée et je répondrai plus rapidement ! Je ne sais pas si tu auras assez, mais je suis là, si t’as besoin de réac ^^ Voilà, merci de ta patience :p]

Elle devait changer d'option, elle n'avait pas le choix. Victoire se voyait mal faire des combats d'arts martiaux dans son état. Et même si elle n'aimait pas cette idée ni le fait d'être forcée de changer, elle devait finalement admettre que c'était justifié... Surtout vu le gros ventre qu'elle abordait désormais. Reprenant son souffle, elle reprit le chemin de sa nouvelle option: le théâtre. Oui, le théâtre qui devrait normalement l'aider à sortir une fois pour toutes de sa coquille. À détruire la timidité qui la rongeait. Mais pas seulement, cette option était plus « douce » et on la lui avait conseillée. Après, elle espérait que ça l’aiderait vraiment, la permettant ainsi de se sentir plus sereine et mieux dans sa peau.

Victoire se pressait dans les couloirs du pensionnat, ne voulant pas arriver en retard, quitte à arriver un peu plus tôt. Elle avançait d’un pas décidé, serrant les poings au fur et à mesure alors que les diverses options se donnaient, ainsi que des cours, qu’elle pouvait entendre. Une fois devant la porte, elle s’arrêta nette, comme bloquée. Peu à peu, des élèves arrivaient, la forçant légèrement à entrer si elle ne voulait pas se faire remarquer... Elle restait en retrait alors que tout le monde rentrait, et restait bien à l’écart du groupe, intimidé et gêné par ce trop-plein d’inconnus, sentant un nœud se former dans son estomac tandis que le prof d’option arrivait à son tour, les bras encombrés de livrets. La jeune fille fronça légèrement les sourcils, se remémorant ce que signifiait le mot « Théâtre » et ce qu’il impliquait. Le prof commença à distribuer les livrets qu’il avait en main à tout le monde et elle le remercia lorsqu’elle reçut le sien avant de l’ouvrir pour le feuilleté. Des pièces de théâtre. Molière, le malade malgré lui… d’accord. Elle écouta attentivement ce qu’il leur expliqua une fois le silence revenu, un programme qui lui semblait assez rempli, d’ailleurs.

Victoire posa son regard sur le livret, perplexe. Elle avait déjà lu cette pièce, mais jamais vraiment en profondeur. Le lire avant la fin de la semaine n’avait pas l’air si compliqué… Ils devraient s’approprier les rôles, connaitre les personnages puis faire les décors, du moins, un début de décor pour se mettre en groupe et avoir une première approche de l’histoire. Mais pour ça, elle devrait… Parler aux autres ? Mais… bon, elle allait bien devoir le faire, si elle voulait vraiment s’intégrer et s’extérioriser. Au bout d’un moment, le professeur fit signe qu’il était temps de faire des échauffements. Perplexe, Victoire suivit le mouvement et fit ce qu’on lui disait de faire. Les faisant travailler la respiration et la voix. Elle ignorait qu’on faisait des échauffements au théâtre, d’ailleurs… Mais bon, elle ne savait pas grand-chose du théâtre. Victoire suivit difficilement le professeur et ce qu’il disait de faire, mais elle se forçait. De toute manière, personne ne l’entendait.

Une fois l’échauffement finit, tout le monde se répartit en petit groupe, chacun de son côté puis un brouhaha débuta, tout le monde discutait. Victoire restait en retrait, puis se mit dans son coin sans vouloir déranger qui que ce soit. Après tout, elle n’avait peut-être pas sa place ici, elle ne connaissait rien au théâtre, et ne connaissait personne dans le groupe. Ramassant son livret, elle se demanda quoi faire lorsqu’une fille, plus jeune qu’elle vint à sa rencontre avant de se présenter avec le sourire. La future mère eut un sourire timide en réponse, mais alors qu’elle allait également se présenter, Lina reprit la parole :

Lina- Tu connais déjà bien la pièce ? Je l'aime beaucoup, celle-ci, elle est drôle, même si le début est violent. Quel rôle voudrais-tu, toi ? Tu sais construire des décors ou ce genre de trucs ?

Sentant le rouge lui monter aux joues, elle s’efforça de parler sans bégayer. Elle avait déjà lu la pièce, oui, mais jamais en profondeur. Et elle ne savait pas dire quel rôle elle préférait, ne la connaissant pas vraiment. Quant aux décors, elle n’avait jamais vraiment essayé non plus.

-Moi c’est Victoire, dit-elle pour se présenter aussi. Je n’ai jamais vraiment lu entièrement la pièce, non, dit-elle. Je n’ai jamais vraiment essayé de faire des décors, mais ça me plairait d’essayer, dit-elle en souriant légèrement. Quant aux rôles… Je ne les connais pas bien, j’ai peur et je n’ai jamais fait de théâtre avant… Un petit rôle, même si je ne connais pas les rôles qu’il y a, je ne sais pas vraiment si j’en suis capable... Donc un petit rôle c’est très bien.

La jeune fille se força à garder les yeux sur son interlocutrice, refusant de se refermer comme une huître alors qu’elle venait lui parler, chose qu’aucun des autres élèves n’avait fait jusqu’à maintenant. Après, elle ne pouvait pas leur en vouloir, elle était nouvelle dans l’option, et son ventre ne devait qu’être source de ragots auprès d’eux. Souriant, elle reprit la parole :

-Et toi ? Quel rôle voudrais-tu ? Et niveau décor ? Tu fais du théâtre depuis longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Au rythme du théâtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat : Votre rythme d'écriture
» Ayez le rythme dans la peau ; Maracasse
» Tic, Toc [RP Solo]
» Skinny love ღ 21/05 - 16h20
» You don't know anything by me... • Libre 1 Personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de la Ste Famille :: Pensionnat de la Sainte Famille :: Collège et Lycée :: Les étages :: Premier étage :: Salles des Options-
Sauter vers: